Birmanie: une bombe artisanale explose dans une mosquée     Birmanie : Les ministres des Affaires étrangères d'Egypte et du Bangladesh discutent des moyens de protéger les musulmans Rohingyas     Canada : Un colloque sur l'islamophobie à Québec     Allemagne : l'entrée tonitruante de l’AfD, parti islamophobe et xénophobe, au Bundestag     France : Les Turcs abandonnent leur projet de mosquée à Quimper
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Il est donc interdit de les imiter en décalant une festivité de quelques jours, telle que la fête de Pâques ou de Noël...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>Moyens de rapprochement et d'obtentions de bienfaits

Les Péchés en Islam

Le message de l'Islam

 

Les péchés sont subdivisés en plusieurs catégories :

Première catégorie / Ce qui s'oppose au fondement même du Monothéisme, et il s'agit de l'associationnisme majeur.

Le Très Haut de dire (L'associationnisme est vraiment une injustice énorme) 31/13. Et le Très Haut de dire : (Certes, Allah ne pardonne pas qu'on Lui donne quelque associé. A part cela, Il pardonne à qui Il veut. Mais quiconque donne à Allah quelque associé commet un énorme péché)4/48. Et le Prophète – Qu'Allah fasse ses éloges aux anges rapprochés- disait dans le récit de Anas : "Le plus grand de tous les péchés majeurs, c'est de donner un associé à Allah, et de prendre la vie, et de manquer de respect aux parents, et de donner un faux témoignage" (Rapporté par Al-Boukhari). Et est égal qu'il s'agisse de désigner un associé à Allah dans Sa seigneurie, Son droit à l'adoration, ou dans Ses noms et Ses attributs.

En rapport avec l'associationnisme majeur :

1/ Allah ne pardonne pas à celui qui meurt sur cela, s'il était de ceux qui ont reçu l'argument de la Prophétie.

2/ L'associationnisme majeur anéantit l'ensemble des œuvres (pour celui qui meurt dans cet état), comme le dit le Très Haut : (En effet, il t'a été révélé, ainsi qu'à ceux qui t'ont précédé : "Si tu donnes des associés à Allah, ton œuvre sera certes vaine; et tu seras très certainement du nombre des perdants")39/65. Et le Très Haut de dire : (Mais s'ils avaient donné à Allah des associés, alors, tout ce qu'ils auraient fait eut certainement été vain)6/88.

3/ Allah ne pardonne l'associationnisme majeur qu'à raison d'un repentir sincère. Quant à celui qui était infidèle, puis s'est converti, alors, l'Islam efface tout ce qui a précédé.

-          O serviteur, adore Allah sans rien Lui associer, établis la prière, verse l'aumône légale, évite les grands péchés, et tu entreras au Paradis! Comme le dit le Prophète dans le récit de Abou Ayyoub : "Celui qui se présentera, alors qu'il adorait Allah, sans rien Lui associer, qu'il établissait la prière, qu'il donnait l'aumône légale, et qu'il s'écartait des grands péchés, alors, il méritera le Paradis!" (Rapporté par Annassài et jugé authentique).

-          O musulman, sache que l'entrée au Paradis se fait par la grâce d'Allah et un effet de Sa miséricorde, cependant que la foi et les œuvres pieuses sont un moyen pour cela! Comme le dit le Très Haut : (Entrez au Paradis pour ce que vous faisiez)16/32. Et le Prophète –Qu'Allah fasse ses éloges aux anges rapprochés- dit : "L'œuvre d'aucun d'entre vous ne le fera entrer au Paradis!" Ils dirent : "Pas même toi, O messager d'Allah?" Il dit : "Pas même en ce qui me concerne, à moins qu'Allah ne daigne m'accorder de Sa grâce et me faire miséricorde…" (Rapporté par Al-Boukhari et Mouslim).

-          Celui qui se convertit se voit prendre en compte ce qu'il avançait de bien avant de devenir musulman, en raison de la parole du Prophète dans le récit de Hakim Ibn Hizàm : "Tu t'es converti sur ce que tu as avancé de bien dans le passé" (Rapporté par Al-Boukhari et Mouslim).

Deuxième catégorie / L'associationnisme mineur (comme l'ostentation).

Ceci n'est pas en contradiction avec le fondement même du pur monothéisme, mais il s'oppose plutôt à la plénitude du respect de l'Unicité (d'Allah) obligatoirement requis, et il anéantit l'œuvre à laquelle il se mélange.

Troisième catégorie / Les grands péchés qui sont en deçà de l'associationnisme.

Ils ne sont pas incompatibles avec le fondement même du pur Monothéisme, mais ils affaiblissent plutôt le respect de l'Unicité (d'Allah) et remettent en cause son parachèvement requis obligatoirement.

