UK : Londres lance une grande campagne contre l’islamophobie     Kenya : un prêtre embrasse l’islam et transforme son église en mosquée     Somalie : au moins 276 morts et 300 blessés dans le terrible attentat survenu samedi à Mogadiscio     France : Le halal, entre normalisation et marchandisation     France : Retour sur la fermeture de la mosquée de Sartrouville
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Il est donc interdit de les imiter en décalant une festivité de quelques jours, telle que la fête de Pâques ou de Noël...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>Fatawa

Le certificat de conversion : une innovation ?

Le Comité Permanent ... (Al-Iftâ')

 

Question : Les musulmans de souche européenne se voient attribuer, par des associations musulmanes, des attestations établissant leur conversion à l'Islam. Or, d'après mes connaissances, il n'y a jamais eu dans l'histoire de l'Islam ce procédé de délivrer de tels certificats pour confirmer aux yeux de la communauté une conversion. Le témoignage de deux musulmans intègres et la déclaration de l'Européen lui-même de sa conversion ne suffisent-ils pas ? Ceci n’est-il pas une forme d’innovation ?

 

Réponse : Le musulman n’a pas besoin de ce certificat dans sa relation avec Allah pour justifier son Islam. Cependant, ses droits ou ses devoirs peuvent en dépendre dans ses rapports avec les gens de façon générale ou avec les lois d’un pays.

 

C’est pour cela que l’on a recours à la mention de la confession religieuse dans la carte de séjour, le passeport, hafîdhatu an-nufûs[1]  et l’acte de naissance. Il se peut que l’on soit incapable de l’identifier, comme lors d’un voyage dans un pays où personne ne le connaît, ou s’il décède loin de son pays et de ses proches. Il ne pourra alors être reconnu qu’à l’aide de son passeport ou de sa carte d’identité ou du certificat que tu as mentionné, à cause de la difficulté que l’on a en général à procéder à l’identification dans pareil cas.

 

De ce fait, il n’y a donc aucun inconvénient à se munir d’un certificat, même si c’est une innovation, mais qui n’est pas considérée comme une innovation dans la religion même.

 

Ce qui est interdit c’est l’innovation religieuse, conformément à la parole du Prophète r : « Celui qui ajoute une chose qui ne fait pas partie de notre religion, elle sera rejetée»[2]

 

Ceci prouve que les innovations qui sont blâmables sont [uniquement] celles qui entrent dans la religion. [3]

 

C’est d’Allah que dépend notre réussite. Qu’Allah couvre d’éloges et salue notre Prophète Muhammad, ainsi que les siens et ses Compagnons.

 

Le Comité Permanent pour la Fatwa [4]

 

 



[1] NDT : Papier administratif particulier aux Saoudiens, qui n'a pas d’équivalent en français sauf peut-être le carnet de santé.

[2] Unanimement reconnu authentique par Boukhâry et Mouslim.

[3] NDC. Et non celles qui ont trait à la vie mondaine (comme l'avion, le téléphone, l'ordinateur, la cuillère, etc.).

[4] Fatâwâ al-lajna ad-dâ’ima, t.3, p.280.

 

Notez  




Autres articles
Réponse à un Chrétien
Quel est l'avis religieux sur le port de la croix?
La circoncision n'est pas obligatoire dans ce cas-ci !
La conversion en Islam annule t-elle les dettes envers les non musulmans?
Il s'est converti à l’islam, que faire de ses dettes ?
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
Pусский
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com