Les enquêteurs de l'ONU exigent un accès illimité à la Birmanie     France : L'occupation de la mosquée jugée cinq ans après     Royaume-Uni : des policiers suscitent la colère en entrant dans une mosquée avec leurs chaussures     Achoura 2017 : date officielle     Abu Dhabi : Présentation de manuscrits rares du Coran dans le cadre d’une grande exposition
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Il est donc interdit de les imiter en décalant une festivité de quelques jours, telle que la fête de Pâques ou de Noël...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>Cours online

L'importance de la langue arabe en Islam

Le message de l'Islam

 

Allah dit : «Ce (Coran) ci, c'est le Seigneur de l'univers qui l'a fait descendre -Et l'Esprit fidèle est descendu avec cela- Sur ton cœur, pour que tu sois du nombre des avertisseurs - En une langue arabe très claire»[1]

 

Allah dit : «Un Livre dont les versets sont détaillés (et clairement exposés), un Coran arabe pour des gens qui savent»[2].

 

Allah dit : «Un Coran [en langue] arabe, dénué de tortuosité, afin qu'ils soient pieux»[3].

 

Allah dit : « Nous en avons fait un Coran arabe afin que vous raisonniez »[4]. Ibn Kathîr dit dans son exégèse à propose de ce verset : « Il en est ainsi car la langue arabe est la plus éloquente des langues, la plus claire, la plus profonde et la plus expressive quant à ses sens qui demeurent dans les esprits. Ainsi, le livre le plus noble est descendu dans la plus noble des langues, sur le Messager le plus noble, révélé par l’ange le plus noble, dans le lieu le plus noble de la terre, et sa descente eut lieu durant le mois plus noble de l’année qui est le Ramadan. Il s’agit de la perfection sous tous ses aspects ».

 

Le prince des croyants 'Omar, qu'Allah l’agrée, a dit : « Apprenez l'arabe car cela fait partie de votre religion »[5].

 

Oubey ibn Ka'b  a dit : « Apprenez l'arabe comme vous apprenez le Coran »[6].

 

Cheikh Al Islam Ibn Taymiyya  a dit : «Certes la langue arabe fait parti de la religion, et sa connaissance est une obligation, car la compréhension du Coran et de la Sounna est obligatoire, et ils ne peuvent être compris si ce n’est par le biais de l'arabe, et l’élément indispensable à l’observation d’une obligation devient lui-même une obligation».

 

Il a dit aussi : «Ach-Châfi’i  a dit : «La langue qu'Allah a choisi est la langue arabe, Il a fait descendre Son précieux livre (le Coran) en langue arabe, et en a fait la langue du dernier des prophètes. C’est pourquoi il est du devoir de chacun d'apprendre l'arabe»[7].

 

Cheikh Al Otheymine a dit : «Le fait que le Coran soit en langue arabe ne représente pas une excuse pour les musulmans qui ne sont pas arabophones. Il est de leur devoir d'apprendre la langue du Coran, et si la compréhension du Coran et de la Sounnah dépend de l'apprentissage de l'arabe, alors cet apprentissage devient une obligation»[8].

 

Cheikh Mouqbil  Al Wâdi’i a dit : «Le conseil que nous adressons à tous, est d'apprendre du Coran et de la Sounnah en fonction des capacités de chacun ; et de porter un grand intérêt pour la langue arabe car elle est la langue du Coran...»[9]. Il dit aussi : «Notre conseil à l'étudiant en science et celui qui aime la Sounnah du Prophète, que les éloges et le salut soient sur lui, est d’apprendre de la langue arabe le minimum lui permettant d'en connaitre le sens car Allah dit : « Un Coran [en langue] arabe, dénué de tortuosité », et la Sounnah du Prophète est en arabe »[10].

 

C’est au regard des paroles de gens de science qu’il apparait que l’apprentissage de la langue arabe est une obligation. Cependant, cette obligation est à caractère restreint (fard kifâyah), car elle représente le moyen d’accéder à la compréhension du Coran et de la Sounnah, si une partie de la communauté s’en charge, les autres en sont dispensés. Néanmoins, du point de vue individuel, il est clair que chaque musulman se doit d’apprendre de la langue arabe ce qui lui permet d’observer les obligations religieuses qu’Allah lui a imposées, tel que la prière où la lecture du Coran, les formules de rappel ne peuvent être lues dans une autre langue.

 

L’imam Ach-Châfi’i a dit : «Il est une obligation pour le musulman d’apprendre de la langue arabe le minimum lui permettant de s’acquitter de ses devoirs cultuels. En dehors de l’accomplissement des obligations religieuses, l’apprentissage de la langue arabe n’est que recommandé, à l’exception du savant de la législation pour qui son apprentissage reste une obligation sans laquelle il ne peut acquérir la compréhension de la parole du Législateur consignée dans le Coran et la Sounnah».

 

L’imam Ibn Taymiyya a dit : « Il est impératif d’acquérir la connaissance des termes et de leurs significations selon le sens voulu par Allah et Son prophète pour interpréter correctement les textes sacrés. Ainsi, la maîtrise de l’arabe par laquelle Allah s’est adressé à nous, constitue un élément qui aide à comprendre les véritables sens voulus par Allah et Son Prophète dans leurs paroles. De même, la connaissance de ce qu’indiquent les termes et leurs significations jouent un rôle capital, car la majorité des gens de l’innovation se sont égarés par cette cause en donnant des sens aux paroles d’Allah et de Son prophète en accord avec ce qu’ils pensaient être la signification voulue, sans que cela ne soit le cas ».

