France : Dix individus liées à l'extrême droite arrêtées pour projet d'attentats contre des mosquées     Arabie Saoudite : Le TGV Haramain arrive enfin à Makkah     France : Une chroniqueuse britannique critiquée pour son tweet anti-musulmans dans le sillage du scandale Weinstein     Lausanne : 500 personnes réunies contre l'islamophobie après la profanation du carré musulman     Canada : un lycée autorise le port du hijab pour la fine fleur de ses athlètes musulmanes
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Il est donc interdit de les imiter en décalant une festivité de quelques jours, telle que la fête de Pâques ou de Noël...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>Dossier du mois

Les enfants, cibles historiques du peuple juif

Le message de l'Islam

 

Au lendemain de l'assaut du RAID ayant couté la vie à celui qui est officiellement désigné comme l'auteur des assassinats de militaires, d'enfants et d'enseignants d'une école Juive, à Toulouse et Montauban, on trouvait dans la presse française, de quoi faire bondir…

 

Je ne vais pas m'étaler et je me contenterai d'analyser ici un article paru dans "Le Monde", dans la rubrique "Société". Il est intitulé "Les enfants, cibles historiques des ennemis du peuple juif", signé par l'écrivain et prix Nobel de la paix en 1986, Elie Wiesel. Il y fait état de sa tristesse pour les récents événements et dit : " Cela a toujours été ainsi dans l'histoire. Depuis le roi pharaon d'Egypte et Nabuchodonosor de Babylone jusqu'à Hitler, tous les ennemis d'Israël virent dans ses enfants leur cible première à châtier, à éliminer."

 

Et quand bien même, il est vrai que les tyrans ont tenté d'éliminer les enfants du peuple juif, qui comptait alors dans ses rangs des Prophètes et des pieux monothéistes, comme le conte si bien le glorieux Coran : (Et lorsque Nous vous avons délivrés des gens de Pharaon, qui vous infligeaient le pire châtiment : en égorgeant vos fils et en épargnant vos femmes) 2/49… Il est faux de dire que ces tyrans étaient les ennemis d'Israël, car cet "état" était inexistant du temps de Pharaon ; Cet "état" ne compte en son sein aucun "croyant", mais plutôt des hommes et des femmes ayant renié les deux derniers prophètes d'Allah, chronologiquement : Jésus, puis Mouhammad –à eux le salut et la paix–.

 

Cet "état" édifié sur le crime et sur une idéologie raciste et mensongère : "Le Sionisme", qui prétend que la Palestine revient de droit "divin" aux Juifs, et qu'ils sont le "Peuple élu", supérieur aux autres ?!?

 

Cette dangereuse idéologie est celle enseignée par le "Talmud" dont notre écrivain fait ouvertement les éloges dans les pages du "Monde", il dit : " Les enfants, c'est nos souvenirs à nous. Pour moi, c'est le heder ("école primaire"), la yeshiva ("école talmudique"). Mes maîtres et mes amis, plongés dans le Livre, puis dans leurs commentaires. Le Talmud et ses lois, les contes et leurs chants émouvants." ?!? Là, on a presque la larme à l'œil, mais au fait, le "Talmud" ? De quoi s'agit-il ? En 1893 est paru le livre "Le Talmud démasqué, les enseignements rabbiniques secrets concernant les Chrétiens". Son auteur était le Père Justin Bonaventure Pranaitis, Maître de Théologie et professeur d’hébreu à l’Académie Impériale Ecclésiastique de l’Église Catholique Romaine de Saint-Pétersbourg.


Dans cet ouvrage, Pranaitis dénonce tous les enseignements intolérants, discriminatoires, haineux et mêmes racistes contenus dans le Talmud. Il y explique que la première édition complète du Talmud fut imprimée à Venise en 1520 ; les non-Juifs purent alors en prendre connaissance et furent scandalisés de tous les passages hostiles et insultants à leur égard qu'il contenait. Les Juifs, craignant des représailles, commencèrent alors à sortir des éditions censurées et expurgées du Talmud (comme celle de Bâle en 1578, par exemple).
Lors d’un Synode tenu en Pologne en 1631, les rabbins de nombreux pays décidèrent officiellement de retrancher les passages antichrétiens, afin d'éviter des persécutions. Un "O" ou le mot "haiah" (="Etait") était cependant inscrit à l'endroit des passages censurés afin de les marquer, et leur contenu continuait à être enseigné oralement. Ou alors les noms faisant référence aux chrétiens furent remplacés par des mots se rapportant à des peuples païens disparus depuis longtemps. Les Juifs pouvaient ainsi prétendre que ces passages ne visaient pas les Chrétiens actuels mais seulement les idolâtres polythéistes des anciens temps.


