Nous sommes entré dans le mois de Muharram 1436     Turquie : Arrêtée pour avoir piétiné le Saint Coran en talons hauts     Australie : plusieurs mosquées ouvrent leurs portes aux non musulmans     France : Caroline Fourest condamnée pour diffamation     Mosquée Al Aqsa : Israël veut diviser le lieu en deux, entre musulmans et juifs
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Certes, celui qui regarde les situations de notre Nation, et ce qui se déroule au sein des pays musulmans comme
Ces dix dernières années, la femme musulmane en occident et particulièrement en France, a vu peu à peu ses libertés se réduire...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>Conseils et Points importants à savoir

Conseil à tous les musulmans

Cheykh Abdelaziz Ibn Baz

 

De la part de ‘Abdel-‘Azîz Ibn Bâz à tous les musulmans, qu’Allah leur accorde tout ce qu’Il agrée, leur augmente leur science et leur foi. Amîn. Paix et Salut sur vous ainsi que la Miséricorde d’Allah et Ses Bénédictions.

 

Il m’a été rapporté que beaucoup de gens commettent de nombreuses erreurs liées à la  croyance et aux pratiques religieuses, qu’ils croient recommandées, qui ne sont en réalité que des innovations.

 

• Parmi ces erreurs, renier le fait qu’Allah le Très Haut s’est élevé au-dessus de Son Trône, alors qu’Allah l’a démontré dans Son Noble Livre, lorsqu’il dit : «Certainement votre Seigneur est Allah, Celui qui créa les Cieux et la Terre en six jours puis S’est établit sur Le Trône»[1].

 

Allah a évoqué cela à sept endroits différents de Son noble Livre. Lorsqu’un jour l’imam Mâlik (qu’Allah lui fasse miséricorde) fut questionné à propos de ce verset, il répondit : « L’élévation est une chose connue, mais son comment est inconnu, quant à y croire c’est une obligation ». C’est également de la même façon que plusieurs grands imams répondirent (qu’Allah leur fasse miséricorde).

 

Sa parole « L’élévation est une chose connue » signifie que dans la langue arabe, le terme « istawâ », utilisé dans le Coran, est connu pour avoir le sens de «s’élever» [ou « s’établir »]. Allah dit : « Le jugement appartient donc à Allah, le Très Haut, le Très Grand »[2]. et aussi : « Son «KURSIY» (Repose-pied) est plus vaste que les Cieux et la Terre, dont la garde ne lui coûte aucune peine ; et il est le Très Haut, l’Immensément Grand »[3].  Également : « Vers Lui monte la bonne parole, et Il élève les bonnes actions »[4].

 

Dans un grand nombre de versets, il est clairement fait référence à l’élévation d’Allah et le fait qu’il est au-dessus de Son Trône. Et Son Trône est la plus élevée de toutes les choses créées. Ceci est l’avis unanime des gens de la Sounnah et du groupe parmi les compagnons du Prophète et tous les autres Savants de la Sounnah  (qu’Allah leur fasse miséricorde).

 

Il est donc obligatoire d’y croire, d’inculquer cela aux gens, et de les mettre en garde contre [tout ce qui s’y oppose].

 

• Parmi ces erreurs, figure également le fait de prendre les tombeaux comme lieu de prière, de s’y rendre pour prier, d’y édifier des mosquées, des dômes, ou des mausolées ; tout ceci constitue un ensemble d’actes menant au polythéisme (Chirk). Le Prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui) a maudit les juifs et les chrétiens et a mis en garde contre cette pratique en ces termes : « Allah a maudit les juifs et les chrétiens car ils ont pris les tombes de leurs Prophètes comme lieu de prière »[5].

 

Il a dit aussi : « Certainement ceux qui vous ont précédés (les juifs et les chrétiens) prenaient les tombes de leurs Prophètes et des saints comme lieu de prière. Quant à vous, ne prenez surtout pas les tombes comme lieu de prières! Car je vous interdis catégoriquement cela ! »[6].

 

Jâbir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah l’agréé) a dit : « Le Prophète a interdit de plâtrer les tombes, de s’asseoir dessus et de construire par-dessus ».

 

Les âhâdîths à ce sujet sont très nombreux. Il est donc obligatoire pour tous les musulmans de prendre garde à cette pratique et de conseiller aux gens d’abandonner ces actes comme l’a prescrit le Prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui). En effet, cela est un moyen qui peut mener vers le polythéisme vis-à-vis des personnes enterrées dans ces tombes, comme le fait de les invoquer, de leur demander secours, ou de l’aide, ou toute autre forme de polythéisme.

 

Il est parfaitement connu que le polythéisme est le plus grand et le plus grave des péchés. Il faut donc appeler les gens à l’éviter et barrer tout les moyens qui peuvent y mener.

 

Allah a prévenu Ses serviteurs contre le polythéisme dans de nombreux versets, parmi lesquels : « Certes Allah ne pardonne absolument pas qu’on Lui associe et il pardonne toute autre chose à qui Il veut »[7], Il dit également : « Et il t’a été révélé [Ô Mohammed] ainsi qu‘a ceux qui t’ont précédé [parmi les Prophètes] : « Si tu donnes des associes à Allah, ton œuvre sera certes vaine; et tu seras très certainement du nombre des perdants»[8] et bien d’autres versets.

