Les enquêteurs de l'ONU exigent un accès illimité à la Birmanie     France : L'occupation de la mosquée jugée cinq ans après     Royaume-Uni : des policiers suscitent la colère en entrant dans une mosquée avec leurs chaussures     Achoura 2017 : date officielle     Abu Dhabi : Présentation de manuscrits rares du Coran dans le cadre d’une grande exposition
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Il est donc interdit de les imiter en décalant une festivité de quelques jours, telle que la fête de Pâques ou de Noël...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>Le monde invisible

Mise en garde contre l'exagération dans l'interprétation des rêves

Abdel Aziz Ibn Abdallah Ale Sheikh

De la part de Abdelaziz ibn Abdillah ibn Mohammad Al Ach-Cheykh à quiconque lira cet écrit parmi ses frères en Islam. Qu'Allah nous guide tous vers le bien.

Louange à Allah et que les éloges et le salut soient sur le Prophète ainsi que sur sa famille et ses Compagnons.

Ceci dit : Il nous est parvenu un certain nombre de questions portant sur les rêves et leur interprétation que certains approfondissent de nos jours, de telle sorte qu'on a consacré des articles de presse ainsi que des programmes télévisés sur certaines chaînes satellitaires à ce sujet. Cette question a été utilisée par les propriétaires de parcs d'attractions et de loisirs pour attirer ceux qui les fréquentent, afin de s'enrichir. Il est même des compagnies qui ont mis en place un numéro de téléphone spécifique pour répondre 24 heures sur 24 aux appels des gens et interpréter leurs rêves.

De là, nous avons jugé important d'informer les gens de ce que nous pensons à ce sujet, par sincérité envers Allah, son Livre, Son Messager, et à titre de conseil envers les imams des musulmans ainsi que la masse, afin d’assumer le devoir de clarifier le Livre Saint au sujet duquel, Allah prit l'engagement des savants en ces termes : « Allah prit, de ceux auxquels le Livre était donné, cet engagement : « Exposez-le, certes, aux gens et ne le cachez pas ». Mais ils l’ont jeté derrière leur dos et l’ont vendu à vil prix. Quel mauvais commerce ils ont fait ! »[1].

Nous implorons le secours d'Allah et nous disons : le croyant sait que les rêves sont une réalité, qu'ils proviennent d'Allah, qu'ils sont l’une des quarante six branches de la prophétie. Tout ceci a été cité et clairement exposé dans les textes authentiques. Le Coran a fait mention de certaines visions faites par les Prophètes et autres, en évoquant leur interprétation.

En ce qui concerne la vision des Prophètes, elles sont réelles et constituent une révélation divine, comme celle qu'Ibrâhîm (Abraham), le Bien-aimé, raconta à son fils : « Ô mon fils, je me vois en songe en train de t’immoler. Vois donc ce que tu en penses». (Ismaël) dit : « Ô mon cher père, fais ce qui t’es commandé : tu me trouveras, s’il plaît à Allah, du nombre des endurants »[2].

De même, c’est le cas concernant celle de Yoûssouf (Joseph) conformément à ce qu'Allah, l'Exalté, nous conte de son histoire : « Quand Joseph dit à son père : « Ô mon père, j’ai vu [en songe], onze étoiles, et aussi le soleil et la lune; je les ai vus prosternés devant moi » et l'interprétation qui en est faite comme cela est cité à la fin de la sourate. Allah, le Très-Haut, dit : « Ô mon père, voilà l’interprétation de mon rêve de jadis. Allah l’a bel et bien réalisé… »[3].

Pour ce qui est du commun des gens (qui ne sont pas des prophètes), le Coran fait mention, comme dans la Sourate Yoûssouf,  du songes des deux prisonniers ainsi que celui du roi et les interprétations que Yoûssouf  en a tirées, ce qui atteste clairement que les gens du commun sont également sujet aux rêves.

Parmi les preuves de la Sounnah authentique, figure le hadith rapporté par Anas ibn Mâlik (qu'Allah soit satisfait de lui) d'après `Obâda ibn As-Sâmit (qu'Allah soit satisfait de lui) qui a rapporté d'après le Prophète, que les éloges et le salut d’Allah soient sur lui : « Le rêve du croyant fait partie des quarante-six parties de la prophétie »[4].