On remarquera que, depuis la création de l'Etat d'Israël, les rabbins restaurèrent cependant tous les passages antichrétiens dans les nouvelles éditions du Talmud. En 1962, le "Livre de la connaissance”, code talmudique de Maimonide, a été publié à Jérusalem en édition bilingue anglais-hébreu. Dans la partie juive, tous les passages haineux et racistes sont présents alors que, bizarrement, dans la partie anglaise, ils sont absents. Par exemple la partie en hébreu dit : "C'est un devoir de les exterminer (les juifs infidèles) de ses propres mains, comme Jésus de Nazareth et ses disciples ... que le nom du pervers s'en aille en putréfaction" alors que la traduction anglaise dit seulement : "C'est un devoir de prendre des mesures actives pour les détruire".

Voici quelques exemples, rapportés par Pranaitis et ses successeurs, des passages contenus dans le Talmud :


Les non-juifs sont impurs :

Abhodah Zarah 22b : "Les Non-juifs sont impurs parce qu'ils n'étaient pas là au Mont Sinaï."


Iore Dea 198, 48 : "Les femmes Juives sont contaminées par la simple rencontre de Non-juifs". 

Zohar I, 46b, 47a : "L'âme des goyims est d'une origine théologique impure".


Zohar I, 131a : "Les idolâtres (non-juifs) souillent le monde."


Les non-Juifs sont des animaux :

Ereget Rashi Erod.22 30 : "Un Non-juif est comme un chien. Les écritures nous apprennent qu'un chien mérite plus de respect qu'un non-juif".


Lebhammoth 61a : "Les juifs ont droit à être appelés « hommes », pas les Non-juifs".


Kerithuth 6b : "Les juifs sont des humains, non les Non-juifs, ce sont des animaux".


Tosaphot, Jebamoth 94b : "Lorsque vous mangez en présence d'un non-juif c'est comme ci vous mangiez avec un chien".


Orach Chaiim 57, 6a : "Il ne faut pas avoir plus de compassion pour les non-juifs que pour les cochons, quand ils sont malades des intestins".


Les juifs peuvent voler les non-juifs :

Babha Bathra 54b : "La propriété d'un Non-juif appartient au premier juif qui la réclame".


Babha Kama 113a : "Les juifs peuvent mentir et se parjurer, si c'est pour tromper ou faire condamner un Non-juif".


Babha Kama 113b: "Le nom de dieu n'est pas profané quand le mensonge a été fait à un Non-juif".

Baba Mezia 24a: "Si un juif trouve un objet appartenant à un goyim, il n'est pas tenu de le lui rendre".

Choschen Ham 183, 7: "Des juifs qui trompent un Non-juif, doivent se partager le bénéfice équitablement".

Abhodah Zarah 54a: "L'usure peut être pratiquée sur les Non-juifs, ou sur les apostats".

 

Babha Kama 113a: "Les incroyants ne bénéficient pas de la loi et Dieu à mis leur argent à la disposition d'Israël".


Les juifs peuvent tuer les non-juifs :

Abhodah Zarah 4b: "Vous pouvez tuer un incroyant avec vos propres mains".


Abhodah Zarah 26b Tosepoth : "Même le meilleur des Goïm devrait être abattu".


Choschen Ham 425, 5 : "Il est permis de tuer indirectement un Non-juif, par exemple, si quelqu'un qui ne croit pas en la Torah tombe dans un puits dans lequel se trouve une échelle, il faut vite retirer l'échelle".


Bammidber Raba c 21 & Jalkut 772: "Tout juif qui verse le sang d'incroyants (non-juifs) revient à la même chose qu'une offrande à dieu".


Talmud, Makkoth 7b : "On est innocent du meurtre involontaire d'un Israélite, si l'intention était de tuer un koutim (non-juif) ; tout comme on est innocent du meurtre accidentel d'un homme, quand l'intention était d'abattre un animal".