 

• Parmi les formes de polythéisme majeur, les invocations adressées aux morts, aux personnes absentes, aux djinns, aux statues, aux arbres, aux pierres, aux étoiles ; ainsi que le fait d’implorer leur aide, de leur demander la guérison, ou le secours contre les ennemis. Tout ceci fait partie de la religion des anciens polythéistes parmi les mécréants du peuple de Quouraychs et autres, comme le mentionne Allah à leur sujet : « Et ils adorent en dehors d’Allah ceux qui ne peuvent ni leur nuire, ni leur être utile et ils prétendent : «Ceux-ci sont nos intercesseurs auprès d’Allah !»»[9].

 

Allah dit aussi : « Adorez donc Allah sincèrement, en Lui vouant un culte exclusif! C’est à Allah qu’appartient la religion pure. Tandis que ceux qui prennent des protecteurs en dehors de Lui, en prétendant: «Nous ne les adorons que pour qu’ils nous rapprochent davantage d’Allah !» ; en vérité, Allah jugera parmi eux sur quoi ils divergeaient Allah ne guide pas celui qui est menteur et grand mécréant »[10].

Ces nombreux versets prouvent que les anciens polythéistes savaient parfaitement qu’Allah était le Créateur, le Pourvoyeur, Celui qui leur était utile ou qui pouvait leur nuire. Cependant, ils adoraient leurs idoles afin qu’elles intercèdent pour eux auprès de Lui et qu’elles les rapprochent d’avantage de Lui. De ce fait, Allah les a qualifié de mécréants et a jugé leurs actes comme de la mécréance et du polythéisme. Il a ordonné à Son Prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui) de les combattre jusqu’à ce que toute adoration ne soit vouée qu’à Allah exclusivement, comme le dit le Très Haut : « Et combattez-les jusqu‘à ce qu‘il n‘y ait plus de dissension (fitna) et que la religion soit réservée à Allah »[11].

 

Les Savants ont écrit à ce sujet de nombreux ouvrages à travers lesquels ils ont clairement exposé l’Islam authentique avec lequel Allah envoya Ses Messagers et fit descendre les Livres Révélés. Aussi, ils ont expliqué quelle était la religion des polythéistes de la période antéislamique, ainsi que leurs croyances et leurs pratiques religieuses, qui s’opposent à ce qu’Allah a légiféré.

 

Parmi ces savants, figure le fils de l’Imam Ahmad (qu’Allah l’agrée), l’Imam Mohammed Ibn Khouzeyma dans son livre de l’Unicité, et bien d’autres. Parmi les meilleurs livres écrit à ce sujet, il y a l’immense œuvre de Cheykh AI-Islam Ibn Taymiyya (qu’Allah lui fasse miséricorde) et notamment son ouvrage : « Les règles honorables au sujet des intermédiaires dans l’adoration ».

 

Figure également le livre de Cheykh ‘Abdr-Rahman ibn Hassan, le fils de Mohammed Ibn ‘Abdel Wahhâb (qu’Allah leur-fasse miséricorde), intitulé « Fathou-l-Majid ». C’est un commentaire du célèbre livre de l’Unicité.

 

• Un des actes de polythéisme réprouvé, est le fait de jurer par un autre qu’Allah ; comme jurer sur le Prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui) ou tout autre personne, ou encore jurer sur l’honneur.

 

Tout ceci constitue un acte de polythéisme réprouvé et interdit, car le Prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui) a dit : « Celui qui jure par autre qu’Allah a commis un acte de polythéisme »[12].

 

Il a dit également : «Celui qui jure par autre qu’Allah a commis un acte de mécréance»[13].  Dans un autre Hadith : « Celui qui jure sur l’honneur n’est pas des nôtres » et beaucoup d’autres âhâdîths.

 

Le fait de jurer par un autre qu’Allah est considéré comme un acte de polythéisme mineur chez les gens de science, il faut donc y prendre garde car cela peut mener au polythéisme majeur.

 

De la même façon, le fait de dire : « Ce qu’Allah veut et ce qu’Untel veut » ou « Si Allah le veut et si Untel le veut » ou encore « Grâce à Allah et grâce à Untel ». Il  faut plutôt dire : « Ce qu’Allah veut puis ensuite seulement ce qu’Untel veut » ou « Si Allah le veut puis Si Untel le veut » ou « Grâce à Allah puis grâce à Untel », car il est rapporté que le Prophète a dit : « Ne dites pas ce qu’Allah veut et ce qu’Untel veut, mais dites plutôt : Ce qu’Allah veut puis ce qu’Untel veut »[14].

 

• Parmi les actes réprouvés constituant une forme de polythéisme, que commettent de nombreuses personnes, le fait de porter ou de suspendre des talismans, des porte-bonheur, ou des amulettes, comme par exemple des ossements, des coquillages, des mains, ou des objets en forme d’œil. Le Prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui) a dit à ce sujet : «Celui qui suspend une amulette a commis un acte de polythéisme»[15].