Dans un autre hadith rapporté par Ibn `Abbâs (qu'Allah soit satisfait de lui et de son père): « Le Messager d'Allah, que les éloges et le salut d’Allah soient sur lui, leva le rideau, alors que les fidèles priaient en rangs derrière Abou Bakr et dit : « Ô gens! Il ne reste des bonnes annonces de la prophétie que les bonnes visions que voit le musulman ou qui lui viennent en songe. Ne vous ai-je pas interdit de réciter le Coran lorsque vous êtes en inclinaison, et de même lorsque vous êtes en prosternation. Lors de l'inclinaison, glorifiez le Seigneur, et lors de la prosternation, invoquez abondamment, car c'est le moment propice pour que vous soyez exaucés »[5].

Dans un autre hadith rapporté par Abou Houreyra (qu'Allah soit satisfait de lui), le Prophète, que les éloges et le salut d’Allah soient sur lui, a dit : « A l'approche de l'Heure, les rêves du croyant seront infaillibles ; celui qui fera les rêves les plus véridiques, est celui qui est le plus véridique dans ses propos »[6].

Tous ces ahâdiths prouvent que les rêves sont bien une réalité. Cependant, il nous faut savoir que ce que voit l’individu en songe ne fait pas systématiquement partie des visions pieuses [qu’il faut prendre en compte]. Les rêves peuvent être une vision pieuse, ou provoqués par Satan pour malmener le croyant ou le chagriner. Il y a également des rêves qui traduisent tout simplement ce que nous voyons en état d'éveil.

Abou Houreyra (qu'Allah soit satisfait de lui) a rapporté que le Prophète, que les éloges et le salut d’Allah soient sur lui, a dit : « A l'approche de l'Heure, les rêves du croyant seront infaillibles ; celui qui ferra les rêves les plus véridiques, est celui qui est le plus véridique dans ses propos. Ainsi, les rêves du croyant représentent une des quarante cinq branches de la prophétie. Il est trois types de rêves, le bon rêve qui est une bonne annonce de la part d'Allah, le rêve qui attriste et qui provient de Satan, et enfin le rêve qui provient de la conscience de l'homme. Quand l'un de vous fait un cauchemar, qu'il se réveille et prie, sans parler aux gens de ce qu'il a vu »[7].

De ce fait, il faut savoir que l’Islam a instauré tout ce qui est bon et profitable à l'humanité, pour le présent comme pour le futur. Notre Prophète, que les éloges et le salut d’Allah soient sur lui, le Prophète de la miséricorde qui guide vers le droit chemin, nous a indiqué tout ce qui peut nous être utile et profitable. Ainsi, il incombe au musulman, sujet à de tels rêves, d'évoquer Allah avec assiduité. Le Très-Haut dit : « Certes, c’est par l’évocation d’Allah que les cœurs se tranquillisent »[8]. En outre, le Prophète, que les éloges et le salut d’Allah soient sur lui, nous a enseigné des formules de rappel à dire de jour, de nuit ou au moment du coucher, qui élèvent le musulman en degrés et augmentent sa foi. De plus, en les récitant, Allah le préserve contre le mal de Satan et de tout malfaiteur, qui ne pourront alors en aucun cas le nuire, par la permission d'Allah.

Parmi ces rappels, on note l’invocation rapporté par Ibn Mass’oûd (qu'Allah soit satisfait de lui) nous indiquant que le Prophète d'Allah, que les éloges et le salut d’Allah soient sur lui, avait l'habitude de dire le soir : « Le soir tombe sur nous et la Royauté appartient toujours à Allah. Louange à Allah, il n'y a pas de divinité à part Lui, le Seul qui n'a point d'associé. A Lui, [seul] la souveraineté et la louange et Il a pouvoir sur toute chose. Ô Allah, je Te demande le bien de cette nuit, de tout ce qu'elle comporte et des nuits qui vont succéder. Je me réfugie auprès de Toi contre le mal de cette nuit, de tout ce qu'elle comporte et des nuits qui vont succéder. Ô Allah, je me réfugie auprès de Toi contre la paresse, la vieillesse décadente, le supplice de l'Enfer et celui de la tombe. Quand le jour se leva, il disait ceci : « Le jour se lève sur nous et la Royauté appartient toujours à Allah»[9].

