Les enquêteurs de l'ONU exigent un accès illimité à la Birmanie     France : L'occupation de la mosquée jugée cinq ans après     Royaume-Uni : des policiers suscitent la colère en entrant dans une mosquée avec leurs chaussures     Achoura 2017 : date officielle     Abu Dhabi : Présentation de manuscrits rares du Coran dans le cadre d’une grande exposition
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Il est donc interdit de les imiter en décalant une festivité de quelques jours, telle que la fête de Pâques ou de Noël...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>Conseils et Points importants à savoir

Comment maitriser sa colère ?

Le message de l'Islam

 

La colère est le toucher du diable, à cause duquel se produisent en matière de mauvais actes et de malheurs, ce que seul Allah connaît. C'est pourquoi est-ce que la loi révélée a abondamment parlé de ce comportement méprisable, et la tradition prophétique a cité des moyens de se soigner et de se débarrasser de ce fléau et de ses effets négatifs, parmi lesquels:

 

1- la recherche de la protection d'Allah contre le diable

Selon Souleymane Ben Sard : j'étais assis avec le prophète (à lui le salut et la paix) et deux hommes s'insultaient, le visage de l'un d'eux a rougi et ses veines jugulaires se sont enflées. Le prophète dit: "je connais une parole qui si il l'avait dite aurait dissipé ce qu'il trouve (en lui), si il avait dit: Je cherche protection auprès d'Allah contre le diable… ce qu'il ressent aurait disparu". (Transmis par Al Boukhari voir Al Fath 6/337 et Mouslim 2610)

 

Et il disait (à lui le salut et la paix): "Si l'homme se met en colère, et qu'il dit : Je cherche refuge auprès d'Allah ! Alors sa colère se calme". (Sahihoul Jàmi'ousahih numéro 695).

 

2- de garder le silence

Le messager d'Allah disait (à lui le salut et la paix): "Si l'un d'entre vous se fâche, qu'il se taise!" rapporté par Ahmad dans le Mousnad 1/329 et voir Sahihoul Jàmi' 693 et 4027. Cela car, généralement, celui qui entre dans une grande colère sort de ses gonds et ne se contrôle plus au point de prononcer des paroles qui peuvent même recouvrir une mécréance, et qu'Allah nous en préserve, ou une malédiction, ou un divorce qui détruit tout un foyer, ou une insulte et une injure, qui lui attirent l'inimitié des autres. Globalement, garder le silence constitue la solution efficace pour éviter tout cela.

 

3- changer de position

Le messager d'Allah (à lui le salut et la paix) dit: "Si l'un d'entre vous se met en colère et qu'il est debout, qu'il s'assoit donc ; et si la colère ne le quitte toujours pas, qu'il s'allonge".

 

Et le narrateur de ce récit est Abou Zar a qui était arrivé une aventure : Il abreuvait (les bêtes) au bassin et des gens sont venus, ils dirent : Lequel d'entre vous versera-t-il l'eau pour Abou Zar, espérant ainsi trouver (en nombre de récompenses) comme pour chaque cheveu de sa tête !! Un homme se proposa alors, et il se mit à verser l'eau, mais il brisa le bassin… il avait donc l'intention d'aider Abou Zar à abreuver les chameaux, mais il a pourtant cassé le bassin… Abou Zar était debout, il s'est alors assis, puis il s'est allongé. On lui dit : O Abou Zar ! Pourquoi t'es tu assis, puis tu t'es allongé ? Il dit: Le messager d'Allah a dit … (et il cita le récit dans sa totalité). Ahmad dans le Mousnad 5/152 et voir Sahihoul Jàmi' numéro 694.

Et dans une version: "Abou Zar abreuvait les bêtes auprès d'un bassin et un homme le mit en colère…".

 

Parmi les mérites que présente cette orientation prophétique, d'empêcher au colérique de commettre des agissements déplacés, cela car il peut être amené à frapper, à causer du tort et même à tuer, il se peut encore qu'il détruise du matériel et autre (forme de nuisance). Pour ces raisons, la position "assise" l'éloigne de la possibilité de tels agissements, et si il est allongé, il est plus empêché encore de réaliser des actes écervelés et nuisibles… ces agissements semblent improbables dans cette position. Al Khattàbi disait dans son commentaire du recueil de traditions de l'imam Abou Daoud : "Celui qui est debout est apprêté au mouvement et à la saisie ; et celui qui est assis est en deçà de cet apprêtement (propre à qui est debout), et celui qui est allongé se voit priver de la possibilité des deux (le mouvement et la saisie). Cet ordre du prophète de s'asseoir ou de s'allonger vise à l'empêcher de produire un acte qu'il regretterait par la suite. Et Allah est le véritable connaisseur." (Ma'àlimou Sunan 5/141).

