Les enquêteurs de l'ONU exigent un accès illimité à la Birmanie     France : L'occupation de la mosquée jugée cinq ans après     Royaume-Uni : des policiers suscitent la colère en entrant dans une mosquée avec leurs chaussures     Achoura 2017 : date officielle     Abu Dhabi : Présentation de manuscrits rares du Coran dans le cadre d’une grande exposition
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Il est donc interdit de les imiter en décalant une festivité de quelques jours, telle que la fête de Pâques ou de Noël...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>La prédication

L’injonction du bien et la réprobation du mal (1)

Cheykh Salih El Fawzan

La louange est à Allah Seigneur de l’univers, la fin heureuse appartient aux pieux, et nul inimitié si ce n’est à l’égard des injustes. J’atteste qu’il n’y a de divinité en droit d’être adoré si ce n’est Allah Seul, sans associé et j’atteste que Mohammed (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) est Son serviteur et Son messager. Il l’a envoyé comme miséricorde pour l’univers, puisse Allah le couvrir d’éloges et le saluer, sa famille, ses compagnons et tous ceux l’ont suivi et se sont fermement attachés à sa voie jusqu’au Jour dernier. Cela dit, le sujet dont allons parler, si Allah veut, est un sujet qui concerne tous les musulmans, à savoir « l’injonction du bien et la réprobation du mal ».


L’importance de l’injonction du bien et de la réprobation du mal
Cette vertu fait parti des caractéristiques des prophètes et messagers, notamment leur sceau et leur guide Mohammed (Paix et bénédiction d’Allah sur lui). En effet, Allah le caractérise par cette vertu lorsqu’Il dit : « Ceux qui suivent le Messager, le Prophète illettré qu’ils trouvent écrit (mentionné) chez eux dans la Thora et l’Evangile. Il leur ordonne le bien, leur interdit le mal, leur rend licites les bonnes choses, leur interdit les mauvaises, et leur ôte le fardeau et les jougs qui étaient sur eux. Ceux qui croiront en lui, le soutiendront, lui porteront secours et suivront la lumière descendue avec lui ; ceux-là seront les gagnants »[1]. S’il est communément admis que cette vertu est une de ses  caractéristiques, il faut cependant savoir qu’elle est aussi une des caractéristiques des membres de sa communauté, comme Allah dit : « Vous êtes la meilleure communauté, qu’on ait fait surgir pour les hommes. Vous ordonnez le bien, interdisez le mal et croyez à Allah »[2], « Que soit issue de vous une communauté qui appelle au bien, ordonne le convenable, et interdit le blâmable. Car ce seront eux qui réussiront »[3]
 
La signification du bien et du mal
Le sens du terme arabe employé « ma’rouf » (le bien) désigne tous les actes d’obéissance. Il fut nommé ainsi car il désigne tout ce qui est reconnu en tant que tel par la raison et la saine nature. La plus primordial et la plus importante des œuvres qui caractérise le bien est l’adoration d’Allah Seul, sans aucun associé, d’un culte exclusif et de délaisser toute adoration d’autre que Lui. Ensuite, vient l’ensemble des œuvres d’obéissance à caractère obligatoire et recommandé. Tous, entrent dans les limites de ce terme. Par conséquent, tout ce qui est ordonné par Allah et Son messager (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) désigne ce terme.
 
Quant au terme arabe employé « el mounkar » pour désigner (le mal), il désigne tout ce qu’Allah et Son messager (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) ont interdit. Dés lors, tous les actes de désobéissance se définissent par ce terme, car ce mot correspond à tout ce qui est réprouvé par la raison, la saine nature, et les législations célestes.
 
