Birmanie: une bombe artisanale explose dans une mosquée     Birmanie : Les ministres des Affaires étrangères d'Egypte et du Bangladesh discutent des moyens de protéger les musulmans Rohingyas     Canada : Un colloque sur l'islamophobie à Québec     Allemagne : l'entrée tonitruante de l’AfD, parti islamophobe et xénophobe, au Bundestag     France : Les Turcs abandonnent leur projet de mosquée à Quimper
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Il est donc interdit de les imiter en décalant une festivité de quelques jours, telle que la fête de Pâques ou de Noël...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>Moyens de rapprochement et d'obtentions de bienfaits

Connaître les jugements d'Allah est l'une des plus importantes obligations

Cheykh Abdelaziz Ibn Baz

Connaître les jugements d'Allah est l'une des plus importantes obligations

Louange à Allah, Seigneur de l'Univers, et prières, paix et bénédictions d'Allah sur notre Prophète Mohammad, le serviteur d'Allah et Son Messager, la meilleure de ses créatures, ainsi que sur sa famille et ses compagnons, et ceux qui ont emprunté sa voie et ont suivi sa guidée, jusqu'au Jour de la Rétribution, après ce préambule:

Connaître les jugements d'Allah est une chose obligatoire, pour tout musulman et toute musulmane, dans tout ce qu'ils ne doivent pas ignorer, afin d'accomplir leurs actes d'adoration pour leur Seigneur, sur la base d'une guidée et d'une clairvoyance.

Le musulman ne peut comprendre Sa religion et agir en conséquence, qu'en connaissant ses jugements. Il doit prendre le temps d'apprendre sa religion en lui portant de l'intérêt, fournissant effort et énergie pour la comprendre, afin que son adoration pour son Seigneur soit fondée sur une base authentique et solide. Celui à qui Allah a accordé la connaissance des jugements de cette religion et leur application, certes aura été guidé vers le droit chemin d'Allah, et aura obtenu un bien abondant. Allah (Gloire et Pureté à Lui) dit :

 

{Il donne la sagesse à qui Il veut. Et celui à qui la sagesse est donnée, vraiment, c’est un bien immense qui lui est donné. Mais les doués d’intelligence seulement s’en souviennent.}

L'érudit Ibn Kathîr disait dans son interprétation, selon 'Alî ibn Abî Talha, d'après Ibn 'Abbâs, à propos de l'interprétation de la Parole divine : {Il donne la sagesse à qui Il veut.} qu'il s'agit de la connaissance du Coran, incluant ce qu'il renforce et ce qu'il annule, ce qui y est clair (mouhkam) et ce qui y est ambigu (moutachâbih), son début et sa fin, son licite et son illicite, etc..

Jouibar a raconté d'après Ad-Dahâk, d'après Ibn 'Abbâs : la sagesse, le Coran. c.-à-d.. son exégèse. Ibn 'Abbâs a dit : il a été lu par le bon et le mauvais, rapporté par Ibn Mardawih et Ibn Abou Noudjaih. D'après Modjâhid, la sagesse veut dire "avoir raison dans sa parole", et Layth ibn Abou Salîm d'après Modjâhid : {Il donne la sagesse à qui Il veut.} ne signifie pas la prophétie, mais c'est la science, l'apprentissage et le Coran.

Et, Abou Al-`Aliyya a affirmé : la sagesse, c'est la crainte d'Allah, car la crainte d'Allah est le sommet de toute sagesse.

Ibn Mardawih a rapporté d'après Baqiya, d'après `Othmân ibn Zafr Adj-Johanî, d'après Abou 'Ammâr Al-Osdî, d'après Ibn Mas`oud : « La base de la sagesse est la crainte d'Allah. »

Abou Al-`Aliyya a affirmé, selon une version que lui même a narrée : la sagesse est le Livre et la compréhension.

'Ibrâhîm An-Nakh`î a dit : la sagesse, c'est la compréhension.

Abou Mâlik a dit, quant à lui, la sagesse c'est la Sunna.

Selon Wahb d'après Mâlik, Zayd ibn 'Aslam a dit : la sagesse, c'est la réflexion.

Mâlik a dit : Je sens dans mon cœur que la sagesse est la compréhension de la religion d'Allah, c'est une chose qu'Allah fait introduire dans les cœurs, par Sa miséricorde et Sa faveur. Pour démontrer cela, par exemple, comparons un homme qui comprend le monde ici-bas, s'il l'observe avec un homme faible dans les choses de la vie, mais connaisseur des affaires de sa religion, clairvoyant en ce qui la concerne, Allah donne cette faveur à celui-ci et en prive celui-là.

