Les enquêteurs de l'ONU exigent un accès illimité à la Birmanie     France : L'occupation de la mosquée jugée cinq ans après     Royaume-Uni : des policiers suscitent la colère en entrant dans une mosquée avec leurs chaussures     Achoura 2017 : date officielle     Abu Dhabi : Présentation de manuscrits rares du Coran dans le cadre d’une grande exposition
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Il est donc interdit de les imiter en décalant une festivité de quelques jours, telle que la fête de Pâques ou de Noël...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>La prédication

L’Histoire se répète

Cheykh Salih El Fawzan

 

Les arabes de la période antéislamique (djâhiliyyah) n’avaient pas reçu de Livre saint, et jamais aucun messager ne leur avait été envoyé. Allah dit : « [Pourtant] Nous ne leur avons pas donné de livres à étudier. Et Nous ne leur avons envoyé avant toi aucun avertisseur »[1]. Ils vivaient sous la miséricorde des états qui les voisinaient, entre autres l’état Perse et Romain. Ils n’avaient entre eux aucun régime qui les unissaient, ni loi à suivre, si ce n’est les lois tribales et les préceptes de cette période.

 

Cependant, lorsqu’Allah leur envoya un Messager issu d’entre eux, et fit descendre sur eux un Livre en leur langue, leur état s’unifia sous les ordres d’un seul commandant, ils jugèrent selon le Livre d’Allah duquel ils apprirent la science à la lumière de l’enseignement du Messager d’Allah et de ses héritiers parmi les savants éducateurs. Allah dit : « C’est Lui qui a envoyé à des gens sans Livre (les Arabes)(2) un Messager des leurs qui leur récite Ses versets, les purifie et leur enseigne le Livre et la Sagesse, bien qu’ils étaient auparavant dans un égarement évident »[2].

 

Après quoi, ils dominèrent le monde, les communautés se soumirent à eux, et devinrent les maîtres en science et en œuvres. Instigateurs d’une nouvelle civilisation qui fit leur renommée, ils instaurèrent la justice et propagèrent la connaissance. Allah dit : « Et Nous ne t’avons envoyé qu’en miséricorde pour l’univers »[3]. En effet, ils libérèrent les opprimés de l’injustice des tyrans et délivrèrent les serviteurs de l’adoration des statues pour l’adoration d’Allah Seul sans associés.

 

Cependant, quand ils se mirent à ignorer leur religion, que se propagèrent en eux les innovations et les diverses formes de polythéisme, qu’ils se laissèrent emporter par les passions, qu’ils importèrent le régime occidental, ses usages et son éthique et qu’ils altérèrent et transformèrent la religion, Allah changea leur état : « C’est qu’en effet Allah ne modifie pas un bienfait dont Il a gratifié un peuple avant que celui-ci change ce qui est en lui-même »[4]. C’est ainsi qu’ils se divisèrent en groupes et sectes « chaque secte exultant de ce qu’elle détenait »[5].

 

Puis, Allah leur infligea des mécréants qui attisèrent le feu de la discorde entre eux, s’employèrent à monter les uns contre les autres, et usèrent de ruses et de stratagèmes à leur encontre. Ils créèrent en leur sein la division, d’où leur nation qui était parfaitement unie se renversa pour se diviser en états indépendants que les pays mécréants contrôlent à leur guise en s’emparant de leur richesses, conformément à la parole du Messager d’Allah : « Peu ne s’en faut que toutes les communautés vous tombent dessus comme les mangeurs tombent sur leur écuelle ! » Quelqu’un dit alors : Est-ce par notre faible nombre ce jour-là ? Il répondit : « Vous serez plutôt très nombreux ce jour-là, mais vous serez tels l’écume du torrent ; Allah ôtera du cœur de vos ennemis la crainte que vous leur inspiriez et Il jettera dans vos cœurs la faiblesse» Quelqu’un demanda : «Ô Messager d’Allah ! Qu’est-ce que la faiblesse ?» Il répondit : «L’amour de la vie d’ici-bas et l’aversion de la mort».

 

De nos jours, les mécréants ne s’arrête pas là malgré la faiblesse et la division que connaît le monde musulman, ils œuvrent dans le but d’anéantir totalement leurs états, c’est pourquoi ils encouragent les peuples à se révolter contre leur dirigeants au point où ces derniers ont renversé leur régime et se sont finalement retrouvés dans des problèmes qu’ils ne parviendront pas à résoudre, si ce n’est en retournant au fondement qui les à réuni jadis, leur a procuré la gloire et leur a donné la victoire, à savoir le Coran et la Sounnah. Ce n’est qu’au moyen de ce fondement qu’ils pourront retrouver la gloire et reconstruire leur état, comme l’indique la parole d’Allah : « Or c’est à Allah qu’est la puissance ainsi qu’à Son messager et aux croyants »[6], « Ne vous laissez pas battre, ne vous affligez pas alors que vous êtes les supérieurs, si vous êtes de vrais croyants »[7] ; et comme l’affirme l’imam Mâlik : « Le succès des dernières générations ne s'obtiendra qu'à travers ce qui a fait le succès de la première génération de cette communauté ».

 

Hélas, il en est parmi nous qui prétendent que le triomphe se trouve dans le fait de suivre l’Occident, ce qui est du à l’altération de leur saine nature originelle. En effet, les arabes n’ont connu de gloire qu’avec l’Islam, et depuis le jour où ils se mirent à imiter les occidentaux, ils connurent l’ignominie et devinrent sans valeur aux yeux de tous les peuples.

 

Allah, nous T’implorons un retour à l’Islam de la plus belle façon, et d’unir notre parole sur la vérité. Que les éloges et le salut soient sur notre Prophète Mohammed, sur sa famille et ses compagnons.

 

Sâlih Al Fawzân

Membre du comité des grands savants

le 4/6/1433

 


[1] Sourate 34 Saba, verset 44

[2] Sourate 62 Le vendredi, verset 2

[3] Sourate 21 Les Prophètes, verset 107

[4] Sourate 8 Le butin, verset 53

[5] Sourate 23 Les croyants, verset 53

[6] Sourate 62 Les hypocrites, verset 8

[7] Sourate 3 La famille d’Imrân, verset 139

 

Notez  




Autres articles
Les effets louables de la charité contre la tristesse et l'angoisse
N'enterrez pas vos morts en ces moments sauf en cas de nécessité !
La médisance… le péché ignoble et répandu
La Polémique et la dispute sont défendues en Islam
La célébration de Mawlid fait-t-elle partie de notre religion?
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
Pусский
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com