Les enquêteurs de l'ONU exigent un accès illimité à la Birmanie     France : L'occupation de la mosquée jugée cinq ans après     Royaume-Uni : des policiers suscitent la colère en entrant dans une mosquée avec leurs chaussures     Achoura 2017 : date officielle     Abu Dhabi : Présentation de manuscrits rares du Coran dans le cadre d’une grande exposition
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Il est donc interdit de les imiter en décalant une festivité de quelques jours, telle que la fête de Pâques ou de Noël...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>Conseils et Points importants à savoir

Ni l’Islam ni les musulmans ne considèrent les attaques-suicides comme un jihad (1)

sheikh Abdel-Muhsin al-’Abbâd

« Les jours se suivent et se ressemblent ! ». En effet, ce qui s’est produit comme attaques suicides et destruction a  Riyadh et tout ce qui a été découvert par la suite comme armes et explosifs à Mekkah et Madinah au début de l’année 1424H, tout cela est le résultat d’ avoir été égaré par Shaytân et du au fait qu’il a embellit l’excès et l’extrémisme aux responsables de ces actes. Ces événements sont parmi les crimes et corruptions les plus honteux sur terre. Et le plus scandaleux est que Shaytân enjolive ces événements comme étant un Jihâd pour celui qui en est à l’origine. Alors avec quelle raison et quelle Religion peut-on considérer comme étant un Jihâd le fait de tuer des Musulmans et ceux qui sous leur protection par des traités, terroriser ceux qui sont en sécurité, rendre les femmes veuves et les enfants orphelins et la destruction d’immeubles avec ce qu’ils contiennent ?!

 
J’ai donc pensé à mentionner ce que je pouvais comme textes du Coran et de la Sunnah lors de la venue de lois précédentes concernant la gravité des tueries et leur danger, et mentionner des textes du Coran et de la Sunnah concernant le suicide d’un musulman qui tue d’autres musulmans et des gens protégés par des traités, que ce soit intentionnellement ou par erreur. Ceci pour établir la preuve et exposer le but pour que soit détruit celui qui a choisi la destruction et que vive celui qui a choisi de vivre.
 
Je demande à Allah de guider ceux qui ont été égarés vers le droit chemin et de les sortir de l’obscurité vers la lumière afin que les Musulmans se protègent du pire des maux. Certes, Allah est Celui qui entend et répond.
 
Ce qu’il en est du grave danger de tuer dans les lois anciennes
Allah dit au sujet d’un des fils d’Adam : [Son âme l'incita à tuer son frère. Il le tua donc et devint ainsi du nombre des perdants][1].
 
Et Allah dit : [C'est pourquoi Nous avons prescrit pour les Enfants d'Israël que quiconque tuerait une personne non coupable d'un meurtre ou d'une corruption sur la terre, c'est comme s'il avait tué tous les hommes. Et quiconque lui fait don de la vie, c'est comme s'il faisait don de la vie à tous les hommes. En effet Nos messagers sont venus à eux avec les preuves. Et puis voilà, qu'en dépit de cela, beaucoup d'entre eux se mettent à commettre des excès sur la terre][2].
 
Le Prophète a dit : « Aucun être humain n’est tué injustement sans qu'une part de la culpabilité n'en retombe sur le premier des fils d'Adam, car il est le premier à avoir commis un meurtre sur terre »[3].
 
Et Allah rapporte au sujet de Son Messager Moûssa qu’il a dit à Khidr : [As-tu tué un être innocent, qui n'a tué personne ? Tu as commis certes, une chose affreuse ! ]
 
Et Allah dit au sujet de Moûssa : [L'homme de son parti l'appela au secours contre son ennemi. Moïse lui donna un coup de poing qui l'acheva. - [Moïse] dit : «Cela est l'œuvre du Diable. C'est vraiment un ennemi, un égareur évident». Il dit : «Seigneur, je me suis fait du tort à moi-même; pardonne-moi». Et Il lui pardonna. C'est Lui vraiment le Pardonneur, le Miséricordieux ! ][4].
 
Et il est rapporté dans le Sahih Muslim (n.2905) d’après Sâlim Ibn ‘Abdillah ibn ‘Umar, qui a dit : « O peuple d’Irak ! Comment pouvez-vous interroger sur les petits péchés alors que vous commettez les grands ?! J’ai entendu mon père, Abdullah ibn ‘Umar dire ‘J’ai entendu le Messager d’Allah dire « La fitna (période de troubles) viendra de là-bas ». Et il pointa son doigt vers l’est (Mashriq), d’où sortent les cornes du diable. Et vous vous tordrez le cou les uns les autres ». Lorsque Moussa tua une personne parmi les gens de Pharaon par erreur, Allah lui dit : [Tu tuas ensuite un individu; Nous te sauvâmes des craintes qui t'oppressaient ; et Nous t'imposâmes plusieurs épreuves][5].
 
Et la parole de Sâlim ibn Abdillah « comment pouvez-vous interroger sur les petits péchés alors que vous commettez les grands » renvoie à ce qui été rapporté par son père dans le Sahih Bukhari (n.5994), qu’un homme du peuple de l’Irak a interrogé sur le fait de tuer les moustiques. Il dit alors : « Regarde celui-là ! Il m’interroge sur le fait de tuer les moustiques alors qu’ils ont tué le fils du Prophète ! Et j’ai entendu le Messager d’Allah dire « Ils sont mes agréables senteurs dans ce monde » – en parlant de Hasan et al-Husayn.
 
