Les enquêteurs de l'ONU exigent un accès illimité à la Birmanie     France : L'occupation de la mosquée jugée cinq ans après     Royaume-Uni : des policiers suscitent la colère en entrant dans une mosquée avec leurs chaussures     Achoura 2017 : date officielle     Abu Dhabi : Présentation de manuscrits rares du Coran dans le cadre d’une grande exposition
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Il est donc interdit de les imiter en décalant une festivité de quelques jours, telle que la fête de Pâques ou de Noël...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>Dans le couple

Encouragement au mariage et mise en garde sur les faits blâmables durant la fête

Cheykh Abdarazzâq Al ‘Abbâd

Il y a dans le mariage de manière générale, une perpétuation de l’espèce humaine et le peuplement de la terre, et dans le mariage des musulmans une augmentation de la communauté islamique, sa force et sa suffisance à elle-même.

Il y a dans le mariage la réalisation de la fierté du prophète sur lui la prière et la paix lorsque sa communauté sera plus nombreuse que celles des prophètes sur eux la paix le jour dernier, le mariage permet le fondement de la famille et le rapprochement les uns des autres, il permet des liens forts et la préservation de ceux-ci, mais aussi il permet le respect des droits des époux, qui seront récompensés pour cela s’ils le font pour Allah le Très Haut.

Du mariage naitrons des enfants et la récompense qui s’en suit pour leur éducation et leur subsistance. Le mariage, donc est un bien pour la communauté entière, pour l’individu et le groupe, pour les hommes et les femmes, pour la religion et dans cette vie ici-bas, pour  le présent et l’avenir.

Mais parmi les problèmes qui accompagnent le mariage, ce qui arrive aux tuteurs comme l’exagération de la dote qui cause le retardement du mariage pour certains jeunes, mais également l’absence de bénédiction dans beaucoup de mariage.

Craignons Allah dans les femmes, les femmes qui vous sont interdites et dans nos jeunes, comportons nous à la lumière de la guidée du prophète et sa sounnah sur lui la prière et la paix, il ne leur ordonne que pour le bien et ne leur interdit que contre un mal.

Les meilleurs parmi les prédécesseurs de la communauté ont annoncé le mariage et le repas de fête, la joie accompagne cet évènement, dans le hadith authentique rapporté par Anas ibn Malik, le prophète sur lui la prière et la paix a dit : «  Aicha raconte avoir assisté au mariage d’une femme avec un ansar, le prophète sur lui la prière et la paix lui dit : ô Aicha y avait-il des divertissements, car les ansars aiment les divertissements »

Et les savants expliquent que dans le repas de fête il ne doit pas y avoir d’ostentation, de faste et de vantardise, ni de gaspillage et de dilapidation. Tout cela fait partie des choses qu’Allah a interdites et contre lesquelles Il a mis en garde, les savants ont démontré que le sens voulu par le repas de fête et l’amusement était loin de tout ce qui concerne la musique impudique aux paroles inconvenantes accompagnée d’instruments interdits, exception faite du « dûf » instrument autorisé pour fêter le mariage.

Ô combien, le croyant est heureux des nombreuses cérémonies qui peuvent avoir lieu lorsqu’elles ont un interêt  bénéfique pour la communauté  et pour les familles en particulier, de nos jours où les tentations sont immenses, où les causes menant aux immoralités et les chemins menant aux désirs sont nombreuses.

Pareillement, ô combien est attristé ceux qui éprouve de la jalousie envers leurs femmes à cause de ce qui peut se passer comme choses blâmables durant certaines de ces cérémonies comme péchés et méfaits qui sont en désaccord avec la loi musulmane et la religion, et on en trouve certains qui se réjouissent des péchés et s’en contentent, alors qu’il sait que est une cause dans l’absence de la réussite et un chemin menant à la mort des cœurs.