D'autres invocations ont été mentionnées dans le hadith de Abdallah ibn Khoubayb qui rapporte ce récit en ces termes : « Nous vînmes trouver le Prophète, que les éloges et le salut d’Allah soient sur lui, lors d’une nuit pluvieuse et obscure afin qu'il préside la prière. Il nous rejoint et dit : « Est-ce que vous avez fait la prière ? ». Puis il me dit : « Dis ! ». Je restai sans dire un mot. Puis il me dit : « Dis ! ». Je restai sans dire un mot. Puis il me dit : « Dis ! ». Puis, je lui dis : « Que dois-je réciter, ô Messager d'Allah ? » - « Récite : « Dis: « Il est Allah, Unique » et les deux sourates protectrices (Al-Falaq et An-Nâs), le matin et le soir à trois reprises, pour te préserver de tout mal »[10].

Figure aussi le hadith rapporté par Abou Houreyra (qu'Allah soit satisfait de lui), en ces termes : « Abou Bakr As-Siddîq (qu'Allah soit satisfait de lui) demanda : « Ô Messager d'Allah ! Enseigne-moi des paroles à réciter le matin et le soir ». – « Dis, répondit-il : « Seigneur ! Créateur des cieux et de la terre, le Tout-Omniscient de l'Occulte et du visible, Seigneur de toute chose et Souverain, je témoigne qu'il n'y a pas d'autre divinité à part Toi. Je me réfugie auprès de Toi contre le mal qui vient de moi-même, contre la tentation du Satan, contre l'association à Allah, contre le fait de commettre un mal qui me nuira ou nuira un musulman ». Et le Prophète, que les éloges et le salut d’Allah soient sur lui, ajouta : « Répète ces mots le matin,  le soir et lorsque tu vas te coucher »[11].

Il y a également le hadith qui a été rapporté par `Othmâne ibn ‘Affân (qu'Allah soit satisfait de lui), selon lequel le Prophète, que les éloges et le salut d’Allah soient sur lui, a dit : « Il n'est pas un serviteur qui invoque Allah en disant trois fois matin et soir : « Par le Nom d'Allah, par lequel rien sur Terre ni au Ciel ne peut me nuire, Il est l'Audient, l'Omniscient » sans être épargner de tout mal »[12]. Figure également le hadith d'Ibn ‘Omar (qu'Allah soit satisfait de lui et de son père) qui a rapporté que le Prophète, que les éloges et le salut d’Allah soient sur lui, ne manquait jamais de dire à la tombée de la nuit ou au lever du jour : « Ô Seigneur ! Je Te demande de m'épargner de tout mal ici-bas comme dans l'au-delà. Ô Seigneur ! Je Te demande de m'accorder la rémission de mes péchés et de m'épargner de tout malheur dans ma religion, ma famille et mes biens. Ô Seigneur ! Dissimule mes défauts, rassure-moi contre mes craintes et protège-moi contre ce qui est devant moi, derrière moi, à ma droite, à ma gauche et contre ce qui est au-dessus de moi. Je cherche refuge auprès de Ta grandeur d'être englouti sous la terre»[13].

Il y a de plus, le hadith d'Abou Houreyra (qu'Allah soit satisfait de lui) selon lequel le Prophète, que les éloges et le salut d’Allah soient sur lui, a dit : « Celui qui dit le matin à dix reprises : « Il n'a pas de divinité en droit d’être adoré si ce n’est Allah, l'unique qui n'a point d'associé. A Lui la Royauté et la louange. En toutes choses, Il est Puissant », Allah lui inscrira cent bonnes œuvres, remettra cent mauvaises actions et il lui sera accordé la récompense équivalente à l'affranchissement d'un esclave et il sera préservé jusqu'au soir. Celui qui dit ces invocations le soir, il lui sera accordé autant que cela »[14].

Le Prophète, que les éloges et le salut d’Allah soient sur lui, nous a enseigné des paroles et des actes qu’il est recommandé à tout musulman de dire et de faire avant de se coucher, parmi lesquels le hadîth rapporté par Houdheyfa (qu'Allah soit satisfait de lui) selon lequel : « Quand le Prophète, que les éloges et le salut d’Allah soient sur lui, allait se coucher, il posait sa main sur sa joue (droite) et disait : « Seigneur ! C'est par Ton pouvoir que je meurs et que je vis ». Et quand il se réveillait, le matin, il disait : « Louange à Allah qui nous a fait vivre après nous avoir fait mourir, et c'est vers Lui la Résurrection»[15].

