Birmanie: une bombe artisanale explose dans une mosquée     Birmanie : Les ministres des Affaires étrangères d'Egypte et du Bangladesh discutent des moyens de protéger les musulmans Rohingyas     Canada : Un colloque sur l'islamophobie à Québec     Allemagne : l'entrée tonitruante de l’AfD, parti islamophobe et xénophobe, au Bundestag     France : Les Turcs abandonnent leur projet de mosquée à Quimper
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Il est donc interdit de les imiter en décalant une festivité de quelques jours, telle que la fête de Pâques ou de Noël...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>Moyens de rapprochement et d'obtentions de bienfaits

Reconnais Allah dans l’aisance, Il te reconnaitra dans la difficulté

Le message de l'Islam

 

Louange à Allah, que les éloges et le salut d’Allah soient sur notre Prophète Mohammed, sa famille, ses compagnons, et tous ceux qui suivent sa voie.

 

Allah  dit : « Et place ta confiance en Le Vivant qui ne meurt jamais »[1], Il dit également : « Et c'est en Allah que les croyants doivent placer leur confiance »[2].

 

Un des points subtile de l’adoration d’Allah que nombre de personne ignorent, consiste à savoir qu’Il a pouvoir sur toute chose. Dès lors que cette intime conviction est ancrée dans ton cœur, tu ne t’en remettras plus aux créatures, ne les invoquera plus ni n’implorera leur secours, tu sauras que nul ne peut réellement te secourir en dehors d’Allah.

 

Si tu a cette conviction et que ton cœur a la certitude qu’Allah a pouvoir sur toute chose, lorsque tu seras confronté à ce que tu redoutais, ou que tu éprouveras des difficultés à atteindre tes souhaits, la quiétude gagnera ton cœur.

 

Un Cheykh raconta lors d’une assemblée l’histoire d’une femme vertueuse dont l’époux était partit en voyage. Il s’agissait d’une famille financièrement très pauvre, mais très pieuse.

 

Durant l’absence de son époux qui était en voyage de longue durée, cette femme donna naissance à une petite fille qui à la naissance, tomba gravement malade. Cette femme ne possédait pas l’argent nécessaire pour acheter les médicaments ou consulter un médecin. Elle ne songea donc pas à chercher de docteur pour sa fille. Elle raconte : « Je faisais une prière de deux unités et je lui mettais des compresses sur le visage et le corps. Je priais à nouveau une autre prière de deux unités et je renouvelais l’opération sans m’arrêter. Puis, elle poursuit en disant : « Puis, vers 2h du matin environ, j’entendis frapper à la porte !!! ».

La femme : Qui est là ?! - le Docteur.

La femme : le Docteur ?!!!

 

Le père de cette femme alla ouvrir la porte, elle se vêtit de son voile et accourut derrière son père. Ils virent  un docteur muni de sa sacoche !!!

Le docteur : Salam ‘aleykoum.

Le père de la femme : Wa ‘aleykoum Salam.

Le docteur : Où est la fille qui est malade ?

Le père de la femme : Je vous en prie Docteur !

La femme raconte : « J’étais à la fois angoissée et étonnée ! ».

 

Le Docteur entra, examina la fille et rédigea l’ordonnance, puis il sortit et attendit une minute près de la porte. La femme eut honte de le laisser partir sans rien pouvoir lui offrir.

Le Docteur lui dit alors : « Allons, ô ma sœur ! Je voudrais que vous me payiez la consultation ».

La femme de répondre : « Je suis désolé docteur, mais je n’ai pas de quoi la payer ! ».

Le Docteur : « Vous n’avez pas honte ! C’est scandaleux ! Si vous n’avez pas de quoi payer, alors pourquoi me contactez-vous à 1h30 du matin, et me faites-vous sortir de chez-moi ? ».

La femme : « Je suis désolé docteur, mais je ne vous ai pas appelé, d’ailleurs je n’ai même pas de téléphone à la maison ! ».

