France : Dix individus liées à l'extrême droite arrêtées pour projet d'attentats contre des mosquées     Arabie Saoudite : Le TGV Haramain arrive enfin à Makkah     France : Une chroniqueuse britannique critiquée pour son tweet anti-musulmans dans le sillage du scandale Weinstein     Lausanne : 500 personnes réunies contre l'islamophobie après la profanation du carré musulman     Canada : un lycée autorise le port du hijab pour la fine fleur de ses athlètes musulmanes
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Il est donc interdit de les imiter en décalant une festivité de quelques jours, telle que la fête de Pâques ou de Noël...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>Habillement et nourriture

La sortie de la femme

Le message de l'Islam

La Louange est à Allah, la Parole la plus saine et la plus véridique est celle d’Allah et le chemin le plus droit est celui du prophète Mohammed - Que les éloges et le salut soient sur lui-

Le Prophète - que les éloges et le salut soient sur lui - a dit : « La pudeur fait partie de la foi. »[1]

De la même manière que le musulman apprend la foi, il se doit d’apprendre la pudeur. Apprendre la pudeur demande du temps et des efforts sur soi. En outre, tout comme il incombe à la femme musulmane de se parer du vêtement légiféré lors de ses sorties, il lui faut se parer de sa foi et de sa pudeur.

Le Prophète - que les éloges et le salut soient sur lui - a dit en s’adressant aux femmes : « N’empruntez pas le milieu du chemin mais marcher sur le côté. »[2]

Et Oum Salamah raconte : « …elles marchaient donc sur le côté, au point que leurs vêtements se collaient  au mur »

Allah le Très-Haut  dit « l’une des deux femmes vint alors le trouver en marchant pudiquement et lui dit : mon père t’invite pour te remercier d’avoir abreuvé nos bêtes. »[3]

Allah le Très-Haut dit  « Dis également aux croyantes de baisser leurs regards, de préserver leurs chastetés et de ne montrer de leurs beautés que leurs vêtements extérieurs, qu’elles ne frappent pas avec leurs pieds pour que l’on sache ce qu’elles cachent de leurs bijoux. »[4]

La pudeur est  donc une des conditions majeure permettant à la femme de sortir de son foyer. Celle-ci peut être amenée à sortir pour des nécessités mondaines ou pour visiter ses proches. Qu’en est-il alors de la femme qui sort pour se rendre dans les maisons d’Allah ou assister à des cours religieux ?

Les savants contemporains disent qu’il n’y a aucun mal à ce que la femme participe à des cours religieux si elle en tire profit, même si ces cours se répètent quotidiennement,  tant qu’il n’y a aucune tentation et aucun mal, et que son mahram[5] donne son accord. Cela n’est pas en opposition avec le verset où Allah le Très-Haut dit : « et restez dans vos foyers et ne vous exposez pas à la manière des femmes d’avant l’islam »[6], car dans ce cas la femme ne sort que pour la réalisation d’un intérêt qu’elle n’aurait pu obtenir en restant chez elle, bien qu’à notre époque, il est possible de profiter de ces cours par le biais de supports audio.

Quant au fait qu’elle s’y rende sans mahram, il n’y a pas d’objection à cela, si aucun voyage n’est à effectuer  et que son mari le permette, (il est conseillé à celui-ci de le lui permettre de s’y rendre s’il ne craint pas qu’elle soit une source de tentation pour autrui), car le Prophète - que les éloges et le salut soient sur lui - a dit « N’interdisez pas  aux servantes d’Allah de se rendre dans les maisons d’Allah »[7]. Cependant,  s‘il éprouve de la jalousie et qu’il craint un mal pour elle, alors il devra mettre en œuvre les moyens lui permettant l’apprentissage selon sa capacité,  car la femme pieuse joue un rôle capital dans l’éducation des enfants, contrairement à la femme perverse.

Les musulmanes peuvent donc  fréquenter les mosquées tant qu’elles respectent les conditions requises, tel que : ne pas être parfumée, porter le vêtement légiféré,  marcher discrètement sans chercher à attirer les regards.

Pour conclure la femme doit garder à l’esprit la parole du Prophète - que les éloges et le salut soient sur lui - : « Et leurs maisons est meilleures pour elles. »[8]



[1] Rapporté par Ahmad

[2] Rapporté par Abou Dawoud

[3] Sourate 29 Le Récit

[4] Sourate 24 La lumière

[5] Toute personne pubère avec laquelle le mariage est interdit de manière absolue. L’époux est bien entendu le premier des mahrams.

[6] Sourate 33 Les Coalisés

[7] Rapporté par Abou Dawoud

[8] Rapporté par Ahmad

 

Notez  




Autres articles
Des règles islamiques concernant le repas du Musulman
Quel est l’âge auquel le hijab(le voile) devient obligatoire pour la jeune fille?
Précision intéressante sur le sujet du visage de la femme en Islam
Les Vêtements de l' homme en l'Islam
La couverture des parties intimes pendant la prière
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
Pусский
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com