Les enquêteurs de l'ONU exigent un accès illimité à la Birmanie     France : L'occupation de la mosquée jugée cinq ans après     Royaume-Uni : des policiers suscitent la colère en entrant dans une mosquée avec leurs chaussures     Achoura 2017 : date officielle     Abu Dhabi : Présentation de manuscrits rares du Coran dans le cadre d’une grande exposition
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Il est donc interdit de les imiter en décalant une festivité de quelques jours, telle que la fête de Pâques ou de Noël...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>Conseils et Points importants à savoir

Comment devenir un croyant ? (3)

Jamaal al-Din M. Zarabozo

La croyance aux Anges

Le second pilier de la foi évoquée par le Prophète (paix sur lui) est la croyance aux anges. Les Anges sont un type de création d’Allah qui, en général, sont invisibles à l’homme. Ils ont été crées à partir de la lumière et cependant dotés de formes et de corps. Ils sont des serviteurs d’Allah et ne présentent aucun aspect de divinité quelconque. Ils se soumettent complètement à Ses prescriptions et ne se détournent jamais de l’exécution de Ses ordres.

 

Salaam observe que si quelqu’un ne croit pas aux anges, il ne saurait non plus croire en la descente de la révélation au Prophète Muhammad (paix sur lui). Il en est ainsi parce que c’est un ange, Gabriel, qui a apporté le Qur'an au Prophète Muhammad (paix sur lui). C'est pourquoi la croyance au Qur'an ne saurait être confirmée en l’absence de la croyance aux anges, en général, et à l’Ange Gabriel, en particulier, qui était le porteur de cette révélation au Prophète (paix sur lui).[1]

 

D’après ibn Uthaimeen, la foi correcte aux anges comprend quatre aspects :[2] En premier lieu, l'on doit croire en leur existence. En deuxième lieu, l’on doit non seulement croire en eux de manière générale mais aussi croire en les noms qui ont été explicitement énoncés soit dans le Qur'an soit dans la Sunnah authentique. Par exemple, l’un des anges est appelé Jibreel (Gabriel). Il s’agit de cet ange qui a apporté la révélation au Prophète (paix sur lui).

 

En troisième lieu, l'on doit croire en leurs attributs tels que présentés dans le Qur'an ou dans la Sunnah. Par exemple, il est rapporté dans un hadith que le Prophète (paix sur lui) a vu l’Ange Gabriel se déployer sur toute l’étendue de l’horizon et il avait six cents ailes. Voilà qui montre qu'il s'agit d'une espèce de création d’Allah, véritablement gigantesque et merveilleuse. Il est également démontré, comme dans le hadith présentement abordé, qu’un ange peut apparaître sous diverses formes, dont la forme humaine, par exemple. Cet état de chose illustre le pouvoir illimité d’Allah et Son aptitude à faire tout ce qu’Il désire.

 

En quatrième et dernier lieu, l’on doit croire aux actes qu’ils accomplissent, tel que mentionnés dans le Qur'an et les hadiths authentiques. Le Qur'an affirme qu’ils adorent et glorifient Allah. Il est également indiqué que des anges spécifiques ont été chargés de missions spécifiques. Jibreel est en charge de la « vie du cœur », une allusion à la révélation venue d’Allah. Israafeel est chargé de souffler dans la trompe qui devra ressusciter les corps au Jour du Jugement. Ainsi, il a pour rôle de redonner la vie au Jour de la Résurrection. Mikaaeel est responsable de la pluie et de la végétation. Il s’agit des "sources" de la vie sur terre. Ibn Uthaimeen note que c’est peut-être de la relation entre ces trois anges et leurs responsabilités « vitales » qui avait amené le Prophète (paix sur lui) à ouvrir sa prière nocturne par l’invocation suivante : « O Allah, Seigneur de Jibreel, Mikaaeel et Israafeel, Créateur des Cieux et de la Terre, Connaisseur de l'apparent et du caché, c'est Toi qui est le Juge des disputes entre Tes esclaves, par Ta grâce, guide-moi vers la vérité par rapport à leurs différends. Tu guides qui Tu veux sur le Droit Chemin»[3].

