UK : Londres lance une grande campagne contre l’islamophobie     Kenya : un prêtre embrasse l’islam et transforme son église en mosquée     Somalie : au moins 276 morts et 300 blessés dans le terrible attentat survenu samedi à Mogadiscio     France : Le halal, entre normalisation et marchandisation     France : Retour sur la fermeture de la mosquée de Sartrouville
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Il est donc interdit de les imiter en décalant une festivité de quelques jours, telle que la fête de Pâques ou de Noël...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>A la découverte des entreprises et Associations musulmanes

L’héritage des sciences arabes : L'astronomie

Le message de l'Islam

 

Les découvertes

Une fois de plus, les apports des astronomes arabes sont largement ignorés. Il est souvent sous-entendu que l'astronomie moderne occidentale fait directement suite aux recherches des Grecs antiques, mais c'est une erreur. La véritable base de cette science moderne nous vient de l'empire arabo-musulman des IX-XVe siècles.

 

Les acquis

Après les Grecs et avant les Arabes il y a eu tout un tas de scientifiques très compétents qui ont travaillé à la connaissance de la Terre et des planètes. Comme pour les mathématiques, le grand effort des astronomes arabes s'est d'abord concentré à la compilation des données indiennes, perses et grecques. Des Indiens, ils ont appris à utiliser la position des astres pour s'orienter, notamment de Vénus et de Mercure. Des Perses, ils héritèrent d'un nombre considérable de tables astronomiques. Après traduction en arabe, ces tables qui sont les premières bases de l'astronomie modernes leur ont, à tort, été attribuées par les Européens.

Pour finir, l'apport principal leur vient des Grecs et notamment de Ptolémée. Ce dernier a vécu au IIème siècle, il n'a donc pas transmis son savoir directement aux astronomes arabes. Non, ils bénéficiaires de son savoir par le biais d'un livre, l'Almageste, qui est la somme de toutes ses données personnelles et aussi sans doute, la réunion des connaissances de pointes du IIe siècle. Les astronomes arabes, forts de leurs connaissances et leurs talents d'observateurs avaient ainsi toutes les clés en main pour faire progresser l'astronomie.

 

Trois découvertes majeures

1 - Le Soleil est soumis à un mouvement de précession tout comme les étoiles fixes et les planètes. Le mouvement de précession correspond à un changement d'orientation progressif de l'axe de rotation, ici du Soleil. Pour vous le représenter mentalement il suffit de penser à une toupie ou à un gyroscope. Les Arabes ont compris que le Soleil n'échappait pas à ce phénomène. Et cette découverte ne vient pas seule puisque l'on imagine bien que pour penser une telle découverte, les astronomes arabes savaient mesurer la valeur d'une année sidérale, c'est-à-dire le temps mis par le Soleil pour effectuer un tour complet. La précision des calculs du mathématicien et astronome Thâbit ibn Qourra, du IXe siècle, étonne encore. En effet il trouva pour une année sidérale un temps de 365 jours 6 heures 13 minutes et 53 secondes soit seulement trois minutes d'écart avec les chiffres actuels (365 jours 6 heures 9 minutes et 9 secondes).

 

2 - La variation dans le temps de l'obliquité de l'écliptique. L'obliquité de l'écliptique correspond à l'angle que forment l'écliptique, le grand cercle de la sphère céleste, avec l'équateur. Cette obliquité n'est pas constante, elle varie dans le temps et les Arabes en donnèrent une mesure assez proche de l'actuelle soit 23°35 contre 23°23 aujourd'hui.

 

3 - L'origine solaire de la lumière lunaire. Les Arabes travaillèrent longuement sur les mécanismes de réflexion de la lumière solaire et en conclurent que la lumière de la Lune est la réflexion de la lumière solaire. Malheureusement, ils n'étendent pas cette bonne idée aux restes des étoiles et des planètes. Pour eux, elles émettent leur propre lumière.

 

Les constellations identifiées

L'astronomie a été développée par les Arabes aussi pour des raisons pratiques. Les constellations leur permettaient alors de s'orienter. Les apports de science sont capitaux aussi pour déterminer les heures des prières et l'orientation des lieux de culte vers La Mecque.

 

Les instruments

Si les Arabes ont très largement précisé les mesures en astronomie, c'est aussi grâce à leurs outils d'observations. Ils ont à la fois consacré des lieux fixes d'observation et développé des outils portables.

 

Les observatoires

La recherche en astronomie est alors très encouragée par les hauts dirigeants de l'empire. On va même jusqu'à construire dans de nombreux endroits des observatoires monumentaux. Leur taille peut surprendre à première vue. Mais rappelons que, à cette époque, ni la lunette astronomique, ni le télescope n'existent, donc le meilleur moyen de gagner en précision pour les mesures était de construire des instruments plus grands.

 

Les instruments portables

Les Arabes utilisaient différents instruments de mesures portables comme les quadrants, les globes célestes, les araignées et les très fameux astrolabes. L'astrolabe est un instrument d'observation mis au point par les Grecs. Il permettait de déterminer la hauteur d'une étoile par rapport à l'horizon, de calculer sa position, de déterminer le mouvement des planètes et aussi de donner l'heure. Comment fonctionnait un tel objet ? L'astrolabe ressemblait à un disque plat. Il y a un disque support qui portait un petit pivot. Une aiguille mobile était fixée sur pivot. Pour calculer la hauteur d'une étoile par exemple, il suffisait de pointer l'aiguille vers l'étoile, puis de mesurer l'angle qu'elle forme avec la barre horizontale du disque support, ensuite il fallait simplement convertir la mesure angulaire.

 

L'astrolabe

L'astrolabe était un bon moyen de s'orienter. Inventé par les Grecs et probablement par Hipparque, il était un outil précieux pour la navigation. Il a été largement amélioré par les astronomes arabes qui en fait un outil indispensable.

Notez  




Autres articles
France : Le projet de mosquée avance à Sens
Zakat Al Fitr
L’importance du Coran et son effet sur la femme musulmane en Occident
L'association « Institut de Transmission du Savoir »
L’association Sanâbil : Des cartes postales pour remonter leur moral !
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
Pусский
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com