Les enquêteurs de l'ONU exigent un accès illimité à la Birmanie     France : L'occupation de la mosquée jugée cinq ans après     Royaume-Uni : des policiers suscitent la colère en entrant dans une mosquée avec leurs chaussures     Achoura 2017 : date officielle     Abu Dhabi : Présentation de manuscrits rares du Coran dans le cadre d’une grande exposition
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Il est donc interdit de les imiter en décalant une festivité de quelques jours, telle que la fête de Pâques ou de Noël...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>Avec les musulmans et les non musulmans

Le comportement du Musulman vis-à-vis du non-musulman

Jamaal al-Din M. Zarabozo

  Il est tout à fait évident que Musulmans et non-Musulmans suivent des voies très différentes. Toute la vie du Musulman tourne autour de la croyance correcte en Dieu. De même, l’attitude du Musulman envers les autres est déterminée par l’attitude de ceux-ci envers Dieu. Il est impossible pour le Musulman de ressentir une affinité complète et un amour total envers une personne qui tourne le dos à Dieu, qui refuse de se soumettre à Dieu ou qui se moque de la croyance en Dieu. Un amour total entre ces deux personnes est tout simplement contre nature [1]. Cependant, malgré un possible ressentiment vis-à-vis du non Musulman, le Musulman doit traiter avec ce dernier sur une base de justice. Ceci s’applique à tous les non Musulmans, sans exception – de nombreux non Musulmans ne sont pas du tout hostiles aux Musulmans et d’autres affichent clairement du mépris et de la haine envers les Musulmans [2].

 L’un des principes fondamentaux régissant le comportement envers les non Musulmans pacifiques se trouve dans ce verset du Qur'an : [Allah ne vous défend pas d’être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures. Car Allah aime les équitables] (60:8).

 En outre, le Musulman a des responsabilités bien claires envers les non Musulmans. Premièrement, il doit les inviter à la voie d’Allah. Dans le cadre de son effort visant à apporter le bien à tous les hommes et au monde entier, il incombe au croyant d’inviter activement les autres à l’Islam [3]. Le cœur du vrai croyant brule du désir de voir les autres connaître et adorer Allah. Le Prophète (paix et bénédiction d'Allah sur lui) en a, bien sûr, fixé le cap. Allah présente dans plus d’un passage du Coran combien le Prophète (paix et bénédiction d'Allah sur lui) éprouvait de l’affliction de ce que de nombreuses personnes refusaient de devenir des croyants. Allah dit, par exemple: [Tu vas peut-être te consumer de chagrin parce qu’ils se détournent de toi et ne croient pas en ce discours !] (18:6).

   En fait, malgré les nombreux torts endurés par le Prophète Muhammad (paix et bénédiction d'Allah sur lui) par les infidèles de la Mecque, lorsque l’ange lui proposa l’option d’écraser les montagnes de la Mecque sur ces gens, celui-ci refusa en disant : « J’espère que de leur postérité naitra un peuple qui adorera Allah seul, sans Lui attribuer un quelconque associé »[4]. L’appel à la religion d’Allah est véritablement la voie du Prophète Muhammad (paix et bénédiction d'Allah sur lui) et celle des croyants. Allah dit : [Dis : “Voici ma voie, j’appelle les gens [à la religion] d’Allah, moi et ceux qui me suivent, nous basant sur une preuve évidente] (12:108). Il s’agit vraiment du meilleur et du plus grand bienfait que l’on peut accomplir envers un concitoyen.

  La deuxième obligation envers les infidèles réside dans le traitement correct et équitable. C’est ce que décrit le Shaikh ibn Baaz qui dit : « [le Musulman] ne saurait porter atteinte à la vie, à la richesse ou à l’honneur du non Musulman si celui-ci est un citoyen de l'Etat islamique ou s’il bénéficie d’une autre protection. Il doit respecter les droits d’autrui. Il ne saurait porter atteinte à sa richesse en recourant au vol, à la ruse ou à la tromperie. Il ne peut porter atteinte à sa personne en le battant ou en l’éliminant. La protection que lui accorde l'Etat garantit sa sécurité contre de telles choses »[5].