L'auteur de grands péchés peut être dans plusieurs situations :

1/ S'il réalise un grand péché comme la fornication, la consommation de boissons alcoolisées ou autres, et qu'on lui applique la peine réservée à ce péché, alors, cela constitue une expiation. Ce, en raison de la parole du Prophète –Qu'Allah fasse ses éloges aux anges rapprochés- dans le récit de Khouzeyma : "Celui qui commet un péché et auquel on applique la peine prescrite pour ce péché, c'est là son expiation!" (Rapporté par Ahmad et jugé authentique).

2/ S'il se repent du grand péché, alors le repentir sincère permet l'expiation du grand péché, même s'il n'est pas soumis à l'application de la peine prescrite.

3/ L'auteur d'un péché capital, qui meurt sans s'en repentir, et qui ne s'est pas vu appliquer la peine prescrite pour ce péché, alors, il est du nombre des gens (concernés) par la Menace (d'un châtiment), et il est livré au bon vouloir d'Allah. S'Il le veut, Il le châtie proportionnellement à sa faute, puis, Il le fait entrer au Paradis. Et s'Il le souhaite, Il lui pardonne. Comme le dit le Très Haut : (A part cela, Il pardonne à qui Il le veut)4/48.

4/ S'entêter dans la réalisation de petits péchés, les transforment en grands. Et Allah est le véritable Connaisseur.

De ce qui se rapporte aux grands péchés :

-          Les grands péchés : Il s'agit de tous les péchés pour l'accomplissement desquels Allah menace d'une entrée en Enfer, d'un châtiment, d'une malédiction, d'un courroux, ou d'une colère, ou de l'application d'une peine. Ou encore, pour l'auteur duquel, le Prophète disait : "Il n'est pas des nôtres!" ou "Il ne relève pas de notre ordre!" ou "Je le désavoue"…

-          Les grands péchés sont nombreux : Le plus gravissime est la désignation d'associés à Allah (qu'il s'agisse d'un associationnisme majeur ou mineur), puis vient le meurtre sans droit, le manque de respect des parents, le faux témoignage… Comme dans le récit de Anas, que le Prophète dit : "Le plus grand des grands péchés est la désignation d'associés à Allah, le meurtre, la mésestime des parents, et le faux témoignage" (Rapporté par Al-Boukhari). Et le Prophète –Qu'Allah fasse ses éloges aux anges rapprochés- disait  dans le récit de Abdoullah Ibn 'Amrin : "Les grands péchés sont l'association à Allah, le manque de respect des parents, de confisquer la vie, et de prêter un serment mensonger!" (Rapporté par Al-Boukhari).Et dans le récit de Anas : "Ne vous informerai-je pas du plus grand des grands péchés? Il dit : La parole mensongère!" (Rapporté par Al-Boukhari et Mouslim). Et il dit dans le récit de Ibn Abbàss : "Les péchés capitaux sont l'association à Allah, de perdre patience face à la clémence divine, et de désespérer de la miséricorde d'Allah!" (Rapporté par Al-Bazzàr et jugé bon). Et dans le récit de Abou Sa'id : "Les grands péchés sont au nombre de sept : Donner des associés à Allah, saisir l'âme qu'Allah a rendue sacrée (et intouchable) sauf en bon droit, lancer des accusations contre les femmes chastes, fuir le combat, dévorer de l'usure financière, dévorer les biens de l'orphelin, s'en retourner vivre avec les bédouins après avoir accompli l'hégire!" (Rapporté par Attabaràni dans "Al-Aossath" et jugé bon).

Quatrième catégorie / Les péchés mineurs.Et de ce qui s'oppose à la plénitude du respect de l'Unicité d'Allah, requis obligatoirement :

Ils ne sont pas en opposition catégorique avec le fondement du pur Monothéisme, mais ils s'opposent plutôt à sa plénitude requise obligatoirement. Et ils sont expiés par les cinq prières quotidiennes, le jeune de Ramadan, la prière de vendredi jusqu'au vendredi suivant, tout en évitant les grands péchés. Et le Très Haut de dire : (Si vous évitez les grands péchés qui vous sont interdits, Nous effacerons vos méfaits de votre compte, et Nous vous ferons entrer dans un endroit honorable)4/31. Et le Prophète –Qu'Allah fasse ses éloges aux anges rapprochés- dit dans le récit de Abou Houreyra : "Les cinq prières, le vendredi jusqu'au vendredi, constituent une expiation de ce qui s'y interpose, tant que les grands péchés sont évités" (Rapporté par Mouslim). 

Notez  




Autres articles
Les deux sortes d'injustice
Le mérite de la salutation
Comment faire disparaitre la tristesse et l'angoisse?
Le mérite de rendre visite au malade
La mauvaise passion est le véritable ennemi du croyant
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
Pусский
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com