Les enquêteurs de l'ONU exigent un accès illimité à la Birmanie     France : L'occupation de la mosquée jugée cinq ans après     Royaume-Uni : des policiers suscitent la colère en entrant dans une mosquée avec leurs chaussures     Achoura 2017 : date officielle     Abu Dhabi : Présentation de manuscrits rares du Coran dans le cadre d’une grande exposition
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Il est donc interdit de les imiter en décalant une festivité de quelques jours, telle que la fête de Pâques ou de Noël...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>Les glorifications et invocations

Les conditions de l'invocation (1)

Cheikh Muhammad Ibn Ibrahim Al Hamad

 

 

L'exaucement de l'invocation dépend de la conjonction d'un certain nombre de conditions. En voici une liste non exhaustive :

1- Etre conscient du fait que seul Allah est à même d'exaucer l'invocation

Seul Allah peut procurer un bienfait ou dissiper un malheur. Allah dit : [ N'est-ce pas Lui qui répond à l'angoissé quand il L'invoque, et qui enlève le mal… ]75. Il s’agit là de l’unicité d’Allah dans Sa seigneurie.

2- N’invoquer qu’Allah exclusivement

Il n’est permis de demander qu’à Allah ; il n’est pas permis de Lui associer qui que ce soit dans l’invocation. Lui associer autrui relève en effet du polythéisme. Allah dit : [ Les mosquées sont consacrées à Allah : n'invoquez donc personne avec Allah ]76.

Le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) a dit sur ce sujet à Ibn Abbas : « Et lorsque tu demandes, demande à Allah ! Et lorsque tu implores le secours, implore le secours d'Allah ! »77. Il s’agit là de l’unicité d’Allah dans l’adoration.

3- Se recommander à Allah d’une façon licite

En effet, il y a des façons d'implorer qui sont licites et d’autres illicites qui seront évoquées ultérieurement.

 

Quelques façons licites de se recommander à Allah

A. Se recommander à Allah d’un de Ses noms ou attributs, comme c'est le cas dans les invocations suivantes :

- « Ô Allah ! Je te demande par le fait que Toi, Tu es Allah. Il n'y a point de divinité, en dehors de Toi, le Tout Miséricordieux et le Très Miséricordieux, d’être Miséricordieux envers moi et de m’absoudre ! ».

- « Ô Toi le Tout Miséricordieux ! Sois Miséricordieux envers moi ! Ô Toi le Généreux, sois Généreux à mon égard ! ».

- « Ô Allah ! Je T'implore de par Ta miséricorde qui s'étend à toute chose ! Ô Allah ! Je demande secours auprès de Ta miséricorde ! ».

Le verset suivant prouve la licéité de cette façon de se recommander à Allah : [ C’est à Allah qu'appartiennent les noms les plus beaux. Invoquez-Le par ces noms ! ]78.

 

B. Se recommander à Allah des bonnes œuvres que l'on a accomplies

Le musulman peut par exemple dire : « Ô Allah ! Je Te demande au nom de ma foi en Toi ou au nom de mon amour pour Toi, ou au nom de mon obéissance à Ton Messager … ». Il peut aussi, avant d’invoquer Allah, mentionner une des bonnes œuvres qu’il a accomplies par le passé puis se recommander de cela auprès d’Allah.

Les versets ci-dessous prouvent la licéité de cette façon de se recommander à Allah : [ (Les serviteurs d'Allah) qui disent : “Ô notre Seigneur, nous avons foi ; pardonne-nous donc nos péchés !” ]79.

[ Seigneur ! Nous avons entendu l'appel de celui qui a appelé à la foi en ces termes : “Croyez en votre Seigneur" et dès lors nous avons cru. Seigneur, pardonne-nous nos péchés !” ]80.

 

Le contenu du récit des trois compagnons de la grotte fait également partie de cette manière de se recommander à Allah. En effet, chacun d’eux s’est recommandé à Allah d’une bonne œuvre qu’il a accomplie et Allah les a exaucés.

Selon Abdoullah ibn Omar, le Messager d'Allah (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) a dit : «Tandis que trois hommes, d’entre ceux qui vous ont précédés, marchaient, ils furent surpris par la pluie et se réfugièrent dans une caverne. La caverne s’étant refermée sur eux, ils se dirent l’un à l’autre : « Par Allah, (Ô camarades), il n’y a que la sincérité qui nous tirera d’affaire. Que chacun de vous se réclame, par une invocation d’une chose qu’il a faite sincèrement.

Ô Allah, s’écria le premier, Tu sais bien que j’avais un ouvrier qui a fait un travail pour moi, moyennant un ferq de riz ; puis il est parti laissant son salaire. Alors j’ai pris cette mesure de riz, je l’ai ensemencée, et il en est résulté que j’ai acheté des bœufs avec son produit. Quant cet homme est venu me réclamer son salaire je lui ai dit : « Va chercher ce troupeau et emmène-le. –Mais, me répondit-il, tu ne me dois qu’un ferq de riz. –Va, lui répétai-je, prends ce troupeau, il provient de ton ferq de riz. » Et l’ouvrier emmena le troupeau. Ô Allah ! Si Tu sais que j’ai agi ainsi par crainte de Toi, donne-nous une issue. » Et le rocher (qui obstruait la caverne) s’entrouvrit

Ô Allah, dit le deuxième, Tu sais bien que j’avais un père et une mère, tous deux d’un âge avancé, et que chaque soir je leur apportais du lait de mes brebis. Un soir je fus en retard, et quand je vins, ils étaient endormis. Même quand ma femme et mes enfants souffraient de la faim, je ne leur donnais pas (de lait) à boire avant que mon père et ma mère n’eussent été servis. Il m’eût également été pénible de réveiller mes parents et de leur faire attendre le moment de prendre leur lait. Aussi je ne cessai d’attendre (leur réveil) jusqu’au moment où l’aube parut. Si Tu sais que j’ai agi ainsi par crainte de Toi pratique-nous une issue ». Et le rocher se fendit au point qu’ils virent le ciel.

