Les enquêteurs de l'ONU exigent un accès illimité à la Birmanie     France : L'occupation de la mosquée jugée cinq ans après     Royaume-Uni : des policiers suscitent la colère en entrant dans une mosquée avec leurs chaussures     Achoura 2017 : date officielle     Abu Dhabi : Présentation de manuscrits rares du Coran dans le cadre d’une grande exposition
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Il est donc interdit de les imiter en décalant une festivité de quelques jours, telle que la fête de Pâques ou de Noël...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>Le pèlerinage

La sacralisation (Al Ihram)

Ecrit et révisé par un groupe de Savants

La sacralisation (Al Ihram) veut dire l’intention d’entrer dans le rite du Hadj ou de la Oumra. Toute personne qui arrive à la Mecque Al Moukaramah désirant faire le Hadj ou la Oumra doit entrer en sacralisation au niveau des Mîqât.
 
 
Ce que l’on doit faire au niveau du Mîqât
Cher frère, quand tu arrives au Mîqât, par voie terrestre, en voiture ou par tout autre moyen de locomotion, il t’est recommandé de te laver, de parfumer ton corps, et de tailler tes ongles si cela est possible. Ensuite tu dois revêtir les habits du Ihram, à savoir deux pagnes (izâr et ridâ) de couleur blanche. Il est préférable qu’ils soient neufs ou du moins propres.
 
Il ne faut pas que le parfum touche les habits du Ihram, sinon il faudra les laver. La Sunna ne prescrit aucun vêtement spécial à la femme pour son Ihram. Elle porte donc ce qu’elle désire, pourvu que ce soit un habit pudique qui ne suscite pas de tentation. La femme ne doit pas se parfumer pour le Ihram si elle passe au voisinage des hommes.
 
Il est préférable, frère musulman que tu entres en état d’Ihram après une prière obligatoire. Si ce n’est pas le moment d’une prière obligatoire, fais tes ablutions et pries deux rakaats avec l’intention d’accomplir les deux rakaats surérogatoires des ablutions.
 
Après avoir fini tout cela, formule l’intention de l’Ihram pour le rite que tu veux accomplir en disant : “Labaika Oumra” si tu as choisi d’accomplir le rite Tamattou’ ; ou bien dis : “Labaika Oumratan wa Hajjan” si tu as choisi d’accomplir le rite Al Qirân. Ou alors dis : “Labaika Hajjan” si tu as choisi d’accomplir le rite Al Ifrâd. Ensuite, commence à faire la Talbiyah en répétant ce qu’a dit le Prophète Muhammad r lorsqu’il entra en état d’Ihram et fit la Talbiyah : « Labbaikal lâhoumma labbaik, labbaika lâ charîka laka labbaik, innal hamda, wan ni’mata laka wal moulk, lâ charîka lak » ce qui veut dire : « Me voici Allah, me voici, me voici, point d’associé à Toi, me voici. Certes, la louange, la grâce et la royauté t’appartiennent, point d’associé à Toi. » [Al Boukhari et Mouslim]
 
Si tu voyages par voie maritime, ou par voie aérienne, les commandants de bord d’avions et les capitaines des bateaux annoncent habituellement aux passagers qu’ils sont proches du Mîqât afin que les pèlerins s’apprêtent ainsi que ceux qui veulent accomplir la Oumra et revêtent leurs habits d’Ihram. Dès qu’ils se trouvent sur la même ligne que le Mîqât, ils entrent en sacralisation pour le Hadj comme indiqué précédemment.
 
Il est permis de revêtir les habits du Ihram en sortant de chez soi, avant de prendre le bateau ou l’avion, de sorte que dès que l’on sait que l’on se trouve sur la même ligne que le Mîqât, on formule l’intention pour tel ou tel rite et on prononce la  Talbiyah.
 
Il convient au pèlerin de beaucoup répéter la Talbiyah en élevant la voix. Quant à la femme, elle fait cela à voix basse, juste assez haut pour qu’elle puisse elle-même entendre. Celui qui accomplit la Oumra continuera à prononcer la Talbiyah jusqu’au moment où il commencera à faire la circumambulation autour de la Kaaba, et le pèlerin qui accomplit le Hadj prononcera cette litanie jusqu’au moment de lancer les pierres au niveau de la Jamaratoul Aqaba le jour de l’immolation (le dixième jour de Dzoul Hijja).
 
 
 
Les interdits de l’ Ihram
L’entrée dans les rites du Hadj ou de la Oumra interdit de pratiquer certains actes qui deviennent illicites. On les appelle les interdits de l’Ihram, en voici la liste :
 
Premièrement : Enlever une partie des cheveux ou des poils par le rasage ou tout autre procédé ; la taille des ongles des doigts ou des pieds. Il est permis au pèlerin de se gratter la tête de sa main si cela est nécessaire. Si quelques brins de cheveux tombent de manière non intentionnelle ou suite à un acte commis par le pèlerin en état d’Ihram par oubli ou par ignorance de cette règle, rien ne lui incombe.
 
