Les enquêteurs de l'ONU exigent un accès illimité à la Birmanie     France : L'occupation de la mosquée jugée cinq ans après     Royaume-Uni : des policiers suscitent la colère en entrant dans une mosquée avec leurs chaussures     Achoura 2017 : date officielle     Abu Dhabi : Présentation de manuscrits rares du Coran dans le cadre d’une grande exposition
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Il est donc interdit de les imiter en décalant une festivité de quelques jours, telle que la fête de Pâques ou de Noël...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>Les piliers de la foi

L’importance du monothéisme

Cheykh Abdelaziz Ibn Baz

Question : Nous voudrions que vous adressiez un appel aux gens leur montrant l’importance de prêcher vers Allah et les mauvaises interprétations du sens de l’attestation de foi « la ilah illa llah » (nul ne mérite d’être adoré en vérité sauf Allah).

Réponse : Il y a dans le noble livre d’Allah Y suffisamment de preuves évidentes qui révèlent l’importance de prêcher. Le Coran appelle à cette vérité (le monothéisme). En effet Allah Y appelle l’ensemble de gens à L’adorer de manière exclusive dans Son noble livre dans plus d’un verset. De même ce fut la mission de Son Messager r à la Mecque ainsi qu’à Médine durant vingt trois ans, il appela les gens vers Allah Y et leur montra la religion de vérité, comme Allah dit : « Ô hommes! Adorez votre Seigneur, qui vous a créés vous et ceux qui vous ont précédés. Ainsi atteindriez-vous à la piété »[1] ; « Et votre Divinité est une divinité unique. Pas de divinité à part Lui, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux »[2] ; « Et ton Seigneur a décrété: «N’adorez que Lui »[3] ; « Nous t’avons fait descendre le Livre en toute vérité. Adore donc Allah en Lui vouant un culte exclusif. C’est à Allah qu’appartient la religion pure »[4] ; « Invoquez Allah donc, en Lui vouant un culte exclusif quelque répulsion qu’en aient les mécréants »[5] ; « Sache donc qu’en vérité il n’y a point de divinité à part Allah et implore le pardon pour ton péché »[6] ; « Il ne leur a été commandé, cependant, que d’adorer Allah, Lui vouant un culte exclusif » [7] ; et bien d’autres versets.

 Le Messager d’Allah a dit comme il est mentionné dans le hadith authentique bien connu : « Le droit d’Allah Y sur Ses serviteurs, c’est qu’ils L’adorent et qu’ils ne Lui associent rien » [8]. Il r dit également : « Quiconque meurt en donnant des associés à Allah Y entrera en Enfer »[9]. Ilr dit aussi : « Quiconque rencontre Allah Y sans Lui donner d’associés entrera au Paradis et quiconque rencontre Allah Y en Lui donnant des associés entrera en Enfer »[10].

Il est donc une obligation pour l’ensemble des êtres religieusement responsables (moukalafoune) d’adorer Allah de manière exclusive et de prononcer l’attestation de foi « la ilaha illa-llahou » (nul ne mérite d’être adoré en vérité sauf Allah Y) et de témoigner que Mohammed r est Son messager. Tout comme ils doivent purement vouer leurs invocations, leurs craintes, leurs espérances, leurs demandes de secours, leurs jeûnes, leurs prières, leurs circumambulations autour  de la Ka’ba et toutes leurs adorations dans le but de se rapprocher d’Allah Seul.

 Je leur conseille de prendre garde d’invoquer autre qu’Allah Y, tels que les tombes, des statues ou même des prophètes ou autres ; car l’adoration est le droit exclusif d’Allah  Y sur Ses serviteurs. Il est par conséquent strictement interdit de la vouer à autre que Lui Y.

Quant au sens de l’adoration, c’est un mot qui englobe tout ce qu’Allah Y aime et agrée comme paroles ou œuvres apparentes ou cachées. Entrent donc dans cette définition la prière, le jeune, l’aumône, le pèlerinage, la crainte, l’espérance, le vœu, l’immolation, etc. De même le secours ne doit être imploré que d’Allah Y car Il est le Seul véritable Créateur et le Seul qui mérite d’être adoré.

Allah a envoyé les messagers, tous sans exception, de Noé u jusqu’à Mohammed r, pour appeler les gens à ce principe fondamental. Tous ont appelés au monothéisme comme Allah Y dit : « Nous avons envoyé dans chaque communauté un Messager, [pour leur dire]: «Adorez Allah et écartez-vous du āğūt[11] »[12]. Il Y dit aussi : « Et Nous n’avons envoyé avant toi aucun Messager à qui Nous n’ayons révélé: «Point de divinité en dehors de Moi. Adorez-Moi donc»[13]. De plus le Messager d’Allah r disait à son peuple à la Mecque « Ô mon peule dite la ilaha illa-llahou vous obtiendrez la réussite ».