 

Un cinquième aspect que l’on doit accomplir dans sa croyance aux anges est de nourrir un amour profond pour eux du fait de l'obéissance et de l'adoration qu’ils vouent à Allah. Bien plus, ils affirment l’Unicité d’Allah et exécutent Ses commandements. Ils éprouvent également un amour profond et de la loyauté envers les vrais croyants d’Allah. Ils prient Allah en faveur des croyants et demandent à Allah de leur pardonner. Ils les soutiennent aussi bien dans la vie présente que dans l’Au-delà.

 

Un autre aspect important lié à la croyance aux anges veut que tout le monde croient que l’on a en permanence à ses côtés deux anges qui enregistrent ses actions. En démontrent à suffisance les versets suivants : [quand les deux recueillants, assis à droite et à gauche, recueillent. Il ne prononce pas une parole sans avoir auprès de lui un observateur prêt à l’inscrire. ] (50:17-18).

 

Il découle de la croyance correcte aux anges de nombreux résultats intéressants. Par exemple, avoir des connaissances sur les anges permet à l’homme de reconnaître la grandeur et la puissance d’Allah. Cette importante création appelée les anges est une marque de grandeur de leur Créateur. En outre, l’on doit être reconnaissant envers Allah pour la très grande attention et le souci dont Il fait preuve à l’endroit des hommes. Il a créé ces créatures pour soutenir les croyants, les protéger, enregistrer leurs actes, et bien d’autres aspects salutaires pour les croyants.

 

Cependant, la croyance du croyant aux anges va encore bien au-delà. Le croyant sait que les anges sont de nobles créatures qui prêtent leur soutien et leur assistance à tout ce qui est vrai et juste. Ainsi, chaque fois que le croyant décide d’accomplir une bonne action, se lève pour la défense de la vérité et se sacrifie pour ce qui est juste, il sait qu’il y a des créatures dans ce monde qui le soutiendront et l’assisteront dans cette cause, tout comme les anges avaient soutenu et assisté les croyants à l’époque du Prophète (paix et bénédiction d'Allah sur lui). En fait, il s’agit d’une promesse d’Allah, comme l’indiquent ces versets de la sourate al-Imran : [Allah vous a donné la victoire, à Badr, alors que vous étiez humiliés. Craignez Allah donc. Afin que vous soyez reconnaissants ! (Allah vous a bien donné la victoire) lorsque tu disais aux croyants; “Ne vous suffit-il pas que votre Seigneur vous fasse descendre en aide trois milliers d’Anges” ? Mais oui ! Si vous êtes endurants et pieux, et qu’ils [les ennemis] vous assaillent immédiatement, votre Seigneur vous enverra en renfort cinq mille Anges marqués distinctement] (3:123-125).

 

Les anges demandent même le pardon des péchés du croyant et prient pour lui. Allah dit dans le Qur'an : [C’est Lui qui prie sur vous, - ainsi que Ses anges, - afin qu’Il vous fasse sortir des ténèbres à la lumière; et Il est Miséricordieux envers les croyants] (33:al-Ahzaab 43).

 

La Croyance aux Livres d’Allah

La croyance aux livres d’Allah est le troisième pilier de la foi mentionné dans le hadith. Elle renvoie aux révélations qu’Allah a envoyées sur la terre à Ses messagers comme miséricorde et guide pour conduire l’homme vers le succès ici bas et à la félicité dans l’Au-delà. Plus particulièrement, le Qur'an qui est la dernière révélation. Il s’agit de la parole authentique d’Allah.

 

Ibn Uthaimeen observe que la croyance aux livres d’Allah intègre quatre aspects[4] : L’on doit, tout d’abord, croire que ces livres ont réellement été révélés par Allah. En deuxième lieu, l’on doit spécifiquement croire aux livres mentionnés dans le Qur'an et la Sunnah. Il s’agit du Qur'an révélé au Prophète Muhammad (paix sur lui), de la Taurah révélé au Prophète Moïse (paix sur lui), de l’Injeel révélé au Prophète Jésus (paix sur lui) et du Zaboor révélé au Prophète David (paix sur lui). Le Qur'an fait également allusion aux « Feuilles » d’Abraham et de Moïse. Les livres que les Juifs et les Chrétiens possèdent aujourd’hui et qu’ils appellent la Torah, l’Evangile et les Psaumes, pourraient contenir certaines de ces révélations authentiques. Cependant, il n’y a aucun doute qu’ils ont été dénaturés. Ainsi, croire à la Torah de Moïse, par exemple, ne signifie pas que le Musulman croit aux cinq premiers livres de l’Ancien Testament. Il s’agit de deux livres différents, bien que le dernier puisse contenir certains des passages qui se trouvaient dans la Taurah originale.

