UK : Londres lance une grande campagne contre l’islamophobie     Kenya : un prêtre embrasse l’islam et transforme son église en mosquée     Somalie : au moins 276 morts et 300 blessés dans le terrible attentat survenu samedi à Mogadiscio     France : Le halal, entre normalisation et marchandisation     France : Retour sur la fermeture de la mosquée de Sartrouville
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Il est donc interdit de les imiter en décalant une festivité de quelques jours, telle que la fête de Pâques ou de Noël...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>La zakât

Questions concernant la Zakât de la rupture du jeûne

Cheykh Al ‘Otheymine

La Zakât de la rupture du jeûne de la fin du mois de Ramadan (Zakât Al Fitr)

 

Question : Qu’est-ce que l’on entend par Zakât Al Fitr et y a-t-il une origine à son institution ?

 

Réponse : On entend par Zakât Al Fitr le fait de donner un Sa’ (de nourriture) qui équivaut à environ deux kilos. Le musulman doit sortir Zakât Al Fitr à la rupture de la fin du mois de Ramadan. La cause pour laquelle elle a été légiférée est de montrer notre reconnaissance envers les bienfaits d’Allah, notamment la rupture du jeûne et l’achèvement de cette adoration. C’est pour cette raison qu’elle est nommée ainsi, car son nom fait référence à la rupture « Al Fitr ».
 
En ce qui concerne le moment à partir duquel son obligation devient effective, cela consiste à dire qu’à partir du moment où se couche le soleil la veille du jour de l’Aïd, il est une obligation de la sortir. De ce fait, supposons qu’un enfant naisse après le coucher de soleil la veille du jour de l’Aïd, il n’est alors pas concerné par l’obligation de sortir la Zakât Al Fitr, cela est seulement recommandé ; si le musulman meurt avant le coucher du soleil la veille du jour de l’Aïd, il n’est pas non plus concerné par son obligation, car il est mort avant d’atteindre le moment après lequel la Zakât devient obligatoire ; si un homme épouse une femme juste avant le coucher de soleil, elle est concernée par cette obligation d’après l’avis d’un grand nombre de gens de science, du fait qu’elle était sa femme au moment où l’obligation de la Zakât a prit effet. Par contre, s’il l’épouse après le coucher de soleil, elle n’est alors plus concernée par la Zakât Al Fitr, et ce, si l’on est d’avis que c’est à l’homme de sortir la Zakât pour sa femme et ses enfants, selon un autre avis, chaque musulman est tenu de sortir sa propre Zakât comme semble l’indiquer la Sounnah.
 
Question : Quel est le statut de Zakât Al Fitr en Islam ?

 

Réponse : La Zakât Al Fitr est une obligation institué par le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) comme l’indique le hadith de ‘Abdoullah Ibn ‘Omar en ces termes : « Le Prophète a imposé la Zakât de la rupture du jeûne du mois de Ramadan et l’a fixée à un sa’ de dattes ou d’orge »[1]. Ainsi, la sortir en argent, vêtements, meubles, ou ustensiles n’est pas valable en tant que Zakât, même si ces choses coutent beaucoup plus chères. En d’autres termes, il n’est pas permis de sortir sa valeur.
 

Question : Qui est tenu de sortir cette Zakât et pour qui cela est seulement recommandé ?

 

Réponse : La Zakât Al Fitr est une obligation pour tout musulman, homme, femme, petit ou grand, et ce, qu’il ait jeûné ou pas, tel que le cas du voyageur qui a rompu (le mois entier), il est quand même tenu de la sortir. Pour ce qui est des personnes pour qui elle seulement recommandée et non obligatoire, les savants de la jurisprudence ont mentionné qu’il s’agit du fœtus dans le ventre de sa mère.
 
Question : Quel est le jugement d’une personne qui refuse de la sortir et quelle attitude doit-on adopter envers une telle personne ?

 

Réponse : Refuser de s’en acquitter constitue une interdiction d’un point de vue de la législation islamique, car cela va à l’encontre de l’ordre du Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) comme précité dans le hadith : « Le Prophète a imposé la Zakât de la rupture du jeûne du mois de Ramadan », il va de soi que le délaissement d’une telle obligation est interdit, ce qui engendre l’endossement d’un péché et d’une désobéissance.

 

Question : A qui doit-on donner Zakât Al Fitr ?