 

 

Cheykh Sâlih Ibn ‘Abdel-‘Azîz Âli ash-SHeikh (qu’Allâh le préserve)

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahim

 

Question : Quel est votre conseil pour les étudiants en science qui négligent l’apprentissage de la grammaire (en langue arabe) ?

 

Réponse : Il n’y a pas de science légiférée sans la grammaire. Certes, la science légiférée est en arabe pour comprendre les textes. Le Livre [d’Allâh], la Sounnah, les expressions selon la compréhension des anciens, et ils [les anciens] sont les savants en cela. Et cela ne peut pas être sans la compréhension de la langue (arabe). Le premier des degrés [à passer] est la compréhension de la langue (arabe), la compréhension de la grammaire, le fait de saisir le sens de la parole afin de se construire. Assurément, celui qui ne saisit pas la grammaire n’a pas de compréhension dans la législation[11].

 

 

Question : De quelle manière s’adressera-t-on le «Jour de la Résurrection» aux gens ? Est-ce qu’Allâh s’adressera aux gens en langue Arabe ? Est-il authentique que la langue des Gens du Feu sera « al-Fârassiyyâh » [Le Persan] et que la langue des gens du Paradis sera l’arabe ?

 

Réponse : Louange à Allâh Seigneur des Mondes,

Nous ne savons pas en fait quelle langue les gens parleront [ce jour-là]. Aussi, [nous ne savons pas] en quelle langue ils entendront le discours d’Allâh. Certes Allâh ne nous a informé en rien sur le sujet, ni même Son Messager. Et il n’est pas authentique [de croire] que « al-Fârassiyyâh » sera la langue des habitants de l’enfer, comme [il n’est pas authentique de croire] que l’arabe sera la langue des gens de la félicité éternelle [Na’îm al-Abadî]. Et nous ne connaissons pas de discussion [débat] sur le sujet entre les Compagnons. Bien au contraire, ils se sont suffit de cela [de la connaissance qu’ils avaient sur le sujet]. Car certes la parole semblable à cela n’était que celle basée sur la curiosité, et non pas sur ce qu’Allâh a dit à son Prophète. Néanmoins, cela a été inventé par ceux qui sont venu après le califat [des dernières générations].

 

Certaines personnes ont dit : «  Ils se parleront en arabe. » Et d’autres ont dit : « Sauf les gens du Feu, qui répondront en « Fârassiyyâh » qui est leur langue dans le feu. » Et d’autres encore ont dit : «Ils converseront en « Siriyyâniyyah », car celle-ci est la langue de Âdam, et c’est à partir de celle-là que se sont ramifiées [toutes les langues].» Et certains encore ont dit : «Sauf les gens du Paradis, qui certes eux, parleront en arabe».

 

Toutes ces paroles ne représentent aucune preuve pour la personne [qui les possède], ni sur le chemin de l’intellect et ni sur celui des récits. Mais plutôt, elles sont des prétentions dépourvues de toutes preuves. Wa Allâhu - Subhânahu wa Ta’âla A’lâm wa Ahkâm[12].

 

 

Louange à Allah, Seigneur de l'Univers. On ne sait pas en quelle langue les gens parleront ce jour là ni en quelle langue ils écouteront la parole de leur Seigneur. Car Allah ne nous a donné aucune information à ce sujet, ni Son Prophète. Il n'est pas authentifié que la langue des gens de l'enfer est le perse ni que la langue des gens du paradis est l'arabe. Et nous ne connaissons aucune discorde entre les compagnons à ce sujet. Mais ils se sont tous abstenus à ce sujet car ceci fait partie des paroles vaines. [...] Les différents avis à ce sujet ne sont basés sur aucune preuve de la raison ou de la législation. Au contraire, ce sont des prétentions dénudées de preuves et Allah est plus Savant.

Atabaraani a rapporté dans le Awsat d'apres Abi Hurayra qu'Allah soit satisfait de lui, que le messager d'Allah (Que la paix et la Bénédiction d'Allah soit sur lui) a dit : "je suis Arabe, et le Qur’an est Arabe et la langue des gens du Paradis est l’Arabe"

 

Ce hadith a été rapporté dans la série des hadiths faibles numéro 161 du Cheikh Al Albani et celui-ci a dit a propos de ce hadith, que c’est un hadith inventé.

 


[1] Sourate 26 Les poètes, versets 192 à 195

[2] Sourate 41 Les versets détaillés, verset 3

[3] Sourate 39 Les groupes, verset 28

[4] Sourate 43 L’Ornement, verset 3

[5] Ibn Abi Chayba dans « Al Mousannaf »

[6] Ibn Abi Chayba dans « Al Mousannaf »

[7] Voir « Iqtidhâ as-Sirât al-Moustaqîm » (1/464)

[8] « Madjmoû' Al Fatâwa wa Ar-rassâ’il »

[9] « Tahfatoul majed 'ala asïla alhadhir walgharib » question 178

[10] « Almoukatarahou fi ajwiba asïla almoustarah »

[11] Questions/Réponses tirées du commentaire de « Kachf ach-Choubouhât » du Sheikh Sâlih Âli Sheikh.

[12] Madjmu’ al-Fatâwa de Ibn Taymiyyah, 4/185

 

Notez  




Autres articles
L’histoire de la langue arabe
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
Pусский
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com