Les enquêteurs de l'ONU exigent un accès illimité à la Birmanie     France : L'occupation de la mosquée jugée cinq ans après     Royaume-Uni : des policiers suscitent la colère en entrant dans une mosquée avec leurs chaussures     Achoura 2017 : date officielle     Abu Dhabi : Présentation de manuscrits rares du Coran dans le cadre d’une grande exposition
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Il est donc interdit de les imiter en décalant une festivité de quelques jours, telle que la fête de Pâques ou de Noël...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>Réponses aux accusations formulées contre l'islam

Le respect de l'Islam à l'égard de la femme

Le message de l'Islam

Faut-il céder encore aux fausses et multiples accusations formulées par les uns et les autres visant à discréditer l'islam et à ternir son image en ce qui concerne son regard à la femme?

Pourtant, l'insistance avec laquelle le Prophète exhorta que l'on prenne soin des femmes n'est nullement à contester pour celui qui cherche et se soumet à la vérité. Il fut en effet rapporté de nombreux hadiths à ce propos, parmi ceux-ci : « Comportez-vous bien avec les femmes »[1] et sa parole –prière et salut sur lui- : « Le meilleur d'entre vous est celui qui se comporte le mieux avec sa famille, et je suis celui parmi vous qui se comporte le mieux avec sa famille. »[2], La femme a été toujours  la sœur de l'homme comme le Prophète le rappela dans le hadith : « Les femmes sont les sœurs des hommes. »[3]

En Islam, il est prescrit que les femmes participent au même titre que les hommes aux pratiques religieuses et aux travaux sociaux sans discrimination aucune. Allah dit à ce propos : (Les croyants et les croyantes sont les alliés les uns des autres. Ils ordonnent le bien, interdisent le mal, accomplissent la prière, acquittent la Zakât et obéissent à Allah et à Son messager. Voilà ceux auxquels Allah fera miséricorde, car Allah est Puissant et Sage. )[4]

Le droit des femmes à l'éducation et à l'enseignement est garanti: il fut établi par plusieurs chaînes de narration qu'une femme éduquée, parmi les compagnons du Prophète – qu’Allah soit satisfait d’eux -, apprit l'écriture à Hafsah, la fille de 'Umar et la femme du Prophète –prière et salut sur lui-. Ce dernier montra son approbation, ce qui, en soi, constitue une preuve de sa volonté à donner les moyens à la femme de s'instruire, puisqu'il est l'exemple pratique qu'il convient de suivre dans notre comportement à l'intérieur de nos familles.

Une autre femme vint voir le Prophète –prière et salut sur lui-  et lui dit : « Ô messager d’Allah ! Les hommes se sont emparés de toutes tes paroles, consacre-nous donc un moment pour que l’on puisse te rencontrer et que tu nous enseignes ce qu’Allah t’a appris. » Le Prophète –prière et salut sur lui-  dit : « Réunissez-vous ce jour-là et ce jour-ci. » Ce qu’elles firent aussitôt ; durant ces jours, le Prophète –prière et salut sur lui-  leur enseignait ce qu’Allah lui avait appris. Rapporté par Mouslim.

Le droit des femmes à posséder de l'argent est également préservé. L'Islam leur donna le droit à l'héritage, au même titre que les hommes, et il compléta cela par l'obligation faite aux hommes de donner une dot de mariage à leur épouse, et de dépenser pour leur femme et leurs enfants, et ce, même si la situation financière de l’épouse est aisée. L'Islam leur donna le droit de vendre, d'acheter, de louer, de faire des dons, de donner leur argent en charités, et d'autres droits encore.

Le Prophète –prière et salut sur lui-  n’enfermait pas la femme à la maison, comme ils prétendent ! Au contraire, il lui a permis de sortir lorsqu’elle avait des choses à faire, mais aussi pour rendre visite à ses proches et ses amis, pour rendre visite au malade, etc. Il lui a également permis d’aller à la mosquée en disant : « N’empêchez pas les femmes d’aller aux mosquées. » Rapporté par Ahmad et Aboû Dawoûd et authentifié par Albâny


[1] Rapporté par Bukhârî.

[2] Rapporté par Tirmidhî.

[3] Rapporté par Abû Dawud et Tirmidhî et déclaré authentique par Al-Albânî (note du traducteur).

[4] Le repentir, sourate 9, verset 71.

Notez  




Autres articles
La recherche de la science et son mérite en Islam
Le musulman est-il permis d'offenser le non musulman?
Le Prophète de l'Islam et l'éducation de la femme
Le Prophète et la tendresse envers la femme
Les Droits généraux de la femme en Islam
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
Pусский
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com