Side Links

  |      |   

Une femme musulmane s’est vu refuser l’entrée d’une banque dans le Nebraska après avoir refusé d’enlever son foulard. À la suite de la plainte de la femme, la banque a alors décidé d’ajuster sa politique de sécurité concernant les couvre-chefs religieux.

Selon KETV, la femme est entrée dans la Banque nationale de sécurité à Omaha (Nebraska) pour ouvrir un compte bancaire mardi. Dès l’entrée, un employé de la banque lui a demandé d’enlever son hijab.La femme a refusé de suivre ces injonctions, en expliquant que cela allait à l’encontre de sa croyance. A plusieurs reprises, on lui a demandé d’enlever son hijab avant qu’elle finisse par céder. La police qui s’était déplacée après l’appel de la victime, a soutenu la position de l’établissement.

La banque, qui aurait été braquée en décembre dernier par deux personnes dont le visage était couvert, a justifié son nouveau règlement intérieur par une politique visant à protéger le personnel et les clients.

« La Banque Nationale de sécurité respecte le choix de chaque communauté. L’incident qui a eu lieu hier était en aucun cas destiné à être discriminatoire. Nous sommes vraiment désolés ».

Malgré les excuses confuses, les amis de la femme voilée ont indiqué que la banque n’avait aucune excuse pour agir de la sorte. Sarah Ouedraogo et Bre Sheikh, les amis de la victime, sont également membres du Centre islamique de Omaha. Elles ont ont accusé la banque de faire preuve de discrimination contre ses croyances religieuses.

Jeudi, le Conseil des relations américano-islamiques (CAIR), une organisation musulmane des droits civiques a demandé à la banque d’ajuster sa politique afin que les femmes musulmanes puissent entrer dans l’établissement sans enlever leur hijab. Le samedi, la Banque nationale de sécurité a publié une déclaration expliquant avoir revu sa politique de sécurité.

« La banque a révisé sa politique de sécurité afin de préciser que seuls les éléments une partie du visage du visiteur (sans rendez-vous) doivent être enlevés. Les couvre-chefs religieux qui ne masquent pas la face sont autorisés comme se fut le cas dans le passé ».

La pression des organisations musulmanes de défense des droits a permis en moins d’une semaine un changement radical de la politique de la banque vis-à-vis des femmes voilée. Une belle victoire et un exemple à suivre en Europe.

Lettre d'information

© 2015 - 2016 All rights reserved Islam Message