Les enquêteurs de l'ONU exigent un accès illimité à la Birmanie     France : L'occupation de la mosquée jugée cinq ans après     Royaume-Uni : des policiers suscitent la colère en entrant dans une mosquée avec leurs chaussures     Achoura 2017 : date officielle     Abu Dhabi : Présentation de manuscrits rares du Coran dans le cadre d’une grande exposition
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Il est donc interdit de les imiter en décalant une festivité de quelques jours, telle que la fête de Pâques ou de Noël...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>Conseils et Points importants à savoir

La constitution divine est immuable et il n’appartient pas d’avoir le choix de suivre une autre constitution

Cheykh Salih El Fawzan

 

Allah dit : « Ô les croyants! Obéissez à Allah, et obéissez au Messager et à ceux d’entre vous qui détiennent le commandement(4). Puis, si vous vous disputez en quoi que ce soit, renvoyez-le à Allah et au Messager, si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Ce sera bien mieux et de meilleure interprétation (et aboutissement)»[1].

 

De ce verset, on peut déduire les points suivants :

1 – La nécessité de la présence d’un dirigeant au sein de la société qu’incarnent les gouverneurs et les savants par le biais desquels se résolvent les problèmes de la communauté, et dont la fonction est de veiller à leurs intérêts et de repousser les préjudices car :

Le désordre ne réforme pas les gens et nul joie

Nul joie tant que les plus ignorants parmi eux sont au pouvoir

 

2 – L’obligation d’obéir aux gouverneurs, qui passe après l’obligation d’obéir à Allah et à Son messager, tant qu’ils ne dépassent pas les limites légiférées par Allah et Son Prophète.

 

3 – L’obligation de revenir au Coran et à la Sounnah pour résoudre les disputes qui peuvent survenir au sein de la société, car il n’est pas une dispute que le Coran et la Sounnah ne sauraient résoudre lorsque ses acteurs s’en remettent à ces deux sources avec foi et véracité, ce qui passe par le biais des savants qui ont la capacité d’en déduire les jugements.

 

4 – L’affirmation que celui qui ne revient pas au Coran et à la Sounnah pour résoudre les disputes et les désaccords ne croit pas en Allah et au jour dernier.

 

5 – L’affirmation que le fait de revenir au Coran et à la Sounnah pour résoudre les disputes constitue une adoration dont le but ne se limite pas à la résolution des désaccords, c’est une adoration par laquelle l’individu se rapproche d’Allah.

 

6 – Se référer au Coran et à la Sounnah pour résoudre les disputes et mettre fin aux désaccords est un bien pour les gens dans la vie présente et l’au-delà, et incarne une véritable satisfaction pour le croyant. C’est pour cette raison que le verset s’achève en ces termes : « Non!... Par ton Seigneur! Ils ne seront pas croyants aussi longtemps qu’ils ne t’auront demandé de juger de leurs disputes et qu’ils n’auront éprouvé nulle angoisse pour ce que tu auras décidé, et qu’ils se soumettent complètement [à ta sentence] »[2]. Dans ce verset, il y a :

 

1 – La réfutation formelle de la foi par la formulation du serment que les parties qui s’opposent et sont en désaccord n’auront pas de foi jusqu’à qu’ils prennent le Messager d’Allah, que les éloges et le salut soient sur lui, en personne comme juge dans leur divergence lors de son vivant, et prennent sa Sounnah après sa mort.

 

2 – L’obligation de prendre le Messager d’Allah, que les éloges et le salut soient sur lui, comme juge dans toutes les disputes et divergences, et pas seulement dans les divergences d’ordre financières et économiques, et les intérêts individuels, mais cela doit s’étendre aux croyance, aux groupes, aux écoles juridiques, et aux déclarations.

 

3 – L’obligation d’être totalement satisfait du jugement du Messager d’Allah, que les éloges et le salut soient sur lui, car quiconque ne s’en satisfait pas n’est pas croyant.

 

4 – La satisfaction apparente de son jugement ne suffit pas, il est impératif de s’en satisfaire de manière apparente et intérieure.

 

5 – L’obligation de se soumettre pleinement à son jugement, et l’interdiction de s’y opposer car il ne fait aucun doute que son jugement incarne la vérité et la justice.

 

6 – L’affirmation que les lois autres que celles du Messager d’Allah, que les éloges et le salut soient sur lui, ne peuvent apporter une véritable satisfaction, car elles sont d’origine humaine et ne sont donc pas exempts d’erreurs, d’injustice, et de passions. C’est pourquoi l’on trouve dans les constitutions humaines de nombreux troubles et désordres entre les gens.

 

7 – L’affirmation qu’il n’est pas permis de recourir au vote concernant la constitution divine car elles provient d’un Sage, Parfaitement Informé : « Le faux ne l’atteint [d’aucune part], ni par devant ni par derrière »[3]. Tout croyant doit en être satisfait, qu’elle soit dans ses intérêts ou non : « Il n’appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu’Allah et Son messager ont décidé d’une chose d’avoir encore le choix dans leur façon d’agir. Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager, s’est égaré certes, d’un égarement évident »[4].

 

Que les éloges et le salut soient sur notre Prophète Mohammed, sa famille et ses compagnons.

 

Sâlih Al Fawzân

Membre du comité des grands savants

09/02/1434

 

 


[1] Sourate 4 Les femmes, verset 59

[2] Sourate 4 Les femmes, verset 65

[3] Sourate 41 Les versets détaillés, verset 42

[4] Sourate 33 Les coalisés, verset 36

 

Notez  




Autres articles
Les premières choses à faire après avoir embarrassé l'Islam?
Evitez cette pratique qui annule vos bonnes œuvres!!
La sagesse du Prophète Mohammad dans l'appel à l'Islam.
Les moyens de raffermissement du musulman sur sa religion.
Quel est l'impact de la sincérité sur la validité des bonnes œuvres du croyant?
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
Pусский
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com