 

4- Se rappeler la recommandation du messager d'Allah

En effet, selon Abou Houreyra, qu'un homme est venu au prophète (à lui le salut et la paix) et il dit : "fais moi une recommandation" il dit: "ne te mets pas en colère!". Il répéta cela à maintes reprises, et chaque fois le prophète lui a dit : "ne te mets pas en colère!" (Rapporté par Al Boukhari, voir Fathoul Bari 10/456).

 

Et dans une version, que l'homme dit: "j'ai réfléchi lorsque le prophète a dit ce qu'il a dit, et j'ai trouvé que la colère rassemblait tout le mal" (voir le Mousnad de Ahmad 5/373).

 

5- Ne te mets pas en colère et tu auras le paradis

"Ne te mets pas en colère et tu auras le paradis" est un récit authentique (voir Sahihoul Jàmi' 7374). Ibnou Hajar l'a cité comme provenant des traditions recueillies par At Tabaràni (voir Fathoul Bari 4/465). De se rappeler ce que Allah a préparé pour les pieux, ceux qui évitent les causes de la colère et qui luttent contre leurs âmes pour la dominer et la refouler, est un des plus grands moyens d'éteindre le feu de la colère. Et parmi les récompenses citées, la parole du prophète (à lui le salut et la paix): "Celui qui domine sa rage alors que si il l'avait voulu, il aurait pu assouvir sa colère… Allah emplira son cœur de la satisfaction (et de l'agrément) au jour de la résurrection". (At Tabaràni 12/453 et il se trouve dans Sahihoul Jàmi' 176). Et une autre rétribution ressort au travers de cet autre récit: "Celui qui maîtrise sa colère alors qu'il était en mesure de l'exprimer, Allah (Puissant et Majestueux) le convoquera au jour de la résurrection, au devant de toutes les créatures… et Il lui demandera de choisir celles qu'il désire de parmi les Houris (femmes du paradis)" rapporté par Abou Daoud 4777 et d'autres, et il fut jugé bon par Al Albàni, voir Sahihoul Jàmi' 6518).

 

6- la connaissance du degré élevé et de la particularité que présente la capacité à se maîtriser

Le messager d'Allah a dit: "le fort n'est pas celui qui terrasse (en luttant), le fort est celui qui se maîtrise en cas de colère" transmis par Ahmad 2/236 et par les deux imams, Al Boukhari et Mouslim.

 

Et plus l'âme s'emporte et la colère se renforce, et plus il est méritant de dompter sa rage. Le messager d'Allah disait: "Le renversement (le fait de jeter au sol), tout le renversement est celui de qui se met en colère, sa colère s'intensifie et son visage rougit, ses cheveux se dressent … et il vainc sa colère". Transmis par Ahmad 5/367 et jugé bon par Al Albàni dans Sahihoul Jàmi' 3859.

 

Et le messager d'Allah (à lui le salut et la paix) saisit l'occasion d'un événement qui se produit devant les yeux des compagnons pour éclaircir ce point, selon Anas que le prophète passa auprès de gens qui luttaient et il dit: "Qu'est-ce que cela?" ils dirent: "Untel, le grand lutteur, pas une personne ne le défie sans qu'il ne la batte!" il dit : "Ne vous indiquerai-je donc pas qui est plus fort que ce dernier : un homme qui a subi l'injustice d'un second homme et qui a dominé sa rage. Il a ainsi triomphé sur lui, triomphé sur son démon et sur le démon de son compagnon". Rapporté par Al Bazàr, avec une chaîne de transmission jugée bonne par Ibn Hajar. Voir Al Fath 10/519.

 

7- Le suivi du prophète (à lui le salut et la paix) face à la colère

Ce qualificatif (de la mansuétude) est celui du prophète et il relève de ses comportements. Et ce dernier est notre modèle et notre guide… et parmi les récits les plus évidents mettant en avant cette attitude du prophète (à lui le salut et la paix): "selon Anas : je marchais avec le messager d'Allah et il portait un manteau aux bords épais (et rugueux). Un bédouin le rattrapa et le saisit violemment, le serrant par son manteau… j'ai regardé son cou et j'ai vu les traces laissées par la bordure du manteau. Ensuite, il dit : O Mouhammad, ordonne qu'on me donne de l'argent d'Allah que tu détiens ! Il (à lui le salut et la paix) se tourna vers lui en riant, ensuite, il ordonna qu'on lui fasse un don". (Récit transmis par Al Boukhari et Mouslim, voir Fathoul Bari 10/375). Et relève du suivi du prophète (à lui le salut et la paix) de faire en sorte que notre colère soit pour Allah, et (elle est justifiée) si elle se réveille lorsque les interdits d'Allah sont bafoués. C'est cela qui constitue la colère louable.