 

Et aussi : « Les formules de conjuration (Ar-roqâ), les amulettes (At-tmâ’im), les sortilèges pour que la femme aime son mari (At-tiwalah), tout ceci constituent une forme de polythéisme »[16].

 

Ces hadiths englobent les amulettes, les talismans, les porte-bonheur, quel qu’ils soient, tirés du Coran ou non, car le Prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui) n’a pas cité d’exception. De plus, porter des amulettes tirées du Coran peut mener à porter d’autres amulettes, donc il est nécessaire d’interdire toutes sortes d’amulettes pour barrer la voie à tout excès vers le polythéisme, renforçant ainsi le monothéisme pur, en appliquant les ahâdîths à la lettre. Exception faite pour les formules de conjuration, car le Prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui) l’a cité comme exception lorsqu’elles ne constituent pas du polythéisme. Il a dit : « Il n’y a pas de mal à utiliser les formules de conjuration tant qu’elles ne comportent pas de polythéisme »[17].

 

En effet, le Prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui) a déjà récité certaines formules de conjuration à certains compagnons; il n’y a donc pas de mal à y avoir recours car c’est un moyen autorisé s’il ne comporte que des versets du Coran, des paroles authentiques du Prophète, des paroles claires et convenables, ne comportant ni polythéisme, ni terme blâmable.

 

• Parmi les actes également réprouvés : les cérémonies d’anniversaires, qu’elles soient en l’honneur du Prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui) ou autre; car le Prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui) ne l’a jamais fait, ni les califes bien guidés, ni les autres compagnons (qu’Allah les agrée tous), ni leurs pieux successeurs des trois premiers siècles, au sujet desquels le Prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui) a dit : « Les meilleures personnes sont celles de mon siècle, puis de celui qui le suit, puis de celui qui le suit ». Ce sont donc les trois meilleurs siècles de l’islam.

 

Ces cérémonies n’ont été inventées qu’au quatrième siècle de l’islam, sous la dynastie des Fâtimides et autres sectes chiites. Par la suite, certains Sunnites les ont imités, par ignorance et en suivant aveuglement ces innovateurs.

 

Il est donc une obligation de mettre en garde contre ces actes, car ce sont des innovations blâmables au sujet desquelles le Prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui) a dit : «Prenez garde aux innovations ! Car toute innovation est une hérésie, et toute hérésie est un égarement»[18].

Et aussi : « Quiconque innove dans notre religion ce qui n’en fait pas partie, alors son acte est rejeté »[19], c’est à dire non accepté.

 

Et encore : « Quiconque accomplit un acte ne faisant pas partie de notre religion, alors son acte est rejeté ! »[20].

 

Il disait également dans ses sermons : « La meilleure des paroles est la parole d’Allah, la meilleure des voies à suivre est la voie de Mohammed, et les pires œuvres sont les innovations, et toute hérésie est un égarement »[21].

 

En effet, les cérémonies d’anniversaires constituent un moyen qui mène à l’excès et l’exagération, et peuvent conduire au polythéisme. Il faut donc avertir les gens, leur conseiller de pratiquer correctement la Sounnah et d’abandonner tout ce qui s’y oppose.

 

Et nous demandons exclusivement à Allah de nous accorder, ainsi qu’à vous tous et tous les musulmans, tout ce qu’il agrée, qu’il nous gratifie de la Science religieuse et de sa mise en pratique, qu’Il nous protège des tentations d’égarement et des incitations du démon, Il en est parfaitement Capable.

 

Et Paix et Salut sur vous ainsi que la Miséricorde d’Allah et Ses bénédictions.



[1] Sourate 10 Yoûnous verset 3

[2] Sourate 40 Le Pardonneur verset 12

[3] Sourate 2 La vache verset 255

[4] Sourate 35 Le Créateur verset 10

[5] Rapporté par Al Boukhâri et Mouslim

[6] Rapporté par Mouslim d’après Djoundoub (qu’Allah l’agréé)

[7] Sourate 4 Les femmes verset 48

[8] Sourate 39 Les groupes verset 65

[9] Sourate 10 Yoûnous verset 18

[10] Sourate 33 Les coalisés verset 2

[11] Sourate 2 La vache verset193

[12] Hadith authentique rapporté par Ahmad, d’après ibn ‘Omar

[13] Hadith authentique rapporté par Abou Daoud, d’après ibn ‘Omar

[14] Rapporté par Ahmed

[15] Rapporté par Ahmed

[16] Hadith authentique

[17] Rapporté par Mouslim

[18] Rapporté par An-Nassâ’i

[19] Rapporté par Al Boukhâri et Mouslim

[20] Rapporté par Mouslim

[21] Rapporté par Mouslim d’après Jabir ibn ‘Abdillah

 

 

Notez  




Autres articles
La patience ( As'sabr) et ses vertus
Le surplus dans la parole, une attitude à bannir
Recommandations aux musulmans de France -Cheikh Sâlah as-Souhaymî
Les dispositions religieuses relatives à celui qui enseigne aux gens la science utile
Quel regard doivent porter les Musulmans sur « La Torah » et « Les Évangiles »?!
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com