Les enquêteurs de l'ONU exigent un accès illimité à la Birmanie     France : L'occupation de la mosquée jugée cinq ans après     Royaume-Uni : des policiers suscitent la colère en entrant dans une mosquée avec leurs chaussures     Achoura 2017 : date officielle     Abu Dhabi : Présentation de manuscrits rares du Coran dans le cadre d’une grande exposition
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Il est donc interdit de les imiter en décalant une festivité de quelques jours, telle que la fête de Pâques ou de Noël...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>Autre

USA : Aux Etats-Unis, l'interdiction d'entrée des réfugiés confirmée

12/09/2017

La Cour suprême des Etats-Unis a maintenu, lundi 11 septembre, l’interdiction d’entrée sur le territoire pour l’ensemble des réfugiés, décrétée par Donald Trump. Une décision difficile à avaler pour quelque 25 000 personnes dont la demande d'asile a été approuvée et qui espérait pouvoir entrer aux Etats-Unis.

Ce décret, qui est une deuxième mouture, (le premier ayant été invalidé par la justice), interdit l'entrée sur le sol américain aux ressortissants de six pays à majorité musulmane (Syrie, Libye, Iran, Soudan, Somalie et Yémen) pendant 90 jours, ainsi qu'aux réfugiés du monde entier pendant 120 jours.

Seules les personnes pouvant justifier d'une « relation valable avec une personne ou une entité aux Etats-Unis » ne sont pas concernées. La Cour d’appel fédérale de San Francisco avait alors considéré que l'existence de relations entre les réfugiés et les ONG américaines qui s'occupent de leur installation aux Etats-Unis entrait dans le cadre cette « relation valable », les réfugiés étant pris en charge par ces ONG qui les aident à trouver un logement, un emploi et à apprendre l’anglais.

La Cour suprême n’a pas été de cet avis. La plus haute juridiction des Etats-Unis a ainsi suspendu la décision de San Francisco dans l'attente d'un examen sur le fond prévu le 10 octobre.

Le gouvernement américain a précisé lundi qu'il ne contesterait pas une décision judiciaire précédente élargissant l'interprétation du décret anti-immigration, laquelle aurait permis aux grands-parents et petits-enfants originaires des six pays musulmans visés par le décret anti-immigration de bénéficier d'une exemption, au même titre que les parents, enfants et conjoints. 

 

http://www.saphirnews.com

Notez  




Autres articles
Les enquêteurs de l'ONU exigent un accès illimité à la Birmanie
France : L'occupation de la mosquée jugée cinq ans après
Royaume-Uni : des policiers suscitent la colère en entrant dans une mosquée avec leurs chaussures
Achoura 2017 : date officielle
Abu Dhabi : Présentation de manuscrits rares du Coran dans le cadre d’une grande exposition
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
Pусский
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com