UK : Londres lance une grande campagne contre l’islamophobie     Kenya : un prêtre embrasse l’islam et transforme son église en mosquée     Somalie : au moins 276 morts et 300 blessés dans le terrible attentat survenu samedi à Mogadiscio     France : Le halal, entre normalisation et marchandisation     France : Retour sur la fermeture de la mosquée de Sartrouville
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Il est donc interdit de les imiter en décalant une festivité de quelques jours, telle que la fête de Pâques ou de Noël...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>Témoignages

Abdoul-Jalil (Julien) Ma conversion a l’Islam

Le message de l'Islam

Tout d'abord, je me présente, je suis votre frère Julien devenu Abdoul-Jalil, je suis français d'origine italienne, j'habite à Nice sur la Côte d'Azur et je suis passé du christianisme à l'islam le 11 février 2003 wal hamdoulilah.

 

Environ deux ou trois ans avant ma conversion un ami, lui aussi converti, m'a parlé de l'Islam et m'a offert un exemplaire du Noble Coran. Comme j'habitais auparavant dans une petite ville où il n'y a pas de mosquée, j’ai commencé à lire quelque page du Coran, puis je l'ai rangé dans un placard.

 

J’ai toujours cru en Dieu, mais de la mauvaise manière et j'ai toujours eu en admiration pour les gens qui prient et lorsqu’à l'heure des informations et à la période du pèlerinage à La Mecque, je voyais un petit reportage sur ce sujet, je ressentais en moi un certain désir d'être là-bas. Mais la vie d'un jeune européen en France et au bord de mer était à ce moment plus préoccupante qu'une recherche approfondie sur une religion.

 

Puis nous décidons avec un ami de faire un voyage au Maroc sac sur le dos à la rencontre d'un autre peuple. Outre le fait que l'on ait reçu l'hospitalité d'une famille généreuse, j'ai pour la première fois entendu l'appel à la prière. Un jour que nous étions sur la terrasse d'un hôtel place Jamaa el fna à Marrakech et c'est alors que retentirent toutes les voix des muezzins du quartier et là spécialement, mon cœur a frissonné et commença à s'ouvrir. Gloire à Allah le puissant.

 

J'ai donc vu dans ce pays les musulmans se rendant à la mosquée 5 fois par jour, les enfants partir apprendre le Coran et les gens se rassembler pour la rupture du jeûne. Une telle intensité religieuse est inexistante dans la société occidentale. De retour en France, j'ai commencé à me poser des questions que l'on qualifierait d'existentielles : « pourquoi sommes-nous sur terre ?, quel est le but de cette vie ?, ou irons-nous après ?... ».

 

Puis j'ai commencé à réfléchir sur le christianisme, mais les notions de Jésus Dieu ou fils de Dieu et tout le dogme connu que j'avais appris à l'école catholique me paraissaient troubles et à vrai dire, je n'y ai jamais vraiment adhéré et toutes les louanges vont à Allah qui m'a facilité le chemin vers l'Islam…

 

Tout est alors allé très vite : après des lectures d'ouvrages sur le Prophète (r) et sur l'Islam en général, je suis allé assister à une conférence donnée dans une mosquée tenue par l'UOIF. À la pause, alors que je n'avais pas décidé d'y aller pour cela, je suis allé voir un responsable et, à la reprise de la conférence, j'ai prononcé l'attestation de foi (Ach-Hadou Ane La Ilâha Illa-Lahou wa Anna Mouhammadane Rassoulou-lahi) comme une évidence, car sa signification n'est autre que la vérité.

 

Huit mois plus tard en ayant vu les affiches annonçant le hajj, je me suis dit maintenant que je suis musulman, j'ai le droit d'y accéder. Je suis parti sur conseil d'un ami avec des frères de Lyon qui m'ont pris en charge notamment dans l’apprentissage des rites suivant la voie des salafs (pieux prédécesseurs) vu que j'étais un frais converti.

 

J’ai alors connu les noms des savants (cheikh Al-Albani, Al-Otheimin, Ibn Baz...) et les œuvres à lire en priorité. Louange à Allah !

 

Ils m'ont conseillé aussi de déménager dans une ville ou se trouvent des mosquées. Quelque temps après mon pèlerinage, je me suis marié et je suis allé vivre dans un quartier où il y a trois mosquées et une ambiance islamique. J'ai aujourd'hui 32 ans et 2 enfants wal-hamdoulilah.

 

Je demande à Allah Seigneur de l'univers de nous accorder Sa miséricorde et Son pardon et je lui rends grâce de ne pas m'avoir fait mourir en état d'égarement. Ô Seigneur, ne laisse pas dévier nos cœurs maintenant que Tu nous as guidés. Amine.

 

Votre frère Abdoul-Jalil (Julien)

Notez  




Autres articles
Samira ma conversion a l’Islam
Ma conversion a l’Islam, Louise
Pourquoi ai-je choisi l'Islam?
Voici comment je me suis converti en Islam!
Embrasser l'Islam procure de la sécurité pour soi ici-bas et dans l'au-delà.
 
birame
jeudi 12 avril 2012
oh mon frere je t'aime a cause de DIEU, c'est trop triste ta conversion

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
Pусский
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com