Les enquêteurs de l'ONU exigent un accès illimité à la Birmanie     France : L'occupation de la mosquée jugée cinq ans après     Royaume-Uni : des policiers suscitent la colère en entrant dans une mosquée avec leurs chaussures     Achoura 2017 : date officielle     Abu Dhabi : Présentation de manuscrits rares du Coran dans le cadre d’une grande exposition
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Il est donc interdit de les imiter en décalant une festivité de quelques jours, telle que la fête de Pâques ou de Noël...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>Les trois premiers siècles (salaf)

La mère des croyants, Maria la copte qu'Allah l'agrée 1e partie.

Le message de l'Islam

Sa naissance et ses origines:

Maria fille de Cham'un, naquit dans un village appelé "Hifin" situé dans la Haute-Égypte, d'un père copte et d'une mère romaine et chrétienne. Elle passa son enfance dans ce village, avant de se rendre au début de son adolescence avec sa sœur Sérine, dans le palais du dirigeant des coptes et souverain d'Alexandrie.

C'est en ces lieux qu'elle entendit parler de l'apparition d'un nouveau prophète dans la péninsule arabique, qui appelait à une nouvelle religion céleste. Elle se trouvait aussi dans le palais lorsque Hatib ibn Abi Balta'a vint en délégation, porteur d'un message au souverain.

Le récit de sa conversion à l'islam:

Le souverain -dirigeant d'Alexandrie- envoya au messager d'Allah en l'an VII de l'Hégire, en guise de présent, Maria et sa sœur Sérine, mille dinar d'or, une vingtaine de vêtements, un mulet surnommé douldoul, un âne appelé 'ufair et un Viel eunuque -un homme castré- nommé Maabur. Il lui a envoyé tous ces présents avec Hatib ibn Abi Balta'a.

Sur la route du voyage, Hatib ibn Abi Balta'a a exposé l'islam à Maria qui l'embrassa, ainsi que sa sœur Sérine. Quant au Viel eunuque, il demeura sur sa religion jusqu'à Médine, où il se convertit à l'islam par la suite, à l'époque du messager d'Allah.

Le prophète a reçu le message du souverain, ainsi que les présents et se contenta de garder Maria qui lui plut et donna sa sœur Sérine à son poète Hassan ibn Thabit.

L'information s'est répandue dans les demeures des épouses du prophète, à savoir qu'une belle et jeune femme égyptienne aux cheveux longs, venait d'arriver des rivages du Nil et qu'elle avait été offerte en cadeau au noble prophète.

Maria porta le hijab au même titre que les Mères des croyants, le messager d'Allah l'installa dans les faubourgs de Médine et c'est là-bas qu'il allait la voir comme droite propriété.

à suivre...

Notez  




Autres articles
La mère des croyants, Maria la copte qu'Allah l'agrée 2e partie.
La bonne guidée du prophète lors du sommeil et du réveil.
Nos obligations envers les épouses du prophète.
La biographie de l’Imam Al-Boukhary (Qu'Allah lui fasse miséricorde)
Les pieux prédécesseurs et leurs mères
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
Pусский
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com