En outre, ‘Aïcha (qu'Allah soit satisfait d'elle) a rapporté que : « Lorsque le Prophète, que les éloges et le salut d’Allah soient sur lui, allait se coucher, il réunissait les paumes de ses mains dans lesquelles il postillonnait et récitait les trois sourates : « Le Monothéisme Pur», « L'aube Naissante » et « Les Hommes ». Puis il les passait sur les parties qu'il pouvait atteindre de son corps, en commençant par la tête et le visage, puis le reste de son corps. Il répétait cela à trois reprises »[16].

Par ailleurs, selon Abou Houreyra (qu'Allah soit satisfait de lui) : « Un homme vint le trouver et chercher à puiser dans la nourriture (faisant partie de l'aumône) dont le Messager d'Allah, que les éloges et le salut d’Allah soient sur lui, lui avait confié la garde, durant trois jours successifs. Abou Houreyra  dit alors : « Je me suis saisi de lui à trois reprise et l’avait menacé à chaque fois de porter son cas devant le Messager d’Allah. A la troisième nuit, Je lui dit : « Je vais te traduire devant le Messager d'Allah, que les éloges et le salut d’Allah soient sur lui » - Il me dit : « Libère-moi et en échange je vais t’apprendre quelque chose qui tu serviras », lui dit l'homme – « Lesquels ? », lui demandai-je. – « Lorsque tu gagnes ton lit, récite le verset du Trône : « Allah! Point de divinité à part Lui, le Vivant, Celui qui subsiste par lui-même « Al-Qayyoûm », jusqu'à la fin du verset ; Allah t’assignera un gardien qui veillera sur toi, et aucun démon ne t'approchera jusqu'au matin ». En racontant le fait au Prophète, que les éloges et le salut d’Allah soient sur lui, celui-ci dit à Abou Houreyra : « Il t'a dit vrai, bien qu'il soit menteur, c'était un démon»[17].

Abou Mas`oud Al-Ansârî (qu'Allah soit satisfait de lui), quant à lui, a rapporté du Prophète, que les éloges et le salut d’Allah soient sur lui, les propos suivants : « Les deux derniers versets de la sourate « Al-Baqara » suffisent à quiconque les lit de nuit [comme protection contre tout mal] »[18].

En outre, Ibn `Omar (qu'Allah soit satisfait de lui et de son père) a rapporté que le Prophète a ordonné à un homme de dire au moment de se coucher : « Ô Allah ! Tu as créé mon âme et tu la raviras ; à Toi sa mort et sa vie. Si tu la fais vivre, préserve-la et si tu la ravis, pardonne-la. Ô Allah Je Te demande de me protéger contre le mal »[19]. Ibn `Omar a dit l'avoir entendu du Messager d'Allah, que les éloges et le salut d’Allah soient sur lui.

Abou Houreyra (qu'Allah soit satisfait de lui) a rapporté d'après le Prophète, que les éloges et le salut d’Allah soient sur lui, les propos suivants : « Lorsque l'un de vous gagne son lit, qu'il époussette son matelas avec le pan de son 'izâr et qu'il prononce le nom d'Allah ; car il ne sait pas ce que lui a succédé dans son lit [comme insecte ou autre] . Quand il est sur le point de se coucher, qu'il se couche sur son côté droit, puis qu'il dise : « Gloire à Toi, mon Seigneur ! C'est par Ta volonté que je me repose le flanc, et c'est grâce à Toi que je me lève. Si Tu retiens mon âme, fais-lui miséricorde, et si Tu la renvoies, préserve-la comme Tu préserves tes Serviteurs vertueux »[20].

Al-Barrâ' ibn `Azib (qu'Allah soit satisfait de lui) a rapporté que le Prophète, que les éloges et le salut d’Allah soient sur lui, a dit : « Quand tu te mets au lit, fais tes ablutions mineures comme tu le fais avant la prière et mets-toi sur le côté droit et dis: « Seigneur, j'ai tourné ma face vers Toi, je m'en remets totalement à Toi, j'appuie mon dos contre Toi, par désir et par crainte de Toi. On ne saurait trouver assistance ni refuge qui me préservent de Toi qu'en Toi-même. Je crois au Livre que Tu as révélé et au Prophète que Tu as envoyé ». Que ces paroles soient les dernières que tu prononces avant de dormir. Ainsi, si tu viens à mourir pendant la nuit, tu mourras sur la nature originelle »[21]. Selon la version de Mouslim : « Faites que ces paroles soient les dernières que vous prononciez »[22].