 

En troisième lieu, l’on doit croire à tout ce qu’Allah a révélé, fût-ce à travers le Qur'an ou les livres antérieurs. C’est dire, par exemple, que si le Qur'an affirme quelque chose, le Musulman est tenu d’y croire. Il n’a pas de choix sur ce point. S’il en rejette une affirmation quelconque, il aura renié ses croyances aux Livres d’Allah. Allah dit à ce sujet: [Croyez-vous donc en une partie du Livre et rejetez-vous le reste ? Ceux d’entre vous qui agissent de la sorte ne méritent que l’ignominie dans cette vie, et au Jour de la Résurrection, ils seront refoulés au plus dur châtiment, et Allah n’est pas inattentif à ce que vous faites] (2 :85).

 

En quatrième lieu, l’on doit se conformer à la révélation qui n’est pas abrogée, qui est le Qur'an. L’on doit en être satisfait et s’y soumettre totalement. Il en est ainsi, même si l’individu ne cerne pas complètement la sagesse qui sous-tend cette prescription ou affirmation.

 

Toutes les autres révélations d’Allah ont été abrogées par la révélation ultime, le Qur'an. Le Musulman n’a nullement besoin de se tourner vers les vestiges des quelconques Ecritures antérieures. Tout ce dont il a besoin pour être guidé se trouve dans le Qur'an et ce que ce denier indique, tel que la Sunnah du Prophète Muhammad (paix sur lui). Allah dit dans le Qur'an : [Et sur toi (Muhammad) Nous avons fait descendre le Livre avec la vérité, pour confirmer le Livre qui était là avant lui et pour prévaloir sur lui] (5:48). Commentant ce verset, ibn Uthaimeen dit : « Il prévaut sur les écritures antérieures. Ainsi, il n’est pas permis de se conformer à une quelconque prescription du nombre de celles contenues dans les écritures précédentes, à moins qu’elle ne soit authentifiée et admise par le Qur'an »[5].

 

Le fait d’avoir envoyé des révélations à l’humanité est l’une des grandes miséricordes d’Allah. Ces révélations guident l’homme vers le but pour lequel il a été créé. Il s’agit de l’un des nombreux aspects de cette création qui permettent à l’être humain de voir et de reconnaître la vérité.

 

Commentant cette question, Idris écrit : « Dieu a créé les hommes pour qu’ils puissent Le servir. Le fait d’être un serviteur de Dieu constitue l’essence de l’homme. L’homme ne saurait donc accéder au plein épanouissement et acquérir la paix de l’âme que s’il prend conscience du but pour lequel il a été créé. Or, comment pourrait-il y arriver ? Dieu, étant miséricordieux et juste, l’a aidé de differentes manieres. Il lui a accordé… une nature foncièrement bonne, portée à connaître et servir son vrai Seigneur. Il l’a doté d’une âme qui possède un sens moral et une faculté à raisonner. Il a fait de l’univers tout entier un livre naturel plein de signes menant vers Dieu pour ceux qui réfléchissent. Cependant, afin de rendre ces choses plus spécifiques, Il lui a accordé une connaissance plus approfondie de son Seigneur et lui a montré d’une façon plus approfondie comment Le servir, Dieu à envoyer des messages verbaux par l’intermediaire de Ses prophètes choisis parmi les hommes, depuis la création de l’humanité. D’où la qualification de ces messages dans le Qur'an de guidée, lumière, signes, rappels, etc. »[6].

 

En fait, Il envoyait non seulement des révélations à l’humanité, mais également des révélations spécifiques et différentes en fonction des besoins et conditions des différents peuples à travers l’histoire. Il s’agit d’une autre expression de la grande miséricorde d’Allah à l’endroit de l’humanité. Ce processus s’est poursuivi jusqu’à la révélation du Qur'an, contenant la guidée dont l’humanité a besoin qui demarre de l’époque du Prophète Muhammad (paix sur lui) jusqu’au Jour du Jugement. Etant destiné à servir de guide à travers le temps jusqu’au Jour de la Résurrection, contrairement aux écritures antérieures, Allah a préservé le Qur'an de toute altération, erreur ou distorsion. Allah dit à ce propos : [En vérité c’est Nous qui avons fait descendre le Coran, et c’est Nous qui en sommes gardien] (15:9).