 Le Musulman peut entretenir des relations commerciales avec des non Musulmans, en leur vendant, en achetant des choses, en louant chez eux, par exemple [6]. Même sur le plan social, il peut y avoir des échanges, telles que se rassembler autour d’un repas et autres choses de ce genre. Cependant, de tels échanges devront naturellement être limités. La divergence dans la vision de la réalité entre le Musulman et le non Musulman conduit rapidement a des désaccords. Sur le plan religieux, il y aura forcément un sentiment de mécontentement ou de déception vis-à-vis des adeptes d’une autre foi [7]. De plus, l’apparence physique et les actes du Musulman ne pourront pas lui permettre de participer pleinement et de se lier d’une amitié intime avec un non Musulman. Le Musulman, par exemple, ne boit pas d’alcool et n’aime pas rester avec des gens qui boivent de l’alcool, ne parlons pas de la drogue et d’autres activités du genre. Le Musulman doit se montrer très réservé et très prudent dans ses échanges avec le sexe opposé, même si ça crée des barrières aux échanges sociales. Même entre personnes du même sexe, l’Islam interdit d’avoir des conversations inappropriées au sujet du sexe opposé. Ce qui est pourtant une pratique courante de nos jours. Peut-être, pourrait-on dire, que le but ultime du Musulman dans ses relations avec les non Musulmans est de les amener à l’Islam, ouvrant ainsi les portes à la plénitude des relations d’amour et de fraternité entre eux. Même si le non Musulman se montre hostile et impoli, le Musulman sait qu’il doit répondre à son mal par le bien. Allah dit: [La bonne action et la mauvaise ne sont pas pareilles. Repousse (le mal) par ce qui est meilleur; et voilà que celui avec qui tu avais une animosité devient tel un ami chaleureux] (41:34).

 En somme, comme l’écrit ibn Baaz, « Il est obligatoire pour le Musulman de traiter avec les infidèles d’une manière islamique, faisant preuve d’un bon comportement, aussi longtemps qu’ils ne combattent pas l’Islam. L’on doit honorer ses engagements envers eux et on ne doit ni les tromper, ni les trahir, ni leur mentir. S’ils s’engagent dans une discussion ou un débat, l’on doit discuter avec eux de la meilleure des façons et rester juste avec eux dans les controverses. Il est ainsi question de se soumettre à cette prescription d’Allah : [Et ne discutez que de la meilleure façon avec les gens du Livre, sauf ceux d’entre eux qui sont injustes] (29-46). Il est prescrit au Musulman de les inviter au bien, de leur prodiguer des conseils et d’être patient avec eux tout en restant obligeant et courtois envers eux. Il en est ainsi parce qu’Allah ordonne : [Par la sagesse et la bonne exhortation appelle (les gens) au sentier de ton Seigneur. Et discute avec eux de la meilleure façon] (16:125). Allah demande également [d’avoir de bonnes paroles avec les gens] (2:83) [8].

Enfin, le Musulman peut même donner l’aumône aux non Musulmans. Le Comité Permanent de Recherche Islamique (Riyad, Arabie Saoudite) affirme : « Il est admis à un Musulman de venir en aide à son voisin non Musulman en lui offrant une partie de viande de sa bête sacrifiée… [Il] nous est permis d’offrir de la viande de l’animal sacrifié aux infidèles vivants dans un Etat islamique et aux voyageurs. Il est permis de leur en offrir sur la base de leur dénuement, de la relation par le sang, du voisinage ou pour attendrir leurs cœurs… Cependant, l’on ne doit pas donner de cette viande à un harbi (celui qui participe à une guerre contre l’Etat islamique) parce que dans ce cas, l’on a le devoir de les éliminer et de les affaiblir plutôt que de les assister ou de leur donner de la force au travers de cette aumône. En fait, il s’agit là de la règle régissant toutes les formes d’aumône volontaire, basée sur le caractère général de ce verset du Qur'an : [Allah ne vous défend pas d’être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures. Car Allah aime les équitables] (60:8). Par ailleurs, le Prophète (paix sur lui) avait ordonné à Asma bint Bakr (qu’Allah soit satisfait d’elle) d’aider sa mère en lui donnant de l’argent alors même qu’elle était une polythéiste [9]

Extrait tiré du livre : Guide du nouveau Converti à l’Islam, de Jamaal al-Din M. Zarabozo.