Il est donc une obligation pour tous, d’adorer Allah Y exclusivement, que l’on soit un homme, une femme, un roi ou un simple individu, un arabe, un non-arabe. Tous les êtres sur Terre parmi les hommes et les djinns se doivent d’adorer Allah Y Seul et témoigner que la ilaha illa-llahou (nul ne mérite d’être adoré en vérité sauf Allah Y) et lui vouer purement cette adoration sous toutes ses formes, tout comme il est strictement interdit de vouer une adoration quelconque à autre que Lui, que ce soit une statue, un prophète, un ange, un djinn, un arbre ou autre, et ce, en raison du droit exclusif de cette adoration qui revient à Allah Y Seul. Allah Y dit : « Et ton Seigneur a décrété: «N’adorez que Lui»[14], « Adorez Allah et ne Lui donnez aucun associé »[15], « Et ton Seigneur a décrété: «N’adorez que Lui »[16], « C’est Toi [Seul] que nous adorons, et c’est Toi [Seul] dont nous implorons secours »[17], « Il ne leur a été commandé, cependant, que d’adorer Allah, Lui vouant un culte exclusif, d’accomplir la alāt et d’acquitter la Zakāt. Et voilà la religion de droiture »[18].

Cependant la peur que peut éprouver l’homme dans sa vie telle que la peur d’un voleur qui amène a bien fermer sa porte, ne nuit en rien (au monothéisme), car recourir à des causes utiles telles que celles-ci n’est pas considérer comme un acte adoration. En effet Allah Y dit au sujet de Moïse u lorsqu’il eut peur de Pharaon : « Il sortit de là, craintif, regardant autour de lui »[19], craintif du mal de Pharaon. Ainsi, le fait d’avoir peur de choses concrètes comme  l’obscurité ou, utiliser des causes utiles, tout cela n’entre pas dans l’adoration. Il n’y a donc aucun mal à bien fermer une porte et placer un garde par crainte de vols, ou d’emprunter le chemin le plus sûr et s’armer lors d’un voyage par crainte d’éventuels malfaiteurs. Par conséquent avoir recours à toutes ces choses qui font parti de la vie de tous les jours ne nuit en rien à la bonne croyance, car ce sont des choses connues de tous, et dont l’effet est réellement bénéfique, tel que se rassasier, s’abreuver ou se couvrir du froid. De la même façon il n’y a aucun mal à demander de l’aide à son frère pour effectuer un travail, réparer sa voiture ou construire sa maison. Tout cela fait parti de la vie courante et n’a rien à voir avec l’adoration. Allah dit : « L’homme de son parti l’appela au secours contre son ennemi »[20].

Ainsi, tout ce dont les créatures sont capables d’accomplir tel qu’apporter une aide dans l’édification d’une construction, d’un travail agricole ou lors d’une guerre, n’est pas considéré comme un acte d’adoration. Il est donc permis d’y avoir recours à condition que la personne soit vivante, présente et capable d’accomplir l’action en question.

Tandis qu’invoquer un mort, un arbre, une statue, un djinn, un ange, un prophète en implorant son secours, est considéré comme du polythéisme majeur (qui annule totalement le monothéisme). De même, invoquer un être vivant dans ce qui n’est pas réalisable par les créatures ou, de l’invoquer tout en croyant qu’il a un pouvoir de gérance dans ce monde, à la manière de certains soufis qui invoquent leur maitres avec la conviction qu’ils ont une partie de la gérance de ce monde et qu’ils ont un pouvoir secret grâce auquel ils maitrisent la science de l’inconnaissable et qu’ils sont capables d’apporter un bien que seul Allah a le pouvoir d’octroyer, est considéré comme du polythéisme majeur, qu’Allah nous en épargne.

Que les éloges et le salut soient sur notre Messager  Mohammedr, sur sa famille ainsi que sur ses compagnons, et la louange appartient à Allahr..


[1] Sourate 2 la vache verset 21

[2] Sourate 2 la vache verset 163

[3] Sourate 17 le voyage nocturne verset 23

[4] Sourate 39 les groupes versets 2-3

[5] Sourate 40 le Pardonneur verset 14

[6] Sourate 47 Mohammedr verset 19

[7] Sourate 98 la preuve verset 5

[8] Rapporté par Bokhari dans son authentique n.2856 et Mouslim dans son authentique n.30

[9] Sourate Rapporté par Bokhari dans son authentique n.4497

[10] Sourate Rapporté par Mouslim dans son authentique n.93

[11] Sourate16 les abeilles verset 36

[12] Sourate 21 les prophètes verset 25

[13] Rapporté par Ahmed dans son recueil  n.15593

[14] Sourate 17 le voyage nocturne verset 23

[15] Sourate 4 les femmes verset 36

[16] Sourate 17 le voyage nocturne verset 23

[17] Sourate 1 l’ouverture verset 5

[18] Sourate 98 la preuve verset 5

[19] Sourate 28 le récit verset 21

[20] Sourate 28 le récit verset 15

Notez  




Autres articles
Allah est-Il un Etre différent de Dieu ?
Qui sont les 70 milles personnes qui entreront au Paradis sans rendre compte?
En quoi consiste la foi en Noms et Attributs d'Allah?
Le polythéisme caché, ce que notre prophète craignait le plus pour nous
Le polythéisme majeur ou le péché impardonnable
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
Pусский
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com