Les enquêteurs de l'ONU exigent un accès illimité à la Birmanie     France : L'occupation de la mosquée jugée cinq ans après     Royaume-Uni : des policiers suscitent la colère en entrant dans une mosquée avec leurs chaussures     Achoura 2017 : date officielle     Abu Dhabi : Présentation de manuscrits rares du Coran dans le cadre d’une grande exposition
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Il est donc interdit de les imiter en décalant une festivité de quelques jours, telle que la fête de Pâques ou de Noël...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>Conseils et Points importants à savoir

L’exégèse de la sourate « Les hommes » (An-Nass)

Cheykh Mohamed Ibn Abdelwahâb

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

 

1. Dis: «Je cherche protection auprès du Seigneur des hommes.

2. Le Roi des hommes,

3. Divinité des hommes,

4. contre le mal du mauvais conseiller, furtif,

5. qui souffle le mal dans les poitrines des hommes,

6. qu’il (le conseiller) soit un djinn, ou un être humain ».

 

Sa paroles : « Dis: «Je cherche protection auprès du Seigneur des hommes », comporte trois mentions, à savoir :

- La recherche de protection que nous avons déjà abordée précédemment

 

- Celui auprès de qui on recherche cette protection

 

- La chose contre laquelle on recherche la protection

 

Pour ce qui est de Celui auprès de qui l’on recherche la protection, il s’agit d’Allah Seul, Il n’a aucun associé en cela, Il est le Seigneur des hommes, Celui qui leur accorde subsistance et gère leurs conditions, leur assujettit ce qui fait leurs intérêts et écarte d’eux tout ce qui pourrait leur nuire.

 

Sa parole : « Le Roi des hommes » signifie qu’Il les dirige et qu’ils sont Ses serviteurs et esclaves, qu’Il gère leur vie selon Sa volonté, Celui qui possède sur eux le pouvoir absolu, ils n’ont aucun échappatoire face à Son ordre, Il rabaisse, élève, rompe les liens ou les préserve, donne et prive qui Il veut.

 

Sa parole : « Divinité des hommes » signifie qu’Il est leur divinité qu’ils adorent, et en dehors de qui ils n’ont aucune autre divinité, nul n’est en droit d’être invoqué, sollicité, si ce n’est Lui, nul ne crée si ce n’est Lui, Il les a crée, façonné, et leur a accordés de nombreux bienfaits, et les a protégé de tout ce qui pouvait leur nuire par Sa qualité de Seigneur. Il les domine, leur ordonne et leur interdit [ce qu’il veut], et les dirige comme Il veut dans Son royaume, Il a fait d’eux des esclaves par la crainte qu’Il suscite en eux, par Ses attributs parfaits.

 

« …contre le mal du mauvais conseiller, furtif » 

Quant aux choses contre lesquelles on recherche protection, il s’agit tout d’abord du « waswâs » qui est le mauvais conseiller qui insuffle [son mal] dans l’âme de l’être humain de manière secrète. En ce qui concerne le terme « al khannâss » employé ici, il s’agit de tout ce qui reste caché en arrière, car son étymologie renvoi à l’action de retourner en arrière. Cependant, ces deux caractéristiques sont les attributs d’un être sous entendu qui n’est autre que Satan. Dès lors que l’homme fait preuve d’insouciance, il vient se loger dans son cœur et lui insuffler le mauvais conseil, qui est l’origine même du mal. Cependant, dès que l’homme évoque son Seigneur et implore Sa protection, ce dernier s’en va se cacher. Abou Qatâda a dit : « « Al khannâss » (Satan) a un museau semblable à celui du chien, lorsque le serviteur évoque Allah, celui-ci s’en va se cacher. Il est dit aussi qu’il possède une tête de serpent, il la place sur le cœur de l’homme pour lui insuffler de fausses promesses et le conseiller, mais dès l’instant où l’homme évoque Allah, il se cache ». Il en est ainsi, à chaque fois que l’homme évoque son Seigneur, Satan se cache, et dès qu’il est insouciant ce dernier revient aussitôt, et ce, de manière perpétuelle.

 

Sa parole : « qu’il (le conseiller) soit un djinn, ou un être humain » indique qu’il y a deux sortes de mauvais conseiller, il peut s’agir d’un homme ou d’un djinn dont le conseil se fait de manière secrète. Néanmoins, en ce qui concerne l’homme il procède en insufflant directement dans l’oreille, tandis que le djinn lui, n’a pas besoin [de se faire entendre]. De plus, leur similitude dans l’insufflation du mauvais conseil est semblable à la similitude qu’il partage dans les révélations sataniques [dont ils sont à l’origine], comme l’indique la parole d’Allah : « Ainsi, à chaque prophète avons-Nous assigné un ennemi: des diables d’entre les hommes et les djinns, qui s’inspirent trompeusement les uns aux autres des paroles enjolivées »[1]

 

Et Allah est plus savant.

 

La louange est à Allah, et que les éloges et le salut soient sur notre Prophète Mohammed, sa famille et ses compagnons.

 

 


[1] Sourate 6 Les bestiaux, verset 112

 

Notez  




Autres articles
Les premières choses à faire après avoir embarrassé l'Islam?
Evitez cette pratique qui annule vos bonnes œuvres!!
La sagesse du Prophète Mohammad dans l'appel à l'Islam.
Les moyens de raffermissement du musulman sur sa religion.
Quel est l'impact de la sincérité sur la validité des bonnes œuvres du croyant?
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
Pусский
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com