Ainsi, il incombe à tout musulman de prendre exemple sur le Prophète, que les éloges et le salut d’Allah soient sur lui, en étant assidu dans la formulation de ces invocations aux moments indiqués par les textes, afin de chasser Satan et tout être maléfique. Allah le préservera ainsi du Diable par Sa Force et Sa Puissance.

Par ailleurs, lorsque le musulman fait un rêve, il se doit de suivre le comportement du Prophète, que les éloges et le salut d’Allah soient sur lui, à ce sujet ; s'il voit en songe ce qu'il aime ou ce qui le réjouit, il doit louer Allah et ne doit en parler qu'à ceux qu'il aime. En revanche, s’il fait un cauchemar, il doit chercher refuge auprès d'Allah contre le mal de Satan, souffler légèrement à trois reprises du côté gauche et changer de position [en se mettant sur l'autre flanc].

Plusieurs ahâdiths authentiques ont été rapportés dans ce contexte, dont celui de Abou Salma ibn ‘Abd-Ar-Rahmân qui a dit : « Je faisais des rêves qui me rendaient malade jusqu'à ce que j'entende Abou Qatâda émettre la même plainte et dire : « J'ai entendu le Prophète, que les éloges et le salut d’Allah soient sur lui, dire : « Le beau rêve provient d'Allah ; quand l'un de vous voit en songe ce qu'il aime, qu'il ne le raconte qu'à ceux qu'il aime. Et lorsque l'un de vous fait un cauchemar, qu'il demande refuge auprès d'Allah contre son mal et contre celui de Satan, et qu'il souffle légèrement à sa gauche trois fois et qu'il n'en parle pas, et il ne lui nuira en rien »[23]. Telle était la manière de procéder du Prophète, en ce qui concerne les rêves.

Par ailleurs, quiconque désire connaître l’interprétation de ses rêves, doit les raconter à un savant fiable en interprétation qui lui sera de bon conseil. Voila en ce qui concerne l’auteur de rêves.

Quant aux individus qui interprètent les rêves, ils doivent craindre (Exalté soit-Il) et prendre garde de donner des interprétations sans en avoir connaissances. En effet, l’interprétation est assimilable à une fatwa. Allah, Le Très-Haut dit : «Ô conseil de notables, donnez-moi une explication de ma vision, si vous savez interpréter le rêve»[24].

Il est bien connu que l'émission de fatwas doit être émise sur la base d'une science et non de conjectures. D’autre part, l'interprétation des rêves ne fait pas partie du savoir général qu'il est opportun de propager parmi les musulmans dans le but de corriger leur foi ou leurs actes. En fait, les rêves ne sont que des signes annonciateurs, comme l'a dit le Prophète, que les éloges et le salut d’Allah soient sur lui, et comme l'ont dit certains de nos prédécesseurs : « Les rêves réjouissent le croyant et ne lui nuisent en rien ».

Par ailleurs, approfondir le domaine de l'interprétation des rêves, à l’image de ce que font les chaînes satellitaires, les opérateurs téléphoniques, les journaux et magazines, les lieux publics tels que les parcs d’attractions et autres, comme nous l'avons entendu, afin d'attirer les gens et s'accaparer indûment leur argent, constitue un mal immense et une manifestation d'irrespect vis-à-vis de cette science qui fait, à l'origine, partie de la prophétie. On a dit à Mâlik - (Qu'Allah lui fasse miséricorde) - : « L'un d'entre nous peut-il interpréter les rêves ? Jouerait-t-on, avec la prophétie ! », s'exclama-t-il. Mâlik a dit également que seul celui qui excelle dans l'interprétation des rêves peut la pratiquer. S'il voit du bien, qu’il en fasse part à l’auteur du rêve, et s’il voit autre chose, qu'il dise des bonnes paroles ou qu'il se taise. On lui demanda s'il est permis de donner une bonne explication d’un songe qui ne l'est pas en réalité, conformément à ce que certains disent : « La vision dépend de son interprétation ». « Non !», répliqua Mâlik qui ajouta, « Les visions font partie des signes de la prophétie, et ainsi, on ne doit pas en faire un amusement ».

De ce fait, il incombe à tous les musulmans de s’entraider  pour mettre fin à ces pratiques abusives, chacun dans la mesure de son possible et il incombe aux gouvernements de nos pays de fermer cette porte qui constitue un moyen menant aux mensonges, et favorise l’invocation des djinns, la banalisation de la divination et la consultation de devins. A cela s’ajoutent les conséquences néfastes qu’incarnent les conflits conjugaux, les discordes familiales et amicales qui découlent de ces interprétations, issus de ce que prétend voir celui qui commente le rêve.