La sagesse est donc la compréhension de la religion d'Allah " .

Ibn Kathîr (qu'Allah lui accorde la réussite) :pour percevoir l'importance de l'apprentissage de la religion et que c'est une lumière pour celui qui l'apprend, et celui qui l'applique dans l'ici-bas et dans l'au-delà, et pour comprendre son importance et son utilité, le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit : « Celui à qui Allah veut du bien, il lui accorde la compréhension de la religion. »

[ rapporté par Al-Boukhâri et Mouslim.]

et il a dit (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) :

« La guidée et la science qu'Allah, l'Exalté, m'a donné mission de répandre sont comparables à la pluie abondante qui arrose le sol. Là où se trouve un terrain fertile, l'eau est absorbée et les plantes, herbes et arbustes y poussent en grand nombre. Ailleurs, il y a des endroits peu perméables qui retiennent les eaux. Allah les fait servir aux hommes à boire, à abreuver les animaux et à cultiver. Enfin il existe un autre type de terrain où l'eau tombe, ce sont des terrains plats qui ne retiennent pas les eaux et où il ne pousse aucune herbe. De même, il y a trois catégories d'hommes: ceux qui sont instruits dans la religion d'Allah et à qui profitent des choses pour lesquelles Allah m'a envoyé; ceux qui savent et qui enseignent; et ceux qui ne daignent pas lever la tête et qui n'acceptent point la guidée qu'Allah m'a ordonné de répandre »

[rapporté par Al-Boukhârî et Mouslim.]

Le Prophète (salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit :

« L'envie n'est permise que dans deux cas : un homme à qui Allah a donné de l’argent qu’il dépense dans Sa voie, et un homme à qui Allah a donné la sagesse, qu'il pratique et transmet. »

[ rapporté par Al-Boukhârî, Mouslim, An-Nassâi et Ibn Mâdja.]

Le docte de la Oumma et l'interprète du Coran, le compagnon honorable `Abd-Allah ibn `Abbâs (qu'Allah soit satisfait de lui et de son père) fut brillant dans la connaissance de la religion, la jurisprudence et l'exégèse. Il a étudié les sciences de la charia et les a comprises par la bénédiction de l'invocation que lui a fait le Messager d'Allah (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) : « Fais qu'il soit instruit (dans la religion) et apprends-lui l'interprétation. » C'est une invocation bénie de la part d'un messager béni, Allah l'a acceptée de lui (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam), et c'est une faveur qu'Allah a accordé à Ibn 'Abbâs (qu'Allah soit satisfait de lui et de son père).

Il a été brillant pendant son époque, et avant et après lui, il y avait des savants sans égal dans les fondements et les parties de la religion, parmi les compagnons du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam), et autres qui ont porté le dépôt de la transmission et de la Da`wa, l'ont accompli de la meilleure manière, et ont appris aux gens la religion de l'Islam, que ce soit dans les cercles de science, de révision et d'orientation répandus dans les maisons d'Allah, ou à travers ce qu'ils ont légué comme patrimoine scientifique et livres de valeur dans tous les domaines de la science islamique et des autres sciences qui servent la charia et y sont apparentées. Allah a prédisposé des alliés pieux qui donnent généreusement pour la prospérité de la science et l'encouragement des savants et des étudiants.

L'apprentissage en Islam et ce qu'il inclut comme jugements, exige de la recherche et de l'instruction pour connaître le jugement d'Allah dans toute affaire à laquelle le musulman est exposé dans sa vie. Il ne laisse pas passer une question sans recherche et étude pour parvenir au jugement par la preuve du Livre d'Allah ou la Sunna de Son Messager (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam), ou le consensus ou l'analogie évidente.

La religion islamique, louange à Allah, est claire et n'a pas d'ambigüité, ni de confusion dans ses jugements et ses législations, qu'Allah a indiqué dans Son Livre Saint et la Sunna de Son Messager (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam), qui a porté l'étendard de cette Sunna et les compagnons du Messager d'Allah (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam), et ceux qui les ont suivis avec bienfaisance, parmi les prédécesseurs de cette Oumma, les Imams et les savants de la charia, génération après génération, ensuite beaucoup de gens ont négligé la recherche, la quête et l'assimilation et se sont contentés d'imiter les autres, alors ils sont tombés dans de nombreuses erreurs en terme de croyance et de jugement.

