Les enquêteurs de l'ONU exigent un accès illimité à la Birmanie     France : L'occupation de la mosquée jugée cinq ans après     Royaume-Uni : des policiers suscitent la colère en entrant dans une mosquée avec leurs chaussures     Achoura 2017 : date officielle     Abu Dhabi : Présentation de manuscrits rares du Coran dans le cadre d’une grande exposition
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Il est donc interdit de les imiter en décalant une festivité de quelques jours, telle que la fête de Pâques ou de Noël...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>La prédication

La médisance… le péché ignoble et répandu

Dr. Mory Aboubacar Konate

La médisance est devenue de nos jours une pratique banale et extrêmement répandue aux seins des individus et des groupes, théoriquement tout le monde hait le fait de médire ou en être victime, mais la réalité nous apprend que rares sont ceux  qui ne s'adonnent pas à cette pratique Ô combien nocive à la stabilité morale de la société mais aussi à sa concomitance et son climat paisible, la médisance favorise la haine,  promeut la calomnie et fragilise le tissu social, elle est autant prohibée par Allah- Exalté soit il- que par son Messager-prière et salut sur lui-.  

Dans le coran, la gravité de ce péché est exprimée par une loquacité métaphorique divine jamais égalée, le Tout puissant dit: ((Et ne médisez pas les uns des autres. L'un  de vous aimerait-il manger la chaire de son frère mort ? (Non) vous en aurez horreur. Et craignez Allah. Car Allah est Grand accueillant au repentir, Très miséricordieux)) {Sourate: Al-hudjuraat, verset: 12}

Dans ce noble verset, l'on voit comment  notre seigneur a comparé celui qui dénigre son frère en Islam et comme l'on dit dans le langage familier (parler dans son dos) a cet autre qui mange le chaire du cadavre de son frère- qu'Allah nous en garde-. Par ailleurs, le Messager d'Allah dans un Hadith authentifié quand on lui demanda qu'est-ce que la médisance, répondit: ((Dire de ton frère ce qu'il n'aime pas)), on lui demanda alors: et si ce que je dis de lui est avéré? Le messager répliqua ainsi: ((si c'est avéré tu l'as médit, ou alors (si ce n'est pas avéré) tu l'as mystifié)) rapporté par Muslim.

Ces textes sacrés cités plus haut parmi tant d'autres obligent le bon croyant à garder sa langue, soigner son langage et préserver ses paroles d'être entachées de dignités et des honneurs de ses frères et sœurs. 

Notez  




Autres articles
Les effets louables de la charité contre la tristesse et l'angoisse
N'enterrez pas vos morts en ces moments sauf en cas de nécessité !
La Polémique et la dispute sont défendues en Islam
La célébration de Mawlid fait-t-elle partie de notre religion?
Le mérite d'une vie longue pleine de bons actes
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
Pусский
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com