Les enquêteurs de l'ONU exigent un accès illimité à la Birmanie     France : L'occupation de la mosquée jugée cinq ans après     Royaume-Uni : des policiers suscitent la colère en entrant dans une mosquée avec leurs chaussures     Achoura 2017 : date officielle     Abu Dhabi : Présentation de manuscrits rares du Coran dans le cadre d’une grande exposition
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Il est donc interdit de les imiter en décalant une festivité de quelques jours, telle que la fête de Pâques ou de Noël...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>Avec les musulmans et les non musulmans

La religion c’est le bon conseil

Le message de l'Islam

D'après Abû Rouqayya Tamîm ibn Aws ad-Darî -, le Prophète (que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui) a dit : « La religion c’est le bon conseil ». « Pour qui doit-on le donner ? » demanda-t-on au Prophète. Il répondit : « Pour Allah, , pour Son Livre, pour Son Prophète, pour les imâms et pour l'ensemble des musulmans. » {Hadith sahih, rapporté par Muslim (1/74)}

Cheykh Al 'Otheymîne -qu’Allah lui pardonne- dit au sujet de ce hadîth :

1-                 Le bon conseil pour Allah – l’Exalté- c'est aussi le bon conseil pour sa religion en accomplissant Ses ordres, en évitant Ses interdits, en tenant pour vraies Ses informations, en se repentant à Lui, en s'en remettant à Lui, etc.

2-                 Le bon conseil pour Son Livre consiste à croire qu'il s'agit de la parole d'Allah, qu'il englobe les informations vraies, les lois justes, les narrations utiles, et que nous devons nous en remettre au jugement du Livre dans toutes nos affaires.

3-                 Le bon conseil pour le Messager (que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui), c'est le fait de croire en lui, croire qu'il est l'Envoyé d'Allah au monde entier, l'aimer et se conformer à ses enseignements, tenir pour vrai ce qu'il a apporté comme information, observer ses ordres, éviter ce qu'il a interdit, défendre sa religion.

4-                 Le bon conseil pour les imâms (les détenteurs de l'autorité), c'est leur porter le bon conseil en leur montrant de façon claire la vérité, ne pas les perturber, prendre en patience ce qui peut provenir d'eux comme mal à notre égard et patienter dans le respect de leurs droits qu'ils ont sur nous, les aider et les soutenir quand la situation l'exige comme le fait de repousser les attaques de l'ennemi, etc.

5-                 Le bon conseil pour l'ensemble des musulmans consiste à leur porter le bon conseil en les appelant à Allah, en ordonnant le convenable et en empêchant le blâmable, en leur enseignant le bien, etc. C'est pourquoi la religion est liée au bon conseil, et le premier concerné par ce conseil n’est autre que soi-même. D’où, la nécessité de se porter conseil à soi-même avant tout. Fin de citation

Le bon conseil donc est une vertu parmi les meilleures vertus de l’islam. Cependant  il y a des conditions requises pour accomplir le bon conseil à savoir:

1-  La bonne intention

Le Prophète (que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui) a dit : « Les actions ne comptent que par leurs intentions et chacun ne recueillera de rétribution que selon son intention. »

{Hadith sahih, rapporté par Bokhari et Muslim }

Lorsque le musulman veut conseiller quelqu’un, il faut qu’il ait un seul but, à savoir que la récompense est auprès d’Allah. Parce que dans tous actes cultuels ou relationnels, la bonne intention est une condition.

En l’absence d’une intention sincère, les cœurs des gens s’éloignent de toi sans que tu le sache et parmi eux celui que tu veux conseiller.

2- Corriger les comportements sans citer les noms des auteurs
Lorsqu’il voulait corriger un défaut, le Prophète (que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui) ne citait pas les noms des personnes, mais disait : « Qu’est-ce qu’il prend à des gens de dire telle et telle chose…».Aussi lorsqu’il veut conseiller quelqu’un, le musulman ne doit pas le faire avec l’intention de dévoiler la personne ni de mettre à nu ses faiblesses, ni de chercher à montrer sa supériorité sur lui en savoir ou en considération

3- Conseiller sans savoir peut faire plus de dégât qu’être bénéfique

Lorsque tu veux conseiller quelqu’un, tu dois être sûr de ce que tu avances, il te faut vérifier tes sources et avoir une connaissance suffisante dans le domaine en question.

4 – Conseiller discrètement 

Lorsque nos pieux prédécesseurs  voulaient  conseiller quelqu’un, ils le faisaient  discrètement et non pas publiquement. Tu dois donc de conseiller ton frère discrètement  pour ne pas l’embarrasser et ne pas le pousser à rejeter le conseil en bloque. Ibn Rajab a dit : « Lorsque nos pieux prédécesseurs voulaient donner un conseil à quelqu’un, ils l’exhortaient discrètement »

L’Imam Al Chafa’i disait: « Exhorter son frère en secret, c’est bien conseiller, le faire en public c’est le diffamer ».

5 – Choisir ses mots de manière judicieuse

Allah a dit : « Mais si tu étais rude, au cœur dur, ils se seraient enfuis de ton entourage. »[1]

Le Prophète (que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui) a dit:« La douceur ne se trouve pas dans une chose sans l'embellir, et elle n'est pas ôtée d'une chose sans lui nuire. » 

{Hadith sahih, rapporté par Muslim}

C'est pour cela que tu dois choisir judicieusement tes mots et donner conseil d’une manière aimable et douce, loin de la dureté qui repousse les gens et fait en sorte qu’ils n’accepteront pas tes conseilles.

Allah a dit : « Allez vers Pharaon: il s'est vraiment rebellé (43)  Puis, parlez-lui gentiment. Peut-être se rappellera-t-il ou [Me] craindra-t-il? »

6 – Le conseiller est un guide vers le bien et non pas quelqu’un qui donne des ordres

Ibn Hazm a dit : « Ne donne pas de conseil sous condition de le voir accepter. Si tu transgresses ces avis, tu es un tyran, non un conseiller »[2].

C'est pourquoi, cher frère, lorsque tu veux conseiller quelqu’un,  ne le contrains pas à accepter tes conseils. Allah  dit au Prophète Mohammed : « Eh bien, rappelle ! Tu n'es qu'un rappeleur, et tu n'es pas un dominateur sur eux. »

7 - Choisir  le moment opportun pour donner des conseils

Ibn Massoud a dit : « Les cœurs ont désir et détestation, face et revers : entrez-y donc du côté face et désir, car si le cœur est contraint, il devient aveugle. » Il (Ibn Massoud) faisait des rappels  chaque jeudi, un homme lui a demandé de le faire tous les jours, il répondit : « Le Prophète faisait des sermons à ses compagnons de temps à autre et sans excès de peur qu’ils se lassent ». 

 



[1] Sourate 3 La famille d’Imrân, verset 159

[2] Epître sur la morale et la conduite

 

Notez  




Autres articles
Se féliciter à l'occasion du nouvel an musulman?
Allah aime celui qui parle gentiment aux gens
Que dit l'Islam sur la célébration de jour de la Saint-Valentin?
Le devoir d'alliance et de compassion entre les musulmans
La contrainte et les conséquences qui en découlent en droit islamique
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
Pусский
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com