Birmanie: une bombe artisanale explose dans une mosquée     Birmanie : Les ministres des Affaires étrangères d'Egypte et du Bangladesh discutent des moyens de protéger les musulmans Rohingyas     Canada : Un colloque sur l'islamophobie à Québec     Allemagne : l'entrée tonitruante de l’AfD, parti islamophobe et xénophobe, au Bundestag     France : Les Turcs abandonnent leur projet de mosquée à Quimper
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Il est donc interdit de les imiter en décalant une festivité de quelques jours, telle que la fête de Pâques ou de Noël...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>Le pèlerinage

Les erreurs commises par certains pèlerins lors du pèlerinage (2)

Cheykh Al ‘Otheymine

La procession autour de la Ka’ba (tawâf) (suite)
Il a été également rapporté de manière authentique que le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) prononçait la formule de takbîr « Allahou Akbar » chaque fois qu’il passait près de la pierre noire, et disait entre le coin yéménite et la pierre noire l’invocation suivante :
 
« ربنا أتنا في الدنيا حسنة وفي الأخرة حسنة وقنا عذاب النار »
 
« Seigneur! Accorde nous belle part ici-bas, et belle part aussi dans l’au-delà; et protège-nous du châtiment du Feu ! »[1].
 
Le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) dit également dans un hadith : « La circumambulation autour de la Maison sacrée, la procession entre les monticules As-Safâ et Al-Marwa, et la lapidation des stèles ont été instaurés pour célébrer le rappel d’Allah »[2].
 
Parmi les erreurs commises que l’on relève concernant cette procession et les formules qui y sont prononcées, on compte le choix de certaines invocations précises et différentes, à chaque tour, au point que si le tour se termine sans avoir terminé cette invocation, ne serait-ce que d’un mot, on interrompt cette invocation pour commencer la suivante. En revanche si l’invocation est entièrement récitée avant la fin du tour, on observe alors le silence jusqu’à la fin de ce dernier. Or, rien de semblable n’a été rapporté indiquant que le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) réservait à chaque tour une invocation particulière. A ce propos, Cheykh Al Islam Ibn Taymiyya a dit : « Aucun textes ne mentionne l’indication d’une invocation particulière durant la procession autour de la Ka’ba, et ce, qu’il s’agisse d’un ordre du Prophète, d’une parole ou d’un enseignement. Le pèlerin doit plutôt invoquer Allah par n’importe quelle invocation légiférée. Quant à ce que beaucoup de gens mentionne, indiquant la formulation d’invocations particulières à dire sous la gouttière de la Ka’ba, cela n’a absolument aucun fondement ». De ce fait, le pèlerin peut invoquer Allah à sa guise implorant le bien ici-bas et dans la vie future, et L’évoquer par les diverses formules qui sont légiférées, à savoir le tasbîh, le tahmîd, le tahlîl, le takbîr ou la lecture du Coran.
 
Parmi les erreurs commises par certains pèlerins, le fait de lire des invocations à partir de petits livres sans en connaître le sens, car il arrive parfois que ces petits livres recèlent des erreurs d’impression qui changent complètement le sens des phrases, à un tel point que le pèlerin formule des invocations à son encontre sans même le savoir, et nous avons certes entendu à ce sujet des choses très étonnantes. Ainsi, si le pèlerin se contentait d’invoquer Allah par les invocations de son choix et qu’il maîtrise, cela serait beaucoup plus bénéfique pour lui.
 