 

La Croyance aux Messagers

Le prochain pilier de la foi est la croyance aux Messagers d’Allah. Un messager est un homme qui a été choisi par Allah pour recevoir et transmettre Sa révélation. Le premier des messagers était Noé (Nooh)[7]. Chaque peuple a reçu des messagers qui étaient tous porteurs d’un même enseignement fondamental. En témoigne ce verset du Qur'an : [Nous avons envoyé dans chaque communauté un Messager, [pour leur dire]: “Adorez Allah et écartez-vous du Tagut”] (16:36).

 

Le dernier messager et prophète est le Prophète Muhammad (paix sur lui). C’est ainsi qu’Allah affirme : [Muhammad n’a jamais été le père de l’un de vos hommes, mais le messager d’Allah et le dernier des prophètes] (33:40).

 

Il est important de relever que tous ces messagers et prophètes étaient tout simplement des humains. Ils n’étaient porteurs d’aucun statut ou attribut divin[8]. Ils n’avaient aucune connaissance de l’invisible, excepté ce dont ils avaient reçu comme révélation d’Allah. Leur attribut le plus sublime était celui d’être des serviteurs d’Allah. C’est comme cela qu’Allah les présente dans le Qur'an. En réalité, faisant allusion à trois des événements les plus importants de sa vie, Allah présente le Prophète Muhammad (paix sur lui) comme Son serviteur[9].

 

La croyance correcte aux messagers tient en quatre aspects[10] : Tout d’abord, l’on doit croire que le message dont chacun d’eux était porteur est la vérité venant d’Allah. Si, aujourd’hui, un individu renie un seul d’entre eux alors que le Qur'an ou les hadiths authentiques le reconnaissent, il les aura en fait tous renier. Allah dit au sujet du peuple de Noé : [Le peuple de Noé traita de menteurs les Messagers] (26:105). Or, Noé était le tout premier messager. Ceci suppose que, par essence, si une personne renie un messager, cela revient à dire qu’elle les renie tous, puisque leur message reste fondamentalement unique et cohérent. Voila pourquoi le Prophète (paix sur lui) a dit : « Par Celui qui détient l’âme de Muhammad dans Sa Main, n'importe quel Juif ou Chrétien de cette nation[11], ayant entendu parler de moi, et meurt sans croire en ce avec quoi j’ai été envoyé, sera un habitant du Feu de l’Enfer »[12].

 

Il s’agit de l’un des aspects qui distinguent les Musulmans des peuples antérieurs. Les Musulmans croient en tous les prophètes. Or, d’autres communautés en rejettent certains –qu’il s’agisse des Juifs qui rejettent Jésus (paix sur lui) ou des Juifs et Chrétiens qui rejettent le Prophète Muhammad (paix sur lui)– en dépit de ce qu’en réalité, ils ne disposent d’aucun fondement quelconque pour rejeter le prophète ultérieur. Chaque messager était porteur de signes et preuves évidents. Leur rejet par des peuples ne pouvait être fondé que sur l’arrogance, l’ignorance ou l’hostilité à l’encontre de la vérité.

 

En deuxième lieu, l’on doit croire à tous les Messagers dont les noms sont mentionnés dans le Qur'an et la Sunnah. Pour ceux qui ne sont pas mentionnés, l’on doit croire en eux de façon générale[13], sachant qu’Allah a envoyé de nombreux messagers bien que tous ne soient pas nommément mentionnés dans le Qur'an ou les hadiths. Allah dit dans le Qur'an : [Certes, Nous avons envoyé avant toi des Messagers. Il en est dont Nous t’avons raconté l’histoire; et il en est dont Nous ne t’avons pas raconté l’histoire] (40:78).

 

En troisième lieu, l’on doit croire en tout ce qu’ils ont affirmé. Ils ont transmis convenablement et totalement leurs messages venant d’Allah. Ils s’attelaient à propager le message d’Allah. Ils luttaient de toutes leurs forces pour la cause d’Allah. Ils connaissaient le mieux Allah et étaient Ses meilleurs adorateurs et serviteurs[14]. Les messagers « ont été préservés du fait d’attribuer à Allah quelque chose relevant de leur propre imagination, du fait de juger en fonction de leurs propres passions, du fait de s’adonner aux péchés majeurs et du fait d’apporter des ajouts ou des retranchemants dans la religion»[15].