Sepher Ou Israël 177b : "Si un juif tue un Non-juif, ce n'est pas un péché".


Le juif est un être supérieur :

Hilkhoth Non-juif X, 1 : "Ne passez aucun accord avec un Non-juif, et ne jamais manifester de pitié envers un Non-juif".


Chagigah 15b : "Un juif est toujours considéré comme bon, en dépit des péchés qu'il peut commettre. C'est toujours sa coquille qui se salit, jamais son fond propre".


Chullin 91b: "Les juifs possèdent la dignité dont même un ange ne dispose pas".


Sanhédrin 52b: "L'adultère n'est pas défendu avec la femme d'un Goyim (non-juif), parce que Moïse n'a interdit que l'adultère avec 'la femme de ton prochain', et les goyims (non-juifs) ne sont pas des prochains".


Choschen Ham 386, 10: "Celui qui voudrait avouer les secrets d'Israël aux Non-juifs, doit être tué avant même qu'il ne leur dise quoi que ce soit".

 

… Et c'est loin d'être une liste exhaustive, plutôt quelques exemples parmi tant d'autres.

 

Comment se fait-il que les médias français vantent ces écrits ? Combien de temps encore, allons-nous  subir cette hégémonie "sioniste" sur la France ? Quant est-ce que les français se réveilleront de leur torpeur, et renieront enfin cette intolérable propagande qui tente de justifier la politique d'Israël en faisant un parallèle avec le récit de Moise et autres prophètes d'Allah???

 

Je me souviens un jour avoir regardé l'émission religieuse de la troisième chaine, ce fameux programme du dimanche matin qui donne (surtout) la parole aux Juifs… Et quelle ne fut pas ma surprise d'entendre ce rabbin raconter l'entrée de Moise en terre d'Israël, et de faire la comparaison avec l'action de Tsahal (Photos à l'appui) ?!? Je me suis dit : C'est comme si les musulmans parlaient de leurs conquêtes, photos des combattants du "djihad islamique" à l'appui… Cela serait-il toléré sur la chaine ?!? C'est peut être ce parti pris évident, ce manque total d'objectivité de la part des institutions françaises, qui auront conduit Mohamed Merah et bien d'autres à la radicalisation…

 

Puis, le prix Nobel de la "paix" dépeint les Juifs comme des ermites, si concentrés sur l'étude de la Parole, qu'ils en oublient le danger alentour, et qu'ils finissent en pauvres martyrs… Il dit: "Dans un ouvrage du Moyen-Age, l'on découvre une histoire aux résonances contemporaines. Dans la yeshiva, des élèves suivent leur maître avec une concentration telle qu'ils ne se rendent pas compte des paravents du monde extérieur. Les discussions orageuses entre les disciples de Shammaï (partisan de l'application stricte de la loi religieuse), et ceux de Hillel (partisan d'une interprétation douce de la loi) accaparant toute leur attention. Soudain, la porte s'ouvre et un homme surgit en criant : "Attention frères et amis ! Les pogromistes sont tout près ; on les voit qui aiguisent leurs couteaux !" Et un élève les rabroue: "Tu ne vois pas qu'ici on étudie ? Cesse donc de nous déranger !" Une heure plus tard, maîtres et disciples se noient dans leur sang."

 

Quelle audace, alors que c'est l'idéologie sioniste qui fait d'Israël l'état le plus militarisé et le plus agressif du monde, qui applique sans cesse les dictons : "L'attaque est la meilleure défense" et "La fin justifie les moyens"… En vérité, les Juifs ont sur les mains, le sang de milliers d'enfants Palestiniens… Et le titre de cet article devrait être reformulé comme suit: "Les enfants, cibles historiques du peuple juif", Et puisque les images sont souvent plus parlantes que les mots, je vous laisse avec cette photo de quelques "animaux" (selon les termes du Talmud)

Notez  




Autres articles
Le jugement de l’Islam au sujet de la célébration des fêtes de fin d’année : Noël
CONSEIL AUX ENFANTS D’ALGERIE
Exégèse Du prologue et les courtes sourates
Le jugement de l’Islam au sujet de la célébration des fêtes de fin d’année
Célébrer le jour de Saint-Valentin
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
Pусский
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com