Allah dit : [Et rappelez-vous, lorsque Nous obtînmes de vous l'engagement de ne pas vous verser le sang, [par le meurtre] de ne pas vous expulser les uns les autres de vos maisons. Puis vous y avez souscrit avec votre propre témoignage][6].
 
Et Il dit : [Et Nous y avons prescrit pour eux vie pour vie, œil pour œil, nez pour nez, oreille pour oreille, dent pour dent. Les blessures tombent sous la loi du talion. Après, quiconque y renonce par charité, cela lui vaudra une expiation][7].
 
Le jugement concernant le suicide d’un musulman, intentionnellement ou par erreur
Allah dit : [Ô les croyants ! Que les uns d'entre vous ne mangent pas les biens des autres illégalement. Mais qu'il y ait du négoce (légal), entre vous, par consentement mutuel. Et ne vous tuez pas vous-mêmes. Allah, en vérité, est Miséricordieux envers vous. Et quiconque commet cela, par excès et par iniquité, Nous le jetterons au Feu, voilà qui est facile pour Allah][8].
 
Et le Messager d’Allah a dit : « Celui qui se tue avec une chose de ce monde, il sera châtié par cette chose le Jour du Jugement »[9].
 
D’après Abu Hurayrah, le Prophète a dit : « Quiconque se suicide a l’aide d'un [objet] tranchant, s'en percera incessamment le ventre dans le feu de l’Enfer où il demeurera éternellement. Quiconque s'empoisonne, absorbera incessamment ce poison dans le feu de l’Enfer où il demeurera éternellement. Quiconque se donne la mort en se précipitant du haut d'une montagne, se précipitera incessamment dans le feu de l’Enfer où il demeurera éternellement »[10].
 
Et dans le Sahih Bukhari (1365), il est rapporté d’après Abu Hurayrah que le Prophète a dit : « Celui qui s’étrangle lui-même, s’étranglera en Enfer, et celui qui se poignarde, se poignardera lui-même en Enfer ». Ce hadith est également mentionné dans le Musnad (9618) de l’Imam Ahmad et d’autres avec un ajout : « Et celui qui se suicide en sautant d’un endroit élevé, il sautera d’un endroit élevé en Enfer »[11].
 
D’après al-Hasan qui a dit : « Jundub nous a rapporté un hadith dans cette mosquée. Nous n’avons pas oublié et nous n’avons pas eu peur d’oublier. Et nous n’avons pas crains que Jundub puisse mentir sur le Prophète. Il dit : « Il y avait un homme qui était blessé et se tua. Alors Allah dit : Mon serviteur s’est précipité à se donner la mort, je lui ai donc interdit le Paradis » »[12].
 
Et Ibn Hibbân rapporte dans son Sahih, Mawârid ud-Dhamân (n.763), d’après Jâbir Ibn Samurah : « Un homme était blessé. Il prit alors son épée et se poignarda avec. Et le Prophète ne pria pas sur lui ». Al-Albâni le déclare « sahih li ghayrih » dans ‘Sahih ut-Targhîb’ (n.2357). Quant à celui qui se suicide de manière involontaire, alors il est excusé et ne sera pas dénigré, conformément à la parole d’Allah : [Nul blâme sur vous pour ce que vous faites par erreur, mais (vous serez blâmés pour) ce que vos cœurs font délibérément. Allah, cependant, est Pardonneur et Miséricordieux][13].
 
Et Sa parole : [Seigneur, ne nous châtie pas s'il nous arrive d'oublier ou de commettre une erreur][14]. Et Allah dit : « J’ai répondu »[15].
 

Extrait tiré du livre :Quelle Raison et quelle Religion considèrent les Attaques Suicides et la Destruction comme un Jihâd ?, Ecrit par le sheikh Abdel-Muhsin al-’Abbâd.

 


[1] Al-Mâ idah : 30
[2] Al-Mâ idah : 32
[3] Rapporté par al-Bukhari (3335) et Muslim (1677)
[4] Al-Qasas : 15-16
[5] Ta Ha : 40
[6] Al-Baqarah : 84
[7] Al-Mâ idah : 45
[8] An-Nisaa : 29-30
[9] Rapporté par Bukhari (6047) et Muslim (176), d’après un hadith de Thâbit ibn Dahhâk
[10] Rapporté par Bukhari (5778) et Muslim (175)
[11] Voir Silsilat us-Sahiha (n.3421) de l’Imam al-Albâni
[12] Rapporté par al-Bukhari (1364) et Muslim (180)
[13] Al-Ahzâb : 5
[14] Al-Baqarah : 286
[15] Rapporté par Muslim (126)

 

Notez  




Autres articles
Les premières choses à faire après avoir embarrassé l'Islam?
Evitez cette pratique qui annule vos bonnes œuvres!!
La sagesse du Prophète Mohammad dans l'appel à l'Islam.
Les moyens de raffermissement du musulman sur sa religion.
Quel est l'impact de la sincérité sur la validité des bonnes œuvres du croyant?
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
Pусский
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com