 

Le prophète s'est effectivement mis en colère lorsqu'ils l'informèrent des agissements de cet imam qui faisait fuir les gens à cause de sa récitation trop longue. Il s'est aussi mis en colère lorsqu'il aperçut un rideau décoré de représentations figurées dans la chambre de 'Aisha. Il s'est encore fâché lorsque Oussama a plaidé auprès de lui en faveur de cette femme des Makhzoum qui avait volé, et il dit : Intercéderais tu pour (abolir) une peine prescrite par Allah ? Il s'est enfin, mis en colère lorsqu'on lui a posé des questions qu'il a répugnées. En bref, sa colère était pour Allah.

 

8- de savoir que le refoulement de la colère est le signe des hommes pieux

Ceux là ont reçu les éloges d'Allah dans son livre, et les félicitations du messager d'Allah dans sa tradition, et on a apprêté pour eux des jardins vastes comme les cieux et la terre… et parmi leurs caractéristiques : ils sont (ceux qui dépensent dans l'aisance tout comme dans l'adversité, qui dominent leur rage et qui pardonnent aux gens. Et Allah aime les bienfaisants) et parmi les nobles attributs et les beaux comportements de ces gens là, qui nous motivent pour les imiter et les rejoindre : (Si ils se mettent en colère, alors ils pardonnent).

 

9- de se rappeler lorsqu'on nous fait le rappel

La colère est inscrite dans la nature de l'homme et elle varie en intensité, d'une personne à l'autre. De ne pas se mettre en colère peut être une affaire des plus complexes qui soient pour certains, toutefois si les véridiques se fâchent et qu'on leur rappelle Allah, alors ils se rappellent et ils cessent et font halte à cet instant. Selon Ibnou Abbass, qu'un homme a demandé la permission d'entrer auprès de Oumar et ce dernier la lui accorda. L'homme dit: "O Ibnoul Khattab ! Par Allah ! Tu ne nous donnes pas beaucoup et tu ne juges pas parmi nous avec équité !". Oumar se fâcha alors jusqu'à envisager de le frapper. Al Hour Ben Qayss dit (et il était de ceux qui se tenaient dans l'assise de Oumar): "O Prince des croyants! Allah, Puissant et Majestueux, a dit à son prophète (Pardonne, ordonne le convenable et écarte toi des ignorants) celui là est du nombre des ignorants." Et par Allah, Oumar n'a pas outrepassé les indications de ce verset une fois qu'il lui fut récité. Et il avait cette attitude de faire halte avec les indications du livre d'Allah, puissant et majestueux". (Rapporté par Al Boukhari, voir Al Fath 4/304).

 

C'est ainsi que se comporte le musulman, et il n'est pas comme cet hypocrite des plus mauvais qui, lorsqu'ils l'informèrent des propos prononcés par le messager d'Allah qui recommandait à qui se met en colère de dire: "Je cherche protection auprès d'Allah contre le diable lapidé", répliqua: "Vois tu que j'ai un problème ou que je suis fou ? Vas-t-en donc !" (Rapporté par Al Boukhari, voir Al Fath 1/465) et nous demandons la protection d'Allah contre la perdition.

 

10- La connaissance des aspects négatifs de la colère

Et ils sont bien nombreux, ils se résument à la nuisance envers sa propre personne et envers les autres. La langue se met à débiter des insultes et des jurons, la main se met à frapper sans compter, et l'affaire peut même se transformer en crime et assassinat. Et il y a dans ce récit matière à réflexion : selon 'Alqama Ben Wà-il que son père lui dit : j'étais assis avec le prophète (à lui le salut et la paix) lorsqu'un homme vint en traînant un autre au moyen d'une corde. Il dit : "O messager d'Allah ! Celui-ci a tué mon frère". Le messager d'Allah dit: "l'as-tu vraiment tué?" il dit : "oui ! Je l'ai bien tué" il dit: "et comment l'as-tu tué?" il dit :" lui et moi, frappions un arbre afin d'en faire tomber les feuilles destiné au fourrage, il m'a insulté et m'a mis en colère, et je l'ai tapé sur le coin de la tête avec la hache… et il est mort" jusque la fin du récit (rapporté par Mouslim 1307).

 

Moins que cela peut aussi subvenir, tel que le fait de briser (un os) ou de blesser. Et si la personne qui suscite la rage arrive à prendre la fuite, la rage se retourne contre celui de qui elle émane et le voilà qui déchire ses vêtements, qui frappe son visage… il se peut même qu'il finisse par s'effondrer en syncope, ou bien il casse les récipients et détruit les bagages. Et parmi les conséquences les plus néfastes de la colère et les plus désastreuses pour l'équilibre de la société et la structure familiale, il y a le divorce.