Et parmi les méfaits durant les fêtes de mariage, le fait d’en faire un endroit de vanité ou la personne se vante avec orgueil, et s’impose une charge, il commet du gaspillage répréhensible, celui qui agit ainsi s’expose à l’absence d’agrément d’Allah, selon Sa parole : (et ne commettez pas d’excès, car Allah n’aime pas ceux qui commettent des excès) sourate Al-A’raf verset 31

Est-ce que le croyant accepte de faire une chose qu’Allah n’aime pas ? Est-ce qu’il accepte de tomber dans quelque chose qu’Allah interdit ? Est-ce qu’il accepte par ses actes de sortir de la voie des adorateurs du Miséricordieux : (Ceux qui lorsqu’ils dépensent, ne sont ni prodigues ni avares mais se tiennent au juste milieu) sourate Al-Fourqane verset 67. Accompagne ce gaspillage le dédain des bienfaits, la dissipation de la fortune et la perte inutile de temps.

Autre forfait pendant certaines  fêtes le fait de faire entrer le marié parmi les femmes, en prenant comme excuse le suivi des coutumes et des traditions alors que le hadith dit clairement : «Evitez d’entrer chez les femmes » mousnad imam Ahmed. Est-ce qu’il délaisse sciemment la voie de Mohammed sur lui la prière et la paix alors qu’il le lui a ordonné? Où souhaite-il que les gens le traite avec courtoisie durant ce moment ? Où suit il ses passions ? Où alors prétend-il qu’il ne peut faire autrement ?

L’entrée du marié dans un groupe de femmes est un méfait immense, il faut s’en éloigner, et mettre en garde contre cela comme il faut s’éloigner de ceux qui pratiquent cela à l’occasion des cérémonies de mariage, comme la prise de photos souvenir, où paradent le marié et la mariée dans leur meilleurs atours, gloire à Allah ! Comment leur est parvenu la chose, qui est celui qui peut accepter que la photo des femmes de sa famille alors qu’elles y sont sous leurs plus bel aspect, tombe entre les mains d’hommes aux âmes faibles ou malades et soient à leur disposition ! Est-ce qu’un homme jaloux accepte que la photo de sa fille ou de sa sœur ou de sa femme soit en possession des gens ? Est-ce qu’un homme jaloux accepte que ses premiers moments avec sa femme soit exposé et que les gens se les échangent !

Ce comportement nie la nature saine et les esprits droits le rejettent et les âmes droites s’y opposent.

Entre autre acte détestable durant les mariages le fait de repousser le moment du repas a une heure trop tardive, et particulièrement le repas des femmes jusque tard dans la nuit, et ceci sans mauvaise intention, Cependant, les « mahrams » de ces femmes éprouvent alors une gêne à venir les chercher, cela devient la cause de maux plus grands où les femmes restent en dehors de la fête à attendre qu’on vienne les prendre, les croyantes chastes peuvent être exposées à des personnes dont le cœur est malade et Allah est le Secoureur !

La loi légiférée charge le responsable légal de la femme de la ramener avec lui lorsqu’il repart ou de revenir la chercher, à la base, ne fait pas parti de ce qui est légiféré le fait de veiller si tard dans la nuit pour ce qu’il a de mal et de corruption dans cela.

Ici il ne s’agit pas de détailler ou de développer, mais le but de cet article est simplement le rappel, car si nous devions détailler, il nous faudrait parler de la manière dont les femmes s’habillent pour répondre à l’invitation et l’exagération qui s’en suit, mais aussi l’épilation des sourcils, et toutes les parures interdites, les tatouages, la volonté de ressembler aux mécréantes dans la manière de se couper les cheveux ainsi que tout ce qui se rapporte aux grands péchés que le prophète sur la prière et paix a maudit.

Quel plus grand plaisir que nos cérémonies de mariage dans cette vie ici-bas soit en accord avec la loi islamique afin d’être un préambule pour nos fêtes dans l’au-delà le jour de notre rencontre avec notre Maître, le jour où les croyants pieux retrouverons leur Seigneur qui les récompensera de la meilleur récompense pour leur patience dans l’obéissance, leur éloignement des péchés et l’application de ses ordres.

Résumé d’un article de cheikh Abdar-Razzâq Al Badr qu’Allah le préserve

Notez  




Autres articles
Le droit de la femme à l'égard de son époux après le divorce
Les moyens remédiant aux divergences conjugales
L'islam préfère la durabilité du mariage à la répudiation
L'équité envers ses épouses est une obligation religieuse et un devoir social.
La sentence religieuse sur l'avortement ?
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
Pусский
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com