Le plus grand mal
Le plus grand mal qui puisse exister est le polythéisme, c’est pour cette raison que la première injonction ordonné par les messagers fut l’adoration d’Allah qui constitue le plus grand acte d’obéissance, tout comme l’interdiction de commettre du polythéisme fut la première des réprobations à l’encontre de leurs peuples, car le polythéisme constitue le plus grand mal. Ainsi, le polythéisme c’est d’adorer autre qu’Allah ou de vouer une forme d’adoration à autre que Lui. C’est en ces termes qu’Allah dit : « Nous avons envoyé dans chaque communauté un Messager, [pour leur dire]: « Adorez Allah et écartez-vous du Taghout[4] »[5], « Et Nous n’avons envoyé avant toi aucun Messager à qui Nous n’ayons révélé: «Point de divinité en dehors de Moi. Adorez-Moi donc »[6]. De même, entre dans la définition de ce terme l’ensemble des actes de désobéissance, qu’il s’agisse de péchés capitaux ou de petits péchés.
 
Les effets bénéfiques de mettre en pratique « l’injonction du bien et la réprobation du mal »
Il ne peut y avoir d’ordre (social) au sein de l’humanité qu’à condition que l’injonction du bien et la réprobation du mal soient mis en pratique, car l’homme, au sein de la société humaine, a pour nature de vivre en communauté. Et quand bien même, il vivrait en ermite il lui faudrait s’ordonner le bien et s’interdire le mal. Par conséquent, cette mise en pratique est d’autant plus impérative et son caractère obligatoire s’affirme d’autant plus, au sein de la société humaine, et ce, car l’homme, sauf ceux à qui Allah a fait miséricorde, tend par nature vers l’inimitié, l’injustice en se fiant à son âme incitatrice au mal, à la présence de démons parmi les djinns et les hommes qui embellissent aux gens les œuvres abominables et les dissuadent d’accomplir des œuvres d’obéissance, et, en se fiant également aux désirs éphémères interdits qui varient en fonction des différentes époques. Certes, se trouvent au sein des sociétés humaines des tentations trompeuses poussant l’homme à succomber aux interdits ayant rapport avec les femmes, la nourriture, les boissons et l’acquisition de biens (…).
 
Partant du principe que telle est la nature de l’homme, la Sagesse d’Allah rendit nécessaire l’injonction du bien et la réprobation du mal, et en fit un acte légiféré afin que l’ordre soit établi au sein de la communauté, et afin de faire face à ces turpitudes. Toutes les communautés possèdent des hôpitaux qui ont pour vocation de soigner les maladies qui touchent la santé corporelle, des médecins qui traitent ces maladies, ce qui est tout à fait louable, de même que toutes les sociétés s’efforcent de faire tout ce qui en leur possible pour pouvoir subsister et garantir leur force. Cependant, ce qui met le plus ces sociétés en péril sont les maladies liées aux tentations et aux ambigüités, (car) elles sont beaucoup plus dangereuses que les maladies corporelles, car elles touchent les cœurs et le culte sans lequel il ne peut y avoir d’ordre, puisque les cœurs dominent les corps, comme le Messager d’Allah (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) a dit : « En vérité, il y a dans le corps humain un morceau de chair,  si celui-ci est sain c’est alors tout le corps qui le devient, et s’il est malsain c’est tout le corps qui en pâtit, n’est autre que le cœur».
 


[1] Sourate 7 Al a’raf verset 157.
[2] Sourate 3 la famille de ‘Imran verset 110.
[3] Sourate 3 la famille de ‘Imran verset 104.
[4] Terme qui désigne tout ce par le biais duquel le serviteur outrepasse ses limites, qu’il s’agisse d’un être suivi, obéi ou adoré.
[5] Sourate 16 les abeilles verset 36
[6] Sourate 21 les prophètes versets 25

 

Notez  




Autres articles
Les effets louables de la charité contre la tristesse et l'angoisse
N'enterrez pas vos morts en ces moments sauf en cas de nécessité !
La médisance… le péché ignoble et répandu
La Polémique et la dispute sont défendues en Islam
La célébration de Mawlid fait-t-elle partie de notre religion?
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
Pусский
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com