Deuxièmement :L’utilisation du parfum [est interdit] après l’Ihram, que ce soit sur l’habit, sur le corps ou autre chose. Quant au parfum que le pèlerin a mis avant l’Ihram sur sa tête et sa barbe, le fait qu’il soit toujours là après l’Ihram ne pose pas de problème.     
 
Troisièmement :Celui qui est en état d’Ihram ne doit pas avoir de rapport sexuel avec sa femme, lui faire des caresses, l’embrasser ou la regarder avec désir ; de même, il ne peut pas demander une femme en mariage ni contracter un mariage pour lui-même ou pour autrui, tant qu’il est en état d’Ihram.
 
Quatrièmement :Celui qui est en état d’Ihram ne doit pas porter de gants.
 
Cinquièmement : Il est interdit à celui qui est en état d’Ihram de prendre part à la chasse d’animaux terrestres, que ce soit en les tuant, en les poursuivant, ou en contribuant à leur capture. Il s’agit des animaux comme le lapin et le pigeon. La chasse est interdite de manière permanente à celui qui est en état d’Ihram et à celui qui ne l’est pas s’ils sont à l’intérieur des limites du territoire sacré de la Mecque.
 
Sixièmement : Il est interdit à l’homme de porter une chemise ou tout autre habit cousu , que ce soit sur tout le corps ou juste une partie, par exemple des pantalons, des t-shirts, des turbans, des burnous, des chaussons. Mais s’il ne trouve pas un pagne, dans le cas par exemple de celui qui oublie et se trouve dans l’avion, il peut utiliser n’importe quel habit comme pagne et s’il n’en trouve pas, qu’il entre en état d’Ihram avec son pantalon. De la même façon, s’il ne trouve pas de sandales, qu’il porte des chaussures et il n’y a pas de grief à lui faire à ce sujet in-châ-Allah.
 
Il est permis à celui qui est en état d’Ihram de porter ce dont il a besoin comme par exemple des sandales, une montre-bracelet, une bague, des lunettes, des écouteurs pour les oreilles, une ceinture, ou un portefeuille dans lequel il garde son argent et ses papiers.
 
Septièmement : Il est interdit à l’homme en état d’Ihram de couvrir sa tête avec quelque chose qui est en contact direct avec la peau comme l’habit du Ihram, le turban, le foulard et le chapeau.
 
Quant au fait d’utiliser un parasol, de se mettre sous une tente, ou dans une voiture pour être à l’abri du soleil ou de porter un objet sur la tête, il n’y a pas de mal à tout cela. Si celui qui est en état d’Ihram couvre sa tête par oubli ou parce qu’il ignore cette règle, il doit enlever cela de sa tête dès qu’il s’en rappelle ou qu’il est mis au courant de la règle. Il n’est redevable de rien dans ce cas.
 
Huitièmement :Il est interdit à la femme en état d’Ihram de porter des gants sur ses mains, et de cacher son visage à l’aide du Nikâb qui voile sa face et laisse des ouvertures pour ses deux yeux. Tout cela ne lui est pas licite quand elle est en état d’Ihram. Ce qu’elle doit faire, c’est couvrir son visage avec le Khimar réglementaire qu’elle porte sur la tête en le tirant sur son visage lorsqu’elle passe devant des hommes ou lorsque ces derniers passent auprès d’elle.
 
Il est interdit à celui qui est en état d’Ihram, de même qu’à celui qui n’est pas dans cet état, de couper les arbres du territoire sacré et les végétaux qui y poussent de manière naturelle sans l’intervention de l’homme. De même, il ne ramasse un objet perdu à l’intérieur du territoire sacré sauf pour signaler sa perte au propriétaire.
 
Lorsque l’on est en état d’Ihram, il se peut que l’on veuille changer ses habits d’Ihram, les laver, ou se laver soi-même la tête et le corps, tout cela est permis. Si en faisant cela, on perd des cheveux de manière non intentionnelle, on n’encoure aucun blâme In sha Allah.
 
Tiré du livre : Comment accomplir le Hadj, la Oumra et la visite de la Mosquée Prophétique. Révisé par un groupe de Savants Editions ASSIA

Notez  




Autres articles
Des célébrations organisées avant le départ ou au retour du Hadj?
Le mérite de la visite rituelle de Médine
Le sacrifice rituel est surérogatoire et non obligatoire
Les mérites des 10 premiers jours de Dhoul Hija
Les trois types de sacralisation
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
Pусский
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com