Allah nous a ordonné de Lui demander la guidée vers le droit chemin, qui est le chemin de ceux à qui Allah a accordé Ses faveurs parmi les Prophètes, les véridiques, les martyrs et les pieux qui ont su et ont agi, de nous éloigner du chemin de ceux qui ont mérité Sa colère. Ceux-là ont connu la vérité et ont suivi leurs passions, ce sont les juifs et leurs semblables. Aussi, de nous éviter le chemin des égarés qui ont ignoré la vérité, ce sont les chrétiens et leurs semblables.

ô frères musulmans, comment sait-on que cette eau est pure ou impure, ou que cette boisson ou nourriture ou récipient ou bracelet ou habit est licite, illicite, détestable ou désirable ? Comment sait-on que gagner ou dépenser cet argent est licite ou illicite, comment connaître les actes d'adoration, leurs horaires, et la manière de leur accomplissement, comment connaître le partage des héritages et les obligations, comment appliquons-nous les peines, et comment gérer les transactions entre nous ? Ainsi que les autres détails liés aux actes d'adoration et aux transactions, aux affaires familiales : mariage, divorce et autres.

Tout cela est inclus dans notre charia purifiée, louange à Allah. Allah a parachevé la religion sacrée de l'Islam : toute affaire de l'ici-bas ou de l'au-delà existe dans cette religion et a un jugement, une explication claire et apparente pour celui qui est clairvoyant.

C'est une religion complète et globale, qui ne se limite pas aux aspects liés à l'adoration, et n'a pas de rapport avec les aspects de la vie quotidienne, comme le prétendent ses ennemis, et ceux qui ont suivi leur voie. C'est une religion reliant la créature à Son créateur avec un lien solide, et établissant la meilleure relation entre l'homme et sa famille et ses proches, l'homme et son frère, que ce soit avec les musulmans ou les non musulmans, basée sur la justice, la solidarité, l'indulgence et l'entraide dans la bienfaisance et la piété, comme elle a montré comment traiter l'animal muet avec douceur et miséricorde, et bienfaisance avant même que l'Europe prône la douceur envers l'animal, à travers des associations qu'elle a créés pour ce but, alors qu'elle n'a pas appliqué la douceur envers l'homme ni elle a respecté ses droits.

Le devoir des musulmans est d'apprendre leur religion, et de ne pas dépasser les limites de ce qu'Allah a fait descendre, de tenir à comprendre les jugements de leur religion avant toute autre chose, car certaines personnes qu'Allah les guide et leur accorde la réussite, peuvent maîtriser plusieurs sciences parmi les sciences de la vie et être doués dans ces sciences, mais ne connaissent rien des jugements de leur religion, et des secrets de leur charia et ils ne s'y intéressent même pas. C'est une ignorance scandaleuse et une catastrophe énorme. Savoir les jugements d'Allah doit être prioritaire aux autres connaissances. Cela n'empêche pas d'apprendre les autres sciences et connaissances, mais il faut donner la priorité au fondement noble, et à la base fondamentale de toutes les sciences, qu'est la connaissance d'Allah (Gloire à Lui) par Ses Noms, Ses Attributs et Son mérite d'être adoré en dehors de toute autre créature. La connaissance de Sa religion : croyance, comportement, adoration et jugement, sur ce que le musulman ne doit pas ignorer. Le devoir des musulmans est aussi de s'attacher à leur religion avec honnêteté et sincérité, et accepter ses ordres en les exécutant et les appliquant sur les affaires de leur vie sans hésitation. Il faut qu'ils sachent que s'ils font cela, ils seront heureux et gagneront dans l'ici-bas et l'au-delà.

Allah a honoré la Oumma par cette religion. Si elle s'alanguit dans ce devoir, elle n'a aucune valeur, et ne trouvera ni dignité ni bonheur.

Nous prions Allah de nous accorder ainsi qu'à tous les musulmans ce qui comporte Sa satisfaction, de nous préserver des tentations perverses, des maux de nos âmes et de nos mauvaises actions, et de nous accorder la compréhension de Sa religion et la persistance sur sa voie et l'appel à lui sur la base d'une clairvoyance, de réformer les responsables des musulmans, faire triompher par leur moyen, la vérité, et les réunir sur la guidée, c'est Lui qui s'en charge et Il en est Capable.

Que la prière et la paix d'Allah soient sur Son serviteur et Son Messager notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

Source: Fatawâ Ibn Bâz

Notez  




Autres articles
Les deux sortes d'injustice
Le mérite de la salutation
Comment faire disparaitre la tristesse et l'angoisse?
Le mérite de rendre visite au malade
La mauvaise passion est le véritable ennemi du croyant
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
Pусский
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com