 

En quatrième et dernier lieu, l’on doit se soumettre, accepter et agir en fonction de la loi du messager qui a été envoyé pour lui servir de guide. Allah dit à ce sujet : [Nous n’avons envoyé de Messager que pour qu’il soit obéi, par la permission d’Allah] (4:64). Par rapport au Prophète Muhammad (paix sur lui), Allah dit au prolongement du verset précédent : [Non ! ... Par ton Seigneur ! Ils ne seront pas croyants aussi longtemps qu’ils ne t’auront demandé de juger de leurs disputes et qu’ils n’auront éprouvé nulle angoisse pour ce que tu auras décidé, et qu’ils se soumettent complètement [à ta sentence]] (4:65).

 

Le croyant doit se rendre compte que l’envoi des messagers pour favoriser et guider l’humanité constitue une véritable miséricorde de la part d’Allah. La connaissance qu’ils transmettent est une connaissance qui est au-delà du domaine du simple raisonnement humain, étant donné qu’elle porte sur des choses relevant de l’invisible. En réalité, les hommes ont plus besoin de leur guide qu’ils n’ont besoin de nourriture et de boisson. S’ils sont privés de nourriture et de boisson pour une quelconque période de temps, ils mourront, ce qui implique la perte de la vie présente. Cependant, s’ils rejettent le guide d’Allah apporté par les messagers, ils perdront la félicité éternelle de l’Au-delà.

 

A Suivre ...

 


[1] Salaam, p. 104.

[2] Cf., Ibn Uthaimeen, Sharh Usool al-Imaan, pp. 27-28. “Cf.,” est utilisé pour indiquer que l’idée développée est d’ibn Uthaimeen, mais le commentaire et les explications ne relèvent pas nécessairement de ses écrits.

[3] Muhammad ibn Uthaimeen, Majmuat Fatawa wa Rasail Fadheelat al-Shaikh Muhammad ibn Salih al-Uthaimeen (Riyad : Dar al-Watn, 1413 A.H.), vol. 3, pp. 160-161.

[4] Cf., Ibn Uthaimeen, Sharh Usool al-Imaan, pp. 32-33.

[5] Ibn Uthaimeen, Sharh Usool al-Imaan, pp. 32-33.

[6] Idris, pp. 18-19.

[7] Pour ce qui est d’Adam, il était un prophète et non un messager. Chaque messager était prophète et non l’inverse. Pour ce qui est de la différence entre un prophète (nabi) et un messager (rasool), voir notre ouvrage, “Questions and Answers,” Al-Basheer (Vol. 2, No. 1, mai-juin 1988), pp. 5-7.

[8] Il s’agit évidemment des aspects sur lesquels les Chrétiens se sont fourvoyés. Ils ont élevé le Prophète Jésus (paix sur lui) au statut divin alors que leur propre livre dit clairement qu’il était tout simplement un être humain qui priait et implorait Dieu à de nombreuses occasions.

[9] Voir, 25:1, 17:1 et 72:19.

[10] Cf., ibn Uthaimeen, Sharh Usool al-Imaan, pp. 36-38.

[11] C'est-à-dire tout le monde depuis l’époque du Prophète (paix sur lui) jusqu’au Jour du Jugement. Ils font tous partie de la Nation du Prophète parce qu’ils sont obligés de croire en lui et de le suivre.

[12] Rapporté par Muslim.

[13] Parallèlement, nul ne peut clamer qu’une personne, par exemple, Bouddha, était un prophète parce qu’une telle affirmation n’est soutenue par aucune preuve du Qur'an et de la Sunnah.

[14] Abdullah al-Muslih et Salaah al-Saawi, Ma La Yasa’u al-Muslim Jahla (Islamic Foundation of America, 1995), p. 59.

[15] Abdur-Rahman Abdul-Khaliq, The General Prescripts of Belief in the Qur’an and Sunnah (The Majliss of al-Haqq Publication Society, 1986), p. 18.

 

Notez  




Autres articles
Les premières choses à faire après avoir embarrassé l'Islam?
Evitez cette pratique qui annule vos bonnes œuvres!!
La sagesse du Prophète Mohammad dans l'appel à l'Islam.
Les moyens de raffermissement du musulman sur sa religion.
Quel est l'impact de la sincérité sur la validité des bonnes œuvres du croyant?
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
Pусский
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com