Ô Allah, s’écria le troisième, Tu sais bien que j’avais une cousine que j’aimais plus que toute autre personne et que je voulus la posséder malgré elle. Elle refusa à moins que je lui apportasse cent dinars. Je me mis à la recherche de cette somme et, quand je l’eus, je vins trouver ma cousine et lui remis l’argent. Elle se livra alors à moi et j’étais déjà entre ses jambe, quand elle dit : Crains Allah et ne brise le cachet qu’en te conformant à la loi». Aussitôt je me levai en lui abandonnant les cent dînas. Si Tu sais que j’ai agi par crainte de Toi, pratique-nous une issue ». Et Allah pratiqua pour eux une issue qui leur permit de sortir »81.

 

C. Le fait de se recommander à Allah de l’invocation d’un homme pieux vivant et présent

Cette façon de se recommander à Allah est prouvée par le hadith suivant : Selon Anas, un bédouin vint une fois trouver le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) alors qu’il était en train de faire le sermon du vendredi et se plaignit auprès de lui de la sécheresse qu'ils enduraient. Le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) fit des invocations et avant même qu'il ne descende du minbar, sa barbe laissait déjà couler des gouttes d'eau de pluie82. Dans le même ordre d’idées, on rapporte que les Compagnons se recommandaient à Allah de l’invocation d’Al-Abbâs83. De même, Moawiyya se recommandait à Allah de l’invocation de Yazîd ibn Al-Aswad Al-Djarachi -Qu'Allah lui fasse miséricorde84. Il en est de même de ce qui est rapporté dans le récit d’Oways Al-Qarny85

 

D. Laisser apparaître son indigence et sa soumission et reconnaître ses péchés et ses manquements

On dira par exemple : « Ô Allah ! Je suis Ton pauvre serviteur qui s'est causé lui-même des torts. Ô Allah ! Absous-moi ! ». Cette attitude est prouvée par cette parole d’Allah à propos de Jonas : [ Puis il fit, dans les ténèbres, l'appel que voici : “Pas de divinité à part Toi ! Pureté a Toi ! J'ai été vraiment du nombre des injustes” ]86 ; et cette autre parole d’Allah rapportant de Moïse : [ “Seigneur ! J'ai grand besoin du bien que tu feras descendre vers moi” ]87.

 

4– Se montrer patient

Il faut éviter de se montrer impatient après avoir invoqué et surtout ne pas se laisser abattre par un éventuel retard que l’on pourrait observer dans l’exaucement de l’invocation. Car en vérité, l'impatience est une des causes qui entravent l’exaucement de l’invocation. Selon Abû Hurayra le Messager d'Allah (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) a dit : « Chacun de vous est exaucé tant qu’il ne fait pas montre d'impatience et ne dit pas: « J'ai invoqué et je n’ai pas été exaucé »88.

Toujours selon Abû Hurayra, le Messager d'Allah (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) a dit : «Tout serviteur sera exaucé tant qu'il ne sollicite rien d'illicite et ne demande point de rupture de lien de sang, et à condition qu'il ne fasse pas montre d'impatience ». Quelqu'un demanda alors : «Ô Messager d'Allah ! En quoi consiste l'impatience ? ». Le Messager d'Allah (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) répondit : « Elle consiste à dire : “J'ai invoqué et invoqué, mais je n’ai point vu ma demande exaucée.” Il se fatigue alors et abandonne l'invocation »89.

Ibn Hajar -Qu'Allah lui fasse miséricorde- a dit : (يستحسر) [se fatiguer] veut dire cesser. « Il y a dans ce hadith une des règles de l'invocation qui est la constance et l'espoir de l'exaucement. Car cela traduit la soumission et la résignation de l'invocateur et l’extériorisation de son indigence»90.

Ibn Al-Qayyim -Qu'Allah lui fasse miséricorde- a dit : « Parmi les défauts qui entravent la manifestation de l'effet de l'invocation, il y a le fait que le serviteur manque de patience, estime que la réponse se fait attendre, se fatigue et renonce à l’invocation. Il est comparable à celui qui ensemence des grains ou plante des boutures et se met à prendre soin de sa culture et à l’arroser, puis, quand il estime que sa plénitude et sa maturité tardent, il l'abandonne et la négligent »91.

 

5- Implorer le bien

Afin que l'invocation soit recevable auprès d'Allah, elle doit porter sur le bien et être exempte de toute demande illicite et de toute sollicitation de rupture de lien du sang. Le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) a dit : « Tout serviteur est exaucé tant qu'il n'implore rien d'illicite et ne demande point la rupture d'un lien du sang »92

 

A Suivre …

 

Extrait tiré du livre : L’invocation, de Cheikh Muhammad Ibn Ibrahim Al Hamad.

Notez  




Autres articles
Reconnaitre son pèche favorise l'exaucement de la prière :
Ces erreurs pourraient empêcher l’exaucement de vos invocations!
Confie-toi à Allah, il répondra à ton appel!
Une condition nécessaire pour exaucer les prières
Que faire suite à un mauvais rêve?
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
Pусский
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com