Le Docteur : « Par Allah !!!  Je ne suis pas dans la maison de Monsieur untel ?!! »

La femme : « Non, c’est la porte d’à côté ! ».

 

Le Docteur s’arrêta perplexe et lui dit : « En réalité, Allah m’a fait sortir pour vous et votre fille ! Dites-moi quelle est votre histoire ? ».

 

Elle se mit à pleurer, et quand elle raconta son histoire, le Docteur sortit, alla chercher les médicaments et de quoi manger. De plus, il s’engagea à lui assigner une somme d’argent mensuelle !!! Allah Akbar… Allah dit : « Et quiconque place sa confiance en Dieu, Il [Allah] lui suffit »[3]

 

'Omar, qu’Allah l'agrée, a dit : « J'ai entendu dire le Messager d’Allah, que les éloges et le salut soient sur lui : « Si vous vous en remettiez à Allah comme il se doit, Il vous accorderait votre subsistance comme Il l’octroie à l’oiseau qui quitte le matin son nid le ventre creux pour y rentrer le soir le ventre plein »[4].

 

Il arrive parfois que nous désespérions de réaliser nos souhaits et que nous soyons confrontés aux difficultés de la vie que nous redoutons. C’est bien dans une telle situation qu’un réel attachement à Allah se révèle être la véritable issue.

 

L’invocation qui porte ses fruits est celle formulée par le croyant qui a une bonne opinion d’Allah. Que signifie avoir une bonne opinion d’Allah ?  C’est tout d’abord de savoir que le Seigneur à pouvoir sur toute chose, puis de savoir qu’il comble Ses serviteurs de Sa Miséricorde.

 

Car en réalité, lorsque tu es éprouvé, les fils d’Adam ne peuvent ni t'aider, ni te délivrer de ton épreuve, si ce n’est par la permission d’Allah. L’issu réside donc dans le fait de penser du bien d’Allah et de savoir que rien, ni dans les cieux, ni sur la terre, ne saurait affaiblir Son Autorité.

 

Si tu veux que cette vérité soit gravée dans ton cœur, lis la parole d’Allah : « Ou comme celui qui passait par un village désert et dévasté: «Comment Allah va-t-Il redonner la vie à celui-ci après sa mort?» dit-il. Allah donc le fit mourir et le garda ainsi pendant cent ans. Puis Il le ressuscita en disant: «Combien de temps as-tu demeuré ainsi?» «Je suis resté un jour, dit l'autre, ou une partie d'une journée.» «Non! dit Allah, tu es resté cent ans. Regarde donc ta nourriture et ta boisson: rien ne s'est gâté; mais regarde ton âne... Et pour faire de toi un signe pour les gens, et regarde ces ossements, comment Nous les assemblons et les revêtons de chair». Et devant l'évidence, il dit: «Je sais qu'Allah est Omnipotent »[5].

 

Le Messager d’Allah a dit : « Reconnais Allah dans l’aisance, Il te reconnaitra dans la difficulté »[6].

 

Soumet-toi dans l’aisance en obéissant à Ses ordres et Ses prescriptions, et en t’éloignant de Ses interdits et en n’outrepassant pas les limites qu’Il a fixées. Il te secourra lors des difficultés  et ne te laissera jamais.

 


[1] Sourate 25 Le discernement, verset 58

[2] Sourate 14 Ibrâhîm, verset 11

[3]  Sourate 65 Le divorce, verset 3

[4]  Rapporté par At-Tirmidhi

[5] Sourate 2 La vache, verset 259

[6] Rapporté par Ahmed

 

 

Notez  




Autres articles
Les deux sortes d'injustice
Le mérite de la salutation
Comment faire disparaitre la tristesse et l'angoisse?
Le mérite de rendre visite au malade
La mauvaise passion est le véritable ennemi du croyant
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
Pусский
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com