Figurent aussi parmi ces erreurs, le fait de se rassembler derrière un guide qui fait répéter des invocations à haute voix, que les pèlerins répètent simultanément d’une même voix, ce qui crée un certain désordre et perturbe les autres pèlerins autour, dans leurs invocations et rappels. De plus, cette attitude disperse la concentration requise au cours de cette adoration, et gêne les pèlerins dans l’accomplissement de cette œuvre au sein de ce lieu sûr. A ce propos, le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) sortit un jour à la rencontre des gens, et en trouva parmi eux qui priaient à voix haute et dit : « Chacun d’entre vous s’entretient avec son Seigneur, n’élevez donc pas la voix les uns par rapport aux autres par la récitation du Coran »[3]. Il serait donc bien plus profitable que ce genre de guide expliquent clairement aux pèlerins qu’ils accompagnent, ce qu’il faut dire et ce qu’il faut faire, les enjoignent à invoquer Allah par les invocations de leur choix, et les accompagnent tout au long de la procession pour s’assurer qu’ils ne commettent pas d’erreurs. Ainsi, les pèlerins observeraient leur procession rituelle avec concentration et sérénité, invoqueraient leur Seigneur par crainte et espoir au moyen d’invocations par lesquelles ils aiment L’invoquer et dont ils connaissent le sens, ce qui par la même occasion épargnerait les gens de ces désagréments.
 

Les deux unités de prière après la procession rituelle

Il a été rapporté de manière authentique que le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) se dirigea vers la station d’Ibrahîm (Maqâmou Ibrahim) après avoir achevé la procession, et récita :
 

« و اتخذوا من مقام إبراهيم مصلى »

 
« Adoptez donc pour lieu de prière, ce lieu où Abraham se tint debout »[4].
 
Puis il accomplit deux unités de prière en se plaçant de sorte que la station d’Ibrahîm soit entre lui et la Ka’ba. Il récita après la Fâtiha dans la première unité, la sourate « Les infidèles » : 
 
« قل يا أيها الكافرون »
 
« Dis: « Ô vous les infidèles! »[5]
 
et récita la sourate « Le monothéisme pur » dans la deuxième unité :
 
« قل هو الله أحد »
 
« Dis: «Il est Allah, Unique »[6].
 
Parmi les erreurs que commettent les pèlerins à cette étape du rite, est leur conviction qu’il est une obligation de prier à proximité de la station d’Ibrahîm. Pour ce faire, ils se bousculent et gênent les pèlerins accomplissant leur procession en obstruant le passage de ces derniers. C’est là une conviction erronée, car ces deux unités de prière peuvent être effectuées à n’importe quel endroit de la mosquée. De plus, il est possible de s’éloigner, tout en faisant en sorte que la station soit entre nous et la Ka’ba. Ainsi, le pèlerin évite toute gêne dont il peut être la cause ou être victime, et peut accomplir sa prière avec concentration et quiétude.
 
Il serait donc profitable que les responsables de la Mosquée empêchent les pèlerins qui perturbent leurs frères qui accomplissent la procession rituelle, par la prière juste derrière la station d’Ibrahîm et qu’ils leur exposent que ce lieu n’est pas une condition de validité de cette prière.
 
Une autre erreur liée à ce point, réside dans le fait que certains pèlerins prient un nombre indéfini d’unités de prière alors que les pèlerins ayant achevé leur procession attendent que les places se libèrent pour prier à leur tour. Ou encore, après avoir terminé la prière derrière la station, certains pèlerins se réunissent derrière leur guide pour répéter derrière lui des invocations à haute voix, gênant ainsi leurs frères qui prient, ce qui représente un manquement au respect des droits du pèlerin sur son frère. A ce sujet, Allah dit : « Invoquez votre Seigneur en toute humilité et recueillement et avec discrétion. Certes, Il n’aime pas les transgresseurs »[7].
 


[1] Sourate 2 La vache verset 201.
[2] Rapporté par At-Tirmidhi (902).
[3] Rapporté par Mâlik dans son ouvrage Al Mouwatta, Ibn Abd-Al-Barr le juge authentique.
[4] Sourate 2 La vache verset 125.
[5] Sourate 109 Les infidèles.
[6] Sourate 112 Le monothéisme pur.
[7] Sourate 7 Al A’râf verset 55.


 

Notez  




Autres articles
Des célébrations organisées avant le départ ou au retour du Hadj?
Le mérite de la visite rituelle de Médine
Le sacrifice rituel est surérogatoire et non obligatoire
Les mérites des 10 premiers jours de Dhoul Hija
Les trois types de sacralisation
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
Pусский
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com