Birmanie: une bombe artisanale explose dans une mosquée     Birmanie : Les ministres des Affaires étrangères d'Egypte et du Bangladesh discutent des moyens de protéger les musulmans Rohingyas     Canada : Un colloque sur l'islamophobie à Québec     Allemagne : l'entrée tonitruante de l’AfD, parti islamophobe et xénophobe, au Bundestag     France : Les Turcs abandonnent leur projet de mosquée à Quimper
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Il est donc interdit de les imiter en décalant une festivité de quelques jours, telle que la fête de Pâques ou de Noël...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>Le pèlerinage

Ce que l'on doit s'abstenir de faire en état d'Ihram

Cheykh Abdelaziz Ibn Baz

Chapitre des interdits de l'Ihrâm

43 - Celui qui est en état d'Ihrâm doit s'abstenir de s'épiler et de se couper les ongles ou les cheveux avant d'entamer sa première désacralisation.

44 - Il n'y a aucun inconvénient quant à l'usage du savon parfumé étant donné qu'il n'est pas en soi un parfum.

Celui qui l'utilise n'est pas qualifié de "parfumé", il a simplement une bonne odeur et ceci n'affecterait en rien son Ihrâm, si Allah le veut. Or, s'il décide, par piété, d'éviter l'usage de tel savon, il aura bien fait.

45 - Le henné n'est pas considéré comme un parfum. Par conséquent, il n'y a aucun inconvénient si l'homme ou la femme l'utilise lors de leur Ihrâm.

46 - Il n'y a aucun inconvénient à porter les ceintures porte-monnaie, les ceintures normales et les mouchoirs.

47 - Il n'y a pas d'inconvénient si la femme en état d'Ihrâm porte des chaussettes et des chaussons, car tout le corps de la femme, dont ses pieds, est considéré comme `Awra (ce qu'il faut cacher par pudeur). Toutefois, elle doit enlever le Niqâb et les gants étant donné que le Messager d'Allah (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) interdit à la femme en état d'Ihrâm de les mettre. Toutefois, elle peut se cacher le visage et les mains autrement sans mettre ni le Niqâb ni les gants.

48 - Il est permis à la femme de se cacher le visage par son voile mais sans bandage, lequel est interdit. Il n'y a aucun inconvénient si son voile touche son visage. D'ailleurs, ceci est impératif en présence de tout homme non-Mahram. Quant au port du Niqâb, il lui est interdit tant qu'elle est en état d'Ihrâm car le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) interdit à la femme en état d'Ihrâm de porter le Niqâb ou de mettre les gants. Cependant, elle peut se cacher le visage et les mains autrement.

49 - Celui qui a eu des rapports conjugaux avec son épouse avant la première désacralisation, son Hadj est annulé ainsi que celui de son épouse. Chacun d'eux devrait faire un sacrifice et parachever les rites du Hadj. Celui qui n'en a pas les moyens devrait, en l'occurrence, jeûner dix jours. Chacun des deux est tenu de refaire le Hadj l'année suivante s'ils en possèdent les moyens et se trouvent capables de le faire, et ce tout en se repentant et en implorant le pardon d'Allah.

50 - Celui qui a eu des rapports intimes avec son épouse après la première désacralisation et avant la deuxième doit sacrifier une brebis ou un septième d'un chameau ou d'une vache. Son épouse doit faire de même si elle avait eu ses rapports avec lui de son propre gré. Celui d'entre eux qui n'en aura pas les moyens devrait, en l'occurrence, jeûner dix jours.

51 - Celui qui a eu des rapports conjugaux avec son épouse avant le Tawâf d'Al-Ifâda (circumambulation de déferlement), ou même après ce Tawâf mais avant le Sa`y dont il ne s'était pas encore acquitté et qu'il avait à rattraper ultérieurement, il devra, en l'occurrence, faire un sacrifice pour expier son erreur.

52 - Celui qui éjacule délibérément après la première désacralisation et avant la deuxième sans entamer des rapports intimes, il n'a rien à expier. S'il jeûne trois jours ou sacrifie une brebis ou donne à manger à six nécessiteux, soit un demi Sâ` (1 Sâ` = 2,172 kg) pour chacun, il aurait bien fait. Ceci est afin de couper court au désaccord des Oulémas dont certains optèrent pour le sacrifice pour se racheter; et de faire preuve de précaution à ce sujet, en se pliant ainsi au Hadith du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam): "Celui qui se garde de l'équivoque purifie sa foi et son honneur." .

53 - Celui qui fait un rêve érotique alors qu'il était encore en état d'Ihrâm ne doit rien effectuer à part le Ghousl (ablutions majeures).

 

Chapitre de la Fidya

54 - Celui qui est entré en état d'Ihrâm n'a rien à expier si, par oubli ou par ignorance, il procède à se soigner les ongles, à s'épiler les aisselles, à se couper la moustache, à se raser le pubis ou à se parfumer. L'on tire argument à cet égard du verset où Allah (L'Exalté) dit: {Seigneur, ne nous châtie pas s'il nous arrive d'oublier ou de commettre une erreur} et du hadith du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam): Allah répliqua (au sujet de cette imploration) : " Ceci est déjà fait. " L'on tire argument également à cet égard du hadith de l'homme à la tunique (parfumée).

 

55 - Celui qui enlève les habits d'Ihrâm et porte des habits cousus, soit par ignorance ou par oubli, doit s'empresser à enlever ces derniers dès qu'il apprend l'avis religieux de la Charia à cet égard ou qu'il s'en souvient en cas d'oubli, et il n'aura pas à expier cette erreur. Ceci se justifie par le caractère général que revêt le verset où Allah (le Très Haut) dit: {Seigneur, ne nous châtie pas s'il nous arrive d'oublier ou de commettre une erreur.} A ce sujet, il fut authentiquement rapporté que le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) dit: Allah répliqua (au sujet de cette imploration) : " Ceci est déjà fait. " De même, il fut authentiquement rapporté qu'un homme entra en état d'Ihrâm en portant une tunique parfumée avec du Khalouq puis, voulant connaître l'avis religieux de la Charia à cet égard, il vint trouver le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) qui, en réponse à la question de l'homme, lui dit: "Débarrasses-toi des traces du "Khalouq" (parfum préparé à partir de safran et autre) trois fois, puis ôte ta tunique!" . Cependant, il n'exigea pas de lui aucune expiation car son erreur était due à son ignorance.

Notez  




Autres articles
Des célébrations organisées avant le départ ou au retour du Hadj?
Le mérite de la visite rituelle de Médine
Le sacrifice rituel est surérogatoire et non obligatoire
Les mérites des 10 premiers jours de Dhoul Hija
Les trois types de sacralisation
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
Pусский
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com