Les enquêteurs de l'ONU exigent un accès illimité à la Birmanie     France : L'occupation de la mosquée jugée cinq ans après     Royaume-Uni : des policiers suscitent la colère en entrant dans une mosquée avec leurs chaussures     Achoura 2017 : date officielle     Abu Dhabi : Présentation de manuscrits rares du Coran dans le cadre d’une grande exposition
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Il est donc interdit de les imiter en décalant une festivité de quelques jours, telle que la fête de Pâques ou de Noël...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>L'attestation de foi

Les droits du prophète Mohammed (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) sur sa communauté (2)

Le message de l'Islam

 

Cinquièmement : son estime, son respect, sa vénération et son secours

Comme le dit le Très Haut (Pour que vous croyiez en Allah et en son messager, que vous l'honoriez, reconnaissiez sa dignité…) 48/9 et le Très Haut dit aussi : (O vous qui avez cru ! Ne devancez pas Allah et son messager. Et craignez Allah. Allah est Audient et Omniscient) 49/1 et Allah dit encore : (Ne considérez pas l'appel du messager comme un appel que vous vous adresseriez les uns aux autres.) 24/63 et il est un devoir de toujours le respecter même après sa mort (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) comme dans les instants ou il est cité, ou en entendant sa tradition ou sa biographie…

Et selon Abou Hàzim, de Sahl ibn sa'd as sà'idi (qu'Allah soit satisfait de lui): qu'il se tenait dans une assise avec son peuple, et il leur parlait du messager d'Allah (Paix et bénédiction d’Allah sur lui)… certains se tournaient vers d'autres pour leur adresser la parole… il se mit en colère, puis il dit: "Regarde les! Je leur parle du Messager d'Allah (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) et ils se retournent les uns vers les autres?!? Par Allah ! Je vais sortir d'ici, et je ne reviendrais plus jamais vers vous !" je lui dis : "Ou iras-tu ?" il dit : "je m'en vais combattre dans le sentier d'Allah". Rapporté par At tabarràni dans "al kabir" (6-5866 et 5656)

Et lorsque le prophète arriva à Médine (c'est-à-dire après le périple de l'hégire) il logea chez Abou ayyoub. Ce dernier était à l'étage, alors que le messager d'Allah était en bas…dans la nuit, Abou ayyoub s'est remémoré qu'il se trouvait dans une maison au rez-de-chaussée de laquelle se trouvait le Messager d'Allah (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) et qu'il était positionné entre lui et la descente de la révélation…il ne put donc dormir, prenant garde de na pas gesticuler pour que la poussière ne tombe du plafond sur la noble personne du Prophète, et afin de ne pas faire de bruits qui le dérangeraient. Au matin, il dit: "O messager d'Allah! cette nuit, nous n'avons pas fermé l'œil, moi et oummou ayyoub (sa femme)" il dit: "Pourquoi cela, O Abou ayyoub?" il dit : "Je me suis rappelé que j'étais à l'étage d'une maison au rez-de-chaussée de laquelle tu te trouvais, et j'ai craint de gesticuler et que la poussière tombe alors sur toi, et que mes mouvements te dérangent alors que je suis entre toi et la révélation!" (Rapporté par Ahmad, mouslim, at atabarani et al hakim).

Selon Abi Razine: on dit à Al 'Abbass (l'oncle du prophète) "Es-tu plus grand (c'est-à-dire: plus âgé) ou bien le prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui)?" il répondit: "Il est plus grand et je suis né avant lui !".

Allah le Très Haut a dit (Nous t'avons envoyé en tant que témoin, annonciateur de la bonne nouvelle et avertisseur, pour que vous croyiez en Allah et en son messager, que vous l'honoriez, reconnaissiez Sa dignité…) 48/8-9 Il, Puissant et Majestueux, a rendu obligatoire le fait d'honorer le messager d'Allah et de reconnaître sa dignité, et Il a imposé de lui faire honneur et de la glorifier. Al Moubarrid disait : (que vous l'honoriez) c'est-à-dire : "que vous le glorifiez grandement". Et Allah a interdit de devancer le prophète par une parole ou un comportement déplacé, comme le fait de prendre la parole avant lui (ou avant qu'il en ait donné la permission). Il dit (O vous qui avez cru ! Ne devancez pas Allah et son messager. Et craignez Allah.) 49/1 craignez de négliger son droit et de blasphémer son caractère sacré (Allah est Audient et Omniscient).