Après quoi, l’auteur du rêve prend cette interprétation  pour une vérité incontestable sur laquelle il émet injustement des suspicions autour de lui. Comment pourrait-on agir de la sorte, alors que lorsque le plus véridique de notre communauté -Abou Bakr As-Siddîq– voire le meilleur des hommes après les Prophètes et les Messagers, fit l'interprétation d’un rêve, en présence du Prophète, que les éloges et le salut d’Allah soient sur lui, ce dernier lui dit : « Tu as dis juste pour une part et tu t’es trompé pour le reste »[25].

De plus, nous savons sans aucun doute que les compagnons du Prophète, que les éloges et le salut d’Allah soient sur lui, qui ont vécu durant les meilleurs des siècles, qui étaient les plus attachés aux traditions de notre Prophète, que les éloges et le salut d’Allah soient sur lui, et les plus pieux, n'ont jamais tenu des séances publiques pour interpréter les rêves. Si cette pratique était louable, ils auraient été les premiers à la pratiquer. Ainsi, pour s'affranchir de toute responsabilité et pour être de bon conseil envers la communauté, je mets en garde tous ceux qui liront ce communiqué contre le fait d’entretenir des relations ou de fréquenter ces interprètes. Il faut au contraire, se détourner d'eux et prévenir les gens contre leurs maux. Qu'Allah nous préserve contre les discordes subtiles et apparentes qui égarent, nous oblige tous à la parole de la piété, nous permette de prendre exemple sur le maître des messagers, sur nos pieux prédécesseurs et nous rassemble tous avec le groupe des prophètes, des véridiques, des martyrs et des vertueux. Et quelle belle compagnie !

Que les éloges et le salut d'Allah soient sur notre Prophète Mohammed ainsi que sur sa famille et tous ses compagnons.

Le Moufti Général du Royaume d'Arabie Saoudite

Le Président du Comité des Grands Savants et de la Direction des Recherches Scientifiques Islamiques et de la Délivrance des Fatwas.



[1] Sourate 3 La famille de ‘Imrân verset 187

[2] Sourate 37 Les rangés verset 102

[3] Sourate 12 Yoûssouf verset 99

[4] Rapporté par Al Boukhâri (6987) et Mouslim (2264)

[5] Rapporté par Mouslim (479)

[6] Rapporté par Al Boukhâri (7017) et Mouslim (2263)

[7] Rapporté par Al Boukhâri (6987) et Mouslim (2264)

[8] Sourate 13 Le tonnerre verset 28

[9] Rapporté par Mouslim (2723)

[10] Rapporté par At-Tirmidhi (3575) Abou Dâoûd (5082) et An-Nassâ’i (5429)

[11] Rapporté par At-Tirmidhi (3392) et Abou Dâoûd (5067)

[12] Rapporté par At-Tirmidhi (3388) et Ibn Mâjah (3869)

[13] Rapporté par An-Nassâ’i (5530) Abou Dâoûd (5074) et Ibn Mâjah (3871)

[14] Rapporté par Al Boukhâri (3293) et Mouslim (2691)

[15] Rapporté par Al Boukhâri (6314)

[16] Rapporté par Al Boukhâri (6430)

[17] Rapporté par Al Boukhâri (4723)

[18] Rapporté par Al Boukhâri (5051) et Mouslim (807)

[19] Rapporté par Mouslim (2712)

[20] Rapporté par Al Boukhâri (6320) et Mouslim (2714)

[21] Rapporté par Al Boukhâri (6311) et Mouslim (2710)

[22] Rapporté par Al Boukhâri (247) et Mouslim (2710)

[23] Rapporté par Al-Boukhâri (7044) et Mouslim (2261)

[24] Sourate 12 Yoûssouf verset 44

[25] Rapporté par Al-Boukhâri (7046) et Mouslim (2269)

 

 

Notez  




Autres articles
Des Houris au Paradis…parlons-en!
Quelle est l'unique voie au Paradis?
Les 7 personnes qui seront couvertes par l'Ombre d'Allah le jour du jugement
Que sont les œuvres des Anges?
Le Paradis dans les paroles du prophète Mohammad
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
Pусский
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com