 


[1] Ce fait est tout aussi vrai pour les laïcs. De nombreux membres de partis politiques de droite nourrissent un véritable mépris et une réelle inimitié envers ceux des partis de gauche et vice-versa.

[2] Il y a des circonstances qui peuvent entraîner des Etats islamiques dans une guerre contre des Etats non islamiques. De telles situations de belligérance ne sont pas inhabituelles dans l’histoire de l’humanité et n’impliquent pas nécessairement l’impossibilité d’une certaine coopération dans le futur. En fait, les Nations européennes se battaient constamment les unes contre les autres, parfois un siècle durant, et aujourd’hui, elles appartiennent toutes à l’Union Européenne. Une situation de belligérance affectera les relations entre ces Musulmans et non Musulmans. Cependant, il ne s’agit pas d’un cas normal dans le monde d’aujourd’hui. De ce fait, l’analyse de ces cas se trouve au-delà de la portée de ce travail.

[3] Cela n’est pas fondé sur une intention malveillante de la part du Musulman, comme voudraient le faire croire certains contemporains en dénaturant cette question. En fait, le Musulman n’essaiera jamais de forcer personne à embrasser l’Islam. Les Chrétiens parlent de propager le Christianisme à travers le Monde musulman et, pratiquement, personne en Occident ne semble le prendre comme une déclaration malveillante. En fait, de nombreuses personnes essaient de propager la démocratie à travers le monde parce qu’elles croient à ses qualités intrinsèques. Dieu seul sait comment de telles personnes réagiraient si les Musulmans d’aujourd’hui essayaient d’imposer l’Islam aux non Musulmans de la manière dont certaines de ces personnes tentent d’imposer la « démocratie » aux Musulmans.

[4] Rapporté par al-Bukhari et Muslim.

[5] Ali Abu Lauz, Answers, p. 30.

[6] Les questions concernant la parenté et le voisinage non musulmans ont déjà été abordées.

[7] Allah dit, en effet : [ô vous qui avez cru ! Ne prenez pas pour alliés Mon ennemi et le vôtre, leur offrant l’amitié, alors qu’ils ont nié ce qui vous est parvenu de la vérité.] (60 :1).Nous sommes nous même issu d’une culture non musulmane et avons côtoyé de nombreux non Musulmans par le passé. Il n’est pas inhabituel de voir de nombreux groupes religieux éprouver du dédain pour les membres d’autres religions. Cependant, seuls les Musulmans semblent se montrer ouverts et honnêtes au sujet de cet état de chose et de la manière dont il doit être traité. La majorité des autres religions dissimulent leur haine pour les autres sous la bannière de « l’amour ». Rus Walton écrit dans un livre intitulé, One Nation Under God, “Notre Sauveur et Roi nous a prescrit d’aimer nos ennemis. Bien Sûr ! Mais nulle part dans les Ecritures, nulle part, le Seigneur, Dieu nous a demandé d’aimer Ses ennemis ou d’établir une quelconque forme d’alliance avec eux. Cité par Andrew J. Bacevich dans The New American Militarism: How Americans Are Seduced by War (Oxford, Angleterre : Oxford University Press, 2005), p. 130.

[8] Ali Abu Lauz, Answers, p. 42.

[9] Ali Abu Lauz, Answers, p. 47-48.

Notez  




Autres articles
Se féliciter à l'occasion du nouvel an musulman?
Allah aime celui qui parle gentiment aux gens
Que dit l'Islam sur la célébration de jour de la Saint-Valentin?
Le devoir d'alliance et de compassion entre les musulmans
La contrainte et les conséquences qui en découlent en droit islamique
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
Pусский
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com