Sixièmement : d'adresser au prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui)

Comme le dit le Très Haut (Certes, Allah et ses anges prient sur le prophète; o vous qui croyez, priez sur lui et adressez (lui) vos salutations) 33/56 et la prière d'Allah consiste à ce qu'Il fasse ses éloges aux anges rapprochés comme l'a transmis Al Boukhari de Aboul 'Aliyya. La prière des anges consiste à ce qu'ils implorent la miséricorde d'Allah pour les hommes. Et la prière qui nous est réclamée consiste à ce qu'on demande à Allah de faire les éloges de Mohammad auprès de la cohorte sublime… et le prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) disait "Quiconque prie sur moi, une fois, alors Allah priera sur lui dix fois pour cette unique prière" rapporté par Mouslim

Et il disait également (Paix et bénédiction d’Allah sur lui): "Ne faites pas de vos demeures des sépulcres, et ne faites pas de ma tombe, un lieu de festivité et de rassemblement annuel; et priez sur moi… certes, votre prière me parvient ou que vous soyez!" (Rapporté par Abou daoud et Ahmad). Et il dit (Paix et bénédiction d’Allah sur lui): "L'avare est celui auprès de qui ma mention est faite et qui ne prie pas sur moi" rapporté par At Tirmizi et Ahmad.

Et il disait (Paix et bénédiction d’Allah sur lui): "Pas un groupe d'individus ne prennent place dans une assemblée, sans évoquer Allah et sans prier sur moi, sans qu'elle (la discussion) ne soit qu'un bavardage (inutile); si Allah le veut donc, Il les châtiera, et si Il le désire, Il leur pardonnera" (rapporté par At Tirmizi et Ahmad). Et Il disait (Paix et bénédiction d’Allah sur lui): "Que soit humilié, l'individu auprès de qui je suis cité et qui ne prie pas sur moi!"" (Rapporté par At Tirmizi et Ahmad).

Et si nous n'avions, en guise de mérite et de récompense à la prière sur le prophète, que ce qui suit, alors il aurait été suffisant en guise d'encouragement: "Celui qui prie sur moi, une seule prière, Allah prie sur lui à dix reprises et lui efface dix fautes et l'élève de dix degrés!" (Rapporté par An Nassài et Ahmad)

 

Septièmement : le devoir de le prendre pour juge et d'être satisfait de son décret

Le Très Haut dit : (O les croyants ! Obéissez à Allah, et obéissez au messager et à ceux d'entre vous qui détiennent le commandement. Puis, si vous vous disputez en quoi que ce soit, renvoyez le à Allah et au messager, si vous croyez en Allah et au jour dernier. Ce sera bien mieux et de meilleure interprétation (et aboutissement). N'as-tu pas vu ceux qui prétendent croire à ce qu'on a fait descendre vers toi (prophète) et à ce qu'on a fait descendre avant toi ? Ils veulent prendre pour juge le "taghout"(diable ou fausse divinité), alors que c'est en lui qu'on leur a commandé de na pas croire. Mais le diable veut les égarer très loin dans l'égarement. Et lorsqu'on leur dit : "venez vers ce que Allah a fait descendre et vers le messager", tu vois les hypocrites s'écarter loin de toi.) 4/59-62

Ibn Taymiyya dit de ces versets : "Allah, Puissant et Majestueux, a blâmé ceux qui prétendent avoir la foi en l'ensemble des livres révélés, alors qu'ils délaissent l'attitude consistant à se tourner vers le Livre et la tradition (prophétique) pour juger les différents ? Et ils s'en retournent vers le jugement de fausses divinités ainsi glorifiées en dehors d'Allah, et vers la politique de certains rois, qui sort de la loi révélée de l'Islam, telle que (la politique) des rois turcs et autres. Et si on leur dit : "venez vers le Livre  d'Allah et venez vers la tradition du messager d'Allah !" alors, ils se détournent franchement. Et si une calamité les frappe, (une perturbation) d'ordre psychologique, ou une calamité dans leur religion ou leurs affaires mondaines (concrétisée) par des équivoques et des désirs déplacés… ou encore, dans leur être et leurs richesses, en guise de punition pour leur hypocrisie; alors ils disent : "Nous n'avons voulu que le bien, en concrétisant l'acquisition du savoir par "az zaoq" (allusion aux méthodes des hérétiques mystiques), (ou bien) nous avons souhaité faire s'accorder les arguments scripturaires et les évidences de la raison… (arguments rationnels) qui ne sont en réalité que des suggestions et des choses douteuses!" fin de citation.