 

Et si une enquête ou un sondage était mené pour savoir dans quelles circonstances est-ce que la majorité des divorces sont prononcés, on trouverait sans l'ombre d'un doute, que c'est suite à une dispute et un excès de colère. Et au final, ce sont les enfants qui subissent les répercussions, se retrouvant séparés d'un de leurs deux parents, ou ballottés entre les deux, tous connaissant le regret et gardant dans le cœur un arrière goût bien amer. Et tout cela est du à la colère. Et si seulement ils s'étaient souvenus d'Allah, s'étaient rétractés et avaient maîtrisé leur rage et avaient demandé la protection d'Allah contre le diable… toutefois, la contradiction de la loi révélée n'apporte que le malheur. Et quant aux répercussions sur la santé du corps, elles sont nombreuses… telles que soulignées par les médecins : la coagulation du sang, l'élévation de la tension artérielle, l'accélération des battements du cœur, l'essoufflement… et tout cela peut entraîner des problèmes cardiaques, du diabète et autres formes de maladies.

 

11- Que l'individu constate son état à l'instant de la colère

Si le coléreux pouvait se regarder dans le miroir à l'instant de piquer sa colère, il se mépriserait et serait répugné par son apparence. Si il apercevait le changement de son teint, l'intensité de ses tremblements, le tressaillement de ses membres, la métamorphose de son être, la perturbation de sa physionomie, la rougeur de son visage,  les yeux exorbités, l'illogisme de ses gesticulations qui lui donne des allures de fou… s'il était témoin de tout cela, il tressaillirait et s’étonnerait de constater cet état lamentable dans lequel il se trouve plongé. Et il est bien connu que la face cachée est plus laide encore que la face apparente… le diable se réjouit grandement de voir un homme dans cet état ! Et qu'Allah nous préserve contre le diable lapidé.

 

12- L'invocation

L'invocation est l'arme du croyant, il ne cesse d'implorer Allah afin qu'Il l'épargne des maux et qu'Il le débarrasse des comportements indignes, le serviteur cherche la protection d'Allah afin qu'il ne se retrouve pas à dégringoler dans le précipice de la mécréance et de l'injustice dues à la colère. Et parmi les trois choses qui permettent d'être sauvés et épargnés (du châtiment divin): "l'équité dans la satisfaction tout comme dans la colère" (Sahihou Jàmi' 3039) et au nombre des invocations qui étaient prononcées par le prophète (à lui le salut et la paix) : "O Allah ! Par ta connaissance du caché et par ton omnipotence sur la création… Laisse-moi vivre si Tu sais que la vie est meilleure pour moi, et fais moi mourir si Tu sais que la mort est meilleure pour moi. O Allah ! je te demande ta crainte dans le secret et en publique, et je te demande la parole de sincérité dans les (instants) de satisfaction et de colère, et je te demande la modération dans l'indigence et la richesse, et je te demande une grâce qui ne prend pas fin, et une joie des yeux qui ne s'interrompe pas, et je te réclame la satisfaction après le décret, et je te demande la douceur de l'existence après la mort, et je te demande la jouissance de la vision de ton visage et le désir de ta rencontre… (Une rencontre qui  soit) sans nuisance et sans tentation qui provoquerait l'égarement. O Allah! Embellis nous de la parure de la foi et fais de nous des guides bien guidés".

 

Enfin, notons que rien n'est confirmé, indiquant que l'individu saisi de colère aurait à accomplir ses ablutions !! Et cette idée de l'usage de l'eau pour refroidir le feu de la colère, même si elle parait logique, demeure une simple spéculation qui n'est pas soutenue par un argument… et la religion n'est pas une affaire d'appréciation personnelle et de logique.

 

Nous pouvons aussi ajouter à la liste des moyens de se débarrasser de la colère : le fait de jeûner. Puisque le prophète disait dans le récit authentique dont la mention a été précitée: "Et si on l'insulte, qu'il dise : je jeune !". Or, Allah ne charge pas une âme d'un fardeau supérieur à sa capacité, et si le jeûne ne permettait pas au musulman de se maîtriser, on n'aurait pas attendu de lui à ce qu'il réponde au mal par le bien, en se contentant de dire: "je suis un jeûneur!". Il est donc possible pour tout un chacun de ne pas se mettre en colère lorsqu'il jeune et de répondre aux agressions extérieures par une parole qui inspire la paix et le respect, déclarant le fait que nous sommes dans un état hors du commun, accomplissant une adoration et cherchant à satisfaire Allah et à nous rapprocher de lui.

Notez  




Autres articles
Les premières choses à faire après avoir embarrassé l'Islam?
Evitez cette pratique qui annule vos bonnes œuvres!!
La sagesse du Prophète Mohammad dans l'appel à l'Islam.
Les moyens de raffermissement du musulman sur sa religion.
Quel est l'impact de la sincérité sur la validité des bonnes œuvres du croyant?
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
Pусский
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com