 

Réponse : Il y a une seule catégorie de gens qui peuvent recevoir cette Zakât, ce sont les pauvres, en vertu du hadith d’Ibn ‘Abbas en ces termes : « Le Messager d’Allah a imposé Zakât Al Fitr comme purification des paroles et des actes futiles, et comme moyen de nourrir les pauvres [le jour de la fête] »[2].
 
Question : Est-il permis de donner cette Zakât aux ouvriers non musulmans ?

 

Réponse : Non, il n’est permis de la donner uniquement aux pauvres parmi les musulmans.
 

Question : Quel est le jugement de faire parvenir cette Zakât dans certains pays lointains, sous prétexte qu’un nombre important de pauvres se trouvent dans ces pays ?

 

Réponse : Il n’y a pas de mal à faire parvenir Zakât Al Fitr dans un autre pays que le notre si besoins est, tel que l’absence de pauvres à qui la donner. En revanche, s’il existe des pauvres à qui la donner, il n’est alors pas permis d’envoyer cette aumône dans un autre pays.
 

Question : Quel est le jugement du fait de déposer Zakât Al Fitr chez un voisin jusqu’à ce que vienne un pauvre la récupérer sans que ce pauvre n’ait chargé personne ?

 

Réponse : Il est permis de la déposer chez un voisin et de dire : « Cette aumône est pour untel, tu le la lui donnera dès sa venue ». Toutefois, il est impératif qu’elle lui parvienne avant la prière de l’Aïd, car dans ce cas, ce voisin est considéré comme garant. Par contre, si c’est le pauvre qui charge ce voisin en lui disant par exemple : « Prend la Zakât Al Fitr de ton voisin pour moi », dans ce cas il est permis que ce voisin garde la Zakât, même jusqu’après la prière de l’Aïd.
 

Question : Dans le cas où personne ne soit venu récupérer cette Zakât chez ce voisin, et que le temps pour la sortir soit passé, quel est le jugement ?

 

Réponse : Si une personne dépose sa Zakât chez un voisin, il y a alors deux cas de figure possible, soit ce voisin est chargé par un pauvre de la lui garder, dans ce cas, dès son arrivé chez ce voisin elle est considéré comme acquittée ; soit aucune personne parmi les pauvres n’a chargé le voisin de garder cette Zakât, dans ce cas, ce voisin est chargé de la sortir, et ce, avant la prière de l’Aïd, car s’il ne la fait pas parvenir aux pauvres avant ceci, cette dernière ne sera pas acceptée, étant donné que cette adoration dépend d’un temps précis qui lui est impartit. De ce fait, s’il retarde son acquittement sans excuse valable, cette Zakât ne sera pas acceptée. En revanche, s’il manque à la sortir par oubli ou en raison de l’absence de pauvres à qui la donner, il n’y a alors aucun mal (à la sortir plus tard).
 

Question : Dans ce cas, doit-il la joindre à ses biens personnels ou doit-il quand même s’en acquitter ?

 

Réponse : Peu importe, qu’il la joigne à ses biens ou qu’il la garde pour la sortir à la rupture de l’année suivante, cela est identique.
 

Question : Que doit dire le musulman lorsqu’il voit le croissant lunaire du mois de Chawal avant la prière de l’Aïd ?

 

Réponse ; Il est recommandé au musulman de multiplier les formules de Takbîr, de Tahlîl et de Tahmîd, conformément à la parole d’Allah : « …afin que vous en complétiez le nombre et que vous proclamiez la grandeur d’Allah pour vous avoir guidés, et afin que vous soyez reconnaissants ! »[3]
 

Question : De quelle manière doit-on prononcer ces formules ?

 

Réponse : Il faut dire : « Allahou Akbar, Allahou Akbar, La ilaha ill-Allah, wA-llahou Akbar, Allahou Akbar, wa lillâhi-l-hamd », ou bien : « Allahou Akbar, Allahou Akbar, La ilaha ill-Allah, wA-llahou Akbar, Allahou Akbar, Allahou Akbar, wa lillâhi-l-hamd ».


[1]Rapporté par Al Boukhari (1504) et Mouslim (984)
[2]Rapporté par Abou Daoud (1609)
[3] Sourate 2 La vache verset 185

 

Notez  




Autres articles
Les répercussions de l’aumône sur l'individu et la société
Construire les mosquées avec l'argent de la Zakât?
LA ZAKA D'AL-FITR EST UN DEVOIR POUR TOUT MUSULMAN
Les mérites de la charité
La Zakat sur les bijoux à usage personnel?
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
Pусский
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com