Allah le Très Haut de dire : (Non!.. par ton seigneur ! Ils ne seront pas croyants aussi longtemps qu'ils ne t'auront demandé de juger de leurs disputes et qu'ils n'auront éprouvé nulle angoisse pour ce que tu auras décidé, et qu'ils se soumettent complètement (à ta sentence)) 4/65

Ibn Kathir dit dans l'interprétation de ce verset : "Le Très haut jure par son être noble et sanctifié, que nulle ne sera croyant jusqu'à ce qu'il prenne le messager (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) pour juge et décideur de toutes les affaires ; le jugement qu'il aura prononcé est la vérité à laquelle il doit se plier, de manière apparente et cachée".

Et Ibnoul Qayyim dit de ce verset: "Il, pureté à Lui, a juré, d'un serment appuyé par la négation qui le précède, que la foi des créatures sera absente jusqu'à ce qu'ils s'en référent au jugement de son Messager dans toutes leurs querelles, qu'elles surviennent dans les questions fondamentales (de la religion) ou ses extensions, qu'il s'agisse de sentences relatives aux règles (de la religion) ou aux règles de la résurrection (c'est-à-dire: relatives aux questions du credo). Et la foi ne sera pas confirmée pour eux du simple fait de le prendre pour juge, jusqu'à ce que la gêne disparaisse et il s'agit du manque d'aisance que l'on ressent dans les poitrines, et que leurs poitrines s'ouvrent (et fassent bon accueil) à son jugement, et l'acceptent pleinement. Et la foi ne sera pas encore confirmée pour eux jusqu'à ce qu'ils y ajoutent l'acceptation de son jugement par le sentiment de satisfaction et par la soumission (et l'application), et qu'ils ne le remettent pas en cause, ne le discutent pas et cessent de s'y opposer et de s'en détourner".

Et la parole du Très Haut (Dis : "Je ne suis pas une innovation parmi les messagers; et je ne sais pas ce que l'on fera de moi, ni de vous. Je ne fais que suivre ce qui m'est révélé; et je ne suis qu'un avertisseur clair") 46/9

Et le Très Haut de dire : (Dis : "je suis en fait un être humain comme vous. Il m'a été révélé que votre Dieu est un Dieu unique ! Quiconque, donc, espère rencontrer son Seigneur, qu'il fasse de bonnes actions et qu'il n'associe dans son adoration aucun autre à son Seigneur")

Et la parole du Très Haut (Tu (Mouhammad) n'as aucune part dans l'ordre (divin)) 3/128

Et la parole du Très Haut (Et je ne vous dis pas que je détiens les trésors d'Allah, je ne connais pas l'inconnaissable, et je ne dis pas que je suis un ange…) 11/31

Et le verset (Dis : "je ne détiens pour moi même ni profit ni dommage, sauf ce qu'Allah veut. Et si je connaissais l'inconnaissable, j'aurais eu des biens en abondance, et aucun mal ne m'aurait touché. Je ne suis pour les gens qui croient, qu'un avertisseur et un annonciateur") 7/188

Et la parole du tout Puissant (Dis : "Je n'invoque que mon Seigneur et ne lui associe personne". Dis : "Je ne possède aucun moyen pour vous faire du mal, ni pour vous mettre sur le chemin droit". Dis : "vraiment, personne ne saura me protéger contre Allah; et jamais je ne trouverai de refuge en dehors de Lui. (Je ne puis que transmettre) une communication et des messagers (émanant) d'Allah. et quiconque désobéit à Allah et à son messager aura le feu de l'enfer pour y demeurer éternellement.") 72/20-23

Et malgré ces versets explicites et les preuves claires, très nombreuses dans le Coran, qui établissent ce qui revient de droit au messager et ce qui ne lui appartient pas, et qui font la différence entre ce qu'il possède véritablement et entre ce qui n'est pas en son pouvoir…

Certains, malgré tout… s'obstinent à désobéir à Allah et son messager, et à s'opposer au contenu des textes (révélés), suivant en cela leurs passions et arpentant par la même le sentier du diable.

D’autre par contre exagèrent dans la considération qu’ils portent au prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui). Et cette exagération est diverse et se manifeste sous de multiples aspects, de degrés différents… et beaucoup de ces catégories parviennent à atteindre le degré de la grande association à Allah, le Très Haut… Puisse Allah nous en épargner !

Notez  




Autres articles
Ne prends pas le Qadar (le destin) comme un prétexte
Que signifie le polythéisme mineur?
Que signifie réellement la double attestation de l'Islam ?
Le signification de de l'attestation qu'"il n'y a pas d'autre divinité qu'Allah" et ses conditions
Les pratiques innovées dans le mois de Radjab.
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
Pусский
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com