UK : Londres lance une grande campagne contre l’islamophobie     Kenya : un prêtre embrasse l’islam et transforme son église en mosquée     Somalie : au moins 276 morts et 300 blessés dans le terrible attentat survenu samedi à Mogadiscio     France : Le halal, entre normalisation et marchandisation     France : Retour sur la fermeture de la mosquée de Sartrouville
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Il est donc interdit de les imiter en décalant une festivité de quelques jours, telle que la fête de Pâques ou de Noël...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>La prière [salât]

Comment faire face aux doutes qui apparaissent après l'accomplissement des adorations?

Dr. Mory Aboubacar Konate

Le Doute est le fait d'hésiter entre deux ou plusieurs situations, lorsque l'on ne sait plus laquelle s'est produite. C'est aussi une des ruses du Chaytan afin de perturber les serviteurs d'Allah, avant, pendant et après l'accomplissement de leurs adorations.

Cependant, l'islam est une religion parfaite, avec des directives parfaites, qui permettent d'y remédier en toute circonstance.

Et parmi ces directives, il y a le fait de ne pas prendre en considération le doute qui apparait après l'accomplissement de l'adoration. En effet, ce genre de doute est généralement un soufflement émanant du Chaytan, afin de perturber, déstabiliser et troubler les serviteurs d'Allah.

A titre d'exemple: lorsqu'une personne fait ses ablutions, puis, après les avoir terminé, elle doute si elle a bel et bien lavé son visage. A ce moment-là, elle ne doit pas tenir compte de ce doute, sauf si elle est certaine de ne pas avoir lavé ce membre.

Autre exemple: lorsqu'une personne accomplit la prière de Dohr, puis, après avoir terminé sa prière, elle doute si elle a prié trois ou quatre unités de prière. A ce moment-là, elle ne doit pas tenir compte de ce doute, sauf si elle est certaine de n'avoir prié que trois unités de prière.

Autre exemple: lorsqu'une personne effectue le tawaf (circumambulation) autour de la Ka'ba, puis, après avoir terminé son tawaf, elle doute si elle a effectué six ou sept tours. A ce moment-là, elle ne doit pas tenir compte de ce doute, sauf si elle est certaine de n'avoir effectué que six tours autour de la Ka'ba.

Par conséquent, on ne doit pas prendre en considération le doute qui apparait après l'accomplissement de l'adoration, sauf si celui-ci devient une certitude indéniable.

Notez  




Autres articles
Les vertus de la prière de la nuit dans le Coran et la Sunnah
La prononciation du nom d'Allah est-elle obligatoire avant l’accomplissement des ablutions?
Celui qui ne priait pas doit il rattraper?
Comment connaitre les heures des 5 prières avec ou sans montre?
Attention! ces actes annulent vos prières
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
Pусский
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com