Les enquêteurs de l'ONU exigent un accès illimité à la Birmanie     France : L'occupation de la mosquée jugée cinq ans après     Royaume-Uni : des policiers suscitent la colère en entrant dans une mosquée avec leurs chaussures     Achoura 2017 : date officielle     Abu Dhabi : Présentation de manuscrits rares du Coran dans le cadre d’une grande exposition
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Il est donc interdit de les imiter en décalant une festivité de quelques jours, telle que la fête de Pâques ou de Noël...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>Dans le couple

L'équité envers ses épouses est une obligation religieuse et un devoir social.

Le message de l'Islam

La législation islamique permet aux hommes musulmans, de pratiquer la polygamie, à savoir, d'épouser jusqu’à quatre femmes, à condition d'observer l'équité entre elles. Allah le Très Haut dit: (Il est permis d'épouser deux, trois ou quatre, parmi les femmes qui vous plaisent, mais, si vous craignez de n'être pas juste avec celles-ci, alors une seule). [sourate An-Nisã, verset 3]. Ibn Kathir explique ce verset dans son tafsîr en disant: «Allah permet, dans ce verset, aux hommes d’avoir jusqu'à quatre femmes, et ceci de Sa part constitue une tolérance et une grâce à condition de ne pas dépasser ce nombre, selon l’Unanimité…  Celui qui craint de ne pas être équitable, doit se contenter d’une seule femme…». Cheikh As-Sa’di a dit également concernant ce verset: «Il lui est seulement permis ceci [c’est à dire la polygamie] s’il ne craint pas d’être injuste et de ne pas être à la hauteur dans leurs droits. Mais s’il craint une de ces choses alors qu’il se contente d’une seule… Et dans ceci, c’est-à-dire le fait que le serviteur s’expose à une chose qui pourrait le faire tomber dans l’injustice ou l’empêcher d’assurer ses obligations, même si cette chose est permise, et bien il ne convient pas qu’il s’y expose».

Cependant, l’équité qui est requise dans les textes, c’est uniquement l’équité possible, c’est-à-dire, l'équité matérielle et non pas l’équité dans l’affection et l’amour, car personne n’est capable d'assumer cette dernière.

En outre, l'homme doit être équitable envers ses épouses dans la dépense, la nourriture, la boisson, l’habillement, le logement et la cohabitation. Allah le Très Haut dit: (Vous ne pourrez jamais être équitables entre vos femmes même si vous en êtes soucieux). [sourate An-Nisã, verset 129]. Ibn ‘Abbas qu'Allah l'agrée a dit à propos de cette équité que le mari ne peut assumer : «Il s’agit de l’amour et de la relation sexuelle».

Cheikh as-Sa’di a dit concernant le verset précédent: «Allah informe que les époux ne seront pas capables d’avoir une équité parfaite entre leurs épouses… A vous d’être équitables entre elles dans ce qui concerne les dépenses, les vêtements, le partage des nuits, et autres, contrairement à l’amour et aux relations sexuelles et tout ce qui ressemble à cela».

Toutefois, il est important de faire attention à ne pas être inéquitable envers ses épouses et à ne pas pencher vers l'une d'entre elles; car le Noble Coran et la Sunna prophétique mettent en garde contre ce genre d'agissement. Allah le Très Haut dit: (Ne vous penchez pas tout à fait vers l’une d’elles au point de laisser l’autre comme en suspens). [sourate An-Nisã, verset 129].  

Et le Prophète -que les éloges et le salut d'Allah soient sur lui- a dit dans un hadith: (Celui qui possède deux femmes, et aura penché vers l’une plus que l’autre, viendra le Jour de la résurrection avec une partie de son corps bancale ( qui penche). Hadith authentique, rapporté par Ahmed.

Et certains oulémas ont considéré l'iniquité envers les épouses comme étant un péché majeur.

Par conséquent, l'équité envers les épouses est une obligation religieuse et un devoir social que les hommes doivent impérativement respecter, en cas de polygamie.

Nous concluons avec ce merveilleux hadith, d'après Abdoullah ibn Yazid qui rapporte que Aïcha qu'Allah l'agrée a dit: (Le Messager d’Allah -que les éloges et le salut d'Allah soient sur lui- partageait ses jours entre ses femmes équitablement et disait: (Ô Allah! c’est mon partage de ce que je possède. Ne me blâme pas pour une chose que Tu possèdes et que je ne possède pas). Hadith authentique, rapporté par Ahmed et autres. Al-Khattâbî a dit, commentant ce hadith: «C’est la preuve de l'obligation de partager de façon équitable entre les épouses, et que ce qui est répréhensible, c’est le penchant total de l’intimité pour une femme au détriment du droit des autres, et non pas le penchant du cœur, car les cœurs ne se maîtrisent pas».

Notez  




Autres articles
Le droit de la femme à l'égard de son époux après le divorce
Les moyens remédiant aux divergences conjugales
L'islam préfère la durabilité du mariage à la répudiation
La sentence religieuse sur l'avortement ?
Garder les secrets du couple est un devoir conjugal en Islam
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
Pусский
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com