UK : Londres lance une grande campagne contre l’islamophobie     Kenya : un prêtre embrasse l’islam et transforme son église en mosquée     Somalie : au moins 276 morts et 300 blessés dans le terrible attentat survenu samedi à Mogadiscio     France : Le halal, entre normalisation et marchandisation     France : Retour sur la fermeture de la mosquée de Sartrouville
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Il est donc interdit de les imiter en décalant une festivité de quelques jours, telle que la fête de Pâques ou de Noël...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>A la découverte des entreprises et Associations musulmanes

Association généreuses fourmis

Le message de l'Islam

 

Présentation :

L’association Généreuses Fourmis vient en aide aux musulmans démunis tout comme à ceux qui ne sont pas musulmans. Cette initiative, envisagée par des jeunes Musulmans Bruxellois ayant pour but de sensibiliser un maximum de gens, a été crée en octobre 2010 par des frères belges et compte au jour d’ojourdhui environ 25 personnes.

 

 

D’où vient l’idée de l’association ?

L’idée est venu spontanément entre amis, un jour où chacun étais chez soi, le téléphone sonne et un frère propose l’idée de la distribution dans une des gares de Bruxelles (Gare du midi) chacun de nous avons préparé un petit quelque chose : café, gateau, soupe, pain etc…

 

Quels sont leurs objectifs ?

Les Genereuses Fourmis est une association aux objectifs polyvalents. En effet, leur premier objectif est de rendre le sourire au plus démunis. Aussi, leur but est de sensibiliser le monde afin qu’il sorte la tête de cet individualisme qui détruit l’homme et ceux qui l’entoure.  Les Genereuse Fourmis ont compris qu’il était grand temps de réveiller la communauté !

 

Quels sont leurs terrains d’actions ?

Les Genereuses Fourmis ont fait de la pauvreté qui règne dans les rues de Belgique leur principale terrain : ils se déplacent dans les différents lieux de la capitale belge, Bruxelles, afin de rencontrer les plus démunis pouvant se trouver dans les gares de trains, dans les rues ou aussi bien dans la maison d’à coté.

 

Où trouvent-ils leur financement ?

Il s’agit principalement de demande de dons  sur leur page via facebook.

Pour les contacter, voici leur adresse e-mail : les-genereuse-fourmis@hotmail.fr.

Aussi, n’hésitez pas à rejoindre et à aider cette association aux objectifs humanistes et forts via leur page facebook :  http://facebook.com/les.genereuse.fourmis

Qu’Allah  leur vienne en aide ! Amîn

 

Pour terminer, j’aimerais vous citer :

« Innama nout'imoukoum li wajhi Llâh, là nouridou minkoum jaza’an wa la shukuran »

« Certes nous vous nourrissons simplement pour le visage d’Allâh, nous n’attendons de vous ni récompense, ni remerciement » Rajoutons que le Messager d’Allah (paix et bénédictions sur lui) a dit : « Protégez-vous de l’enfer, ne serait-ce qu’avec la moitié d’une datte donnée par charité. » (Rapporté par Nassâï et authentifié par Albâny.)

 

A suivre un article ecrit par Mustafa Kastit qu’Allah le présèrve. Mustafa Kastit est diplômé de l’université de Médine en science du Hadith. Il est actuellement conseiller juridique au Centre Islamique et Culturel de Belgique et dispense des cours au Jardin des Jeunes et à l’Institut Européen de Théologie.

"J’ai eu le plaisir, le samedi 11 décembre, d’accompagner les Généreuses Fourmis, un collectif de jeunes engagés avec les moyens du bord investissant telles des fourmis le champ social, dans une de leurs missions humanitaires consistant à apporter nourritures, couvertures et vêtements aux sans domiciles fixes.

Cette noble mission dépasse la simple distribution de vivres dans la mesure où elle tente de sensibiliser les insouciants que nous sommes et fait entendre ces voix oubliées de tout le monde. Durant cette mission couronnée de succès, nous eûmes l’occasion de nous rendre à la Garde du Nord et à un ancien home de Laeken.
 

Dès les premiers instants, les visages s’illuminèrent et le sourire reprit droit de cité à la vue de ces jeunes venus apporter un peu de dignité à ces oubliés. La solidarité qui réunit ces hommes et ces femmes, d’origines et de confessions différentes unis dans l’épreuve était tout simplement saisissante.

Cette situation de désolation nous interpelle à bien des égards : comment poursuivre son train de vie quotidien sans se sentir concerné par la misère de son prochain ?

Où mettons-nous l’impératif de la foi consistant à aider son prochain lorsqu’il est dans la détresse : « Dieu aide le serviteur lorsque celui-ci aide son prochain » disait le Prophète (صلى الله عليه و سلم) ?

Mettons-nous, ne serait-ce qu’un instant, à leur place : et si notre vie basculait du jour au lendemain nous jetant à notre tour dans les précipices de la misère et de l’exclusion sociale?

Ne voudrions-nous pas être entendus, ne souhaiterions-nous pas être secourus ? Il est un fait malheureusement avéré dans nos sociétés de consommation et d’insouciance: les valeurs de partage, d’altruisme et d’entraide ne figurent pas toujours à l’honneur.

Néanmoins, cette insouciance ne peut nous délier de nos responsabilités. Nous ne pouvons pas faire porter la responsabilité de cette situation d’exclusion sociale et de pauvreté qui prend de l’ampleur aux seuls pouvoirs publics. Ce serait trop simple.
 

Dès lors, le moment est venu d’en appeler à sa conscience vivante et d’agir, chacun selon ses moyens, avec pour double finalité d’alléger le sort de ces oubliés de la société et dans un futur que nous espérons proche de les aider à retrouver une certaine autonomie leur permettant de sortir de l’impasse et de se prendre en main.

L’essentiel est d’agir en inscrivant les résultats dans le temps car « on ne peut pas, sous prétexte qu’il est impossible de tout faire en un jour, ne rien faire du tout. » (L’Abbé Pierre)

Pour ce faire, prêter concours à ces associations, parmi lesquelles les Généreuses Fourmis, devient un devoir religieux et citoyen et il ne s’agira pas ici de se donner bonne conscience mais plutôt de donner à notre foi une dimension fraternelle s’il demeure encore en nous un brin d’humanité : « Nul n’est vraiment croyant quand il dort rassasié alors que son voisin a faim. » (Tradition prophétique)
 

Enfin, pour avoir une petite idée du désarroi moral et social dans lequel vivent ces hommes et ces femmes livrés au désespoir, je vous invite à visionner le petit reportage tourné par Médiane TV.

Celui-ci nous amènera-t-il à tendre l’oreille aux cris de détresse des Sans Voix ? Ceux-ci n’attendent pas seulement de nous de l’aide mais aussi et surtout de l’écoute".

Notez  




Autres articles
France : Le projet de mosquée avance à Sens
Zakat Al Fitr
L’importance du Coran et son effet sur la femme musulmane en Occident
L'association « Institut de Transmission du Savoir »
L’association Sanâbil : Des cartes postales pour remonter leur moral !
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
Pусский
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com