Les enquêteurs de l'ONU exigent un accès illimité à la Birmanie     France : L'occupation de la mosquée jugée cinq ans après     Royaume-Uni : des policiers suscitent la colère en entrant dans une mosquée avec leurs chaussures     Achoura 2017 : date officielle     Abu Dhabi : Présentation de manuscrits rares du Coran dans le cadre d’une grande exposition
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Il est donc interdit de les imiter en décalant une festivité de quelques jours, telle que la fête de Pâques ou de Noël...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>Dans le couple

Le Divorce

Chaykh Saad Al-Chathri

Chapitre : Le divorce

Louanges à Allah Seigneur des mondes et que les saluts et les bénédictions soient sur le meilleure des prophètes et messagers.

Je demande louanges à Allah pour nous avoir permis de faire partis des gens de la religion de l’Islam englobant les biens de ce monde et de l’au-delà, ne nous laissant aucun bien sans nous y mener. Et ne nous laissant aucun mal sans nous avoir mis en garde contre celui-ci.

Le problème que nous allons ici étudier est celui du divorce.

Et nous répondrons quant au Hadith relaté concernant le divorce comme étant la chose la plus détestée parmi  ce qui est licite.

Ce divorce qui sépare les membres d’une famille, et qui y amène un très grand trouble, et qui entraine parfois nos sociétés à changer, entrainant ainsi notre famille dans un état qui n’est pas celui demandé par Allah Azza  wa Jall.

Il est vrai que le divorce peut être un bienfait dans certaines situations, lorsque toutes les voies d’une  bonne vie sont obstruées, et lorsque chacun des époux est pleinement convaincu qu’il n’ya pas d’issus ni de vie heureuse si ce n’est dans la séparation. Mais dans ce cas là, il n’ya pas de doute que le divorce doit être fait en respectant des piliers et des règles légiférées, afin de garantir que le divorce soit la voie du bonheur si Allah le veut.   

Le sujet du divorce a été cité dans de nombreux versets du Coran afin de mettre en évidence les règles légiférées à ce propos. Comme la parole d’Allah Le Très-Haut : {Et quand vous divorcez d’avec vos épouses, et que leur délai expire, alors, reprenez-les conformément à la bienséance ou libérez-les conformément à la bienséance. Mais ne les retenez pas pour leur faire du tort: vous transgresseriez alors et quiconque agit ainsi se fait du tort à lui-même. Ne prenez pas en moquerie les versets d’Allah. Et rappelez-vous le bienfait d’Allah envers vous, ainsi que le Livre et la Sagesse qu’Il vous a fait descendre; par lesquels Il vous exhorte. Et craignez Allah, et sachez qu’Allah est Omniscient. Et quand vous divorcez d’avec vos épouses, et que leur délai expire, alors ne les empêchez pas de renouer avec leurs époux, s’ils s’agréent l’un l’autre, et conformément à la bienséance. Voilà à quoi est exhorté celui d’entre vous qui croit en Allah et au Jour dernier. Ceci est plus décent et plus pur pour vous. Et Allah sait, alors que vous ne savez pas} [Al-Baqara versets 231/232]

 Ainsi, il y’a de nombreux versets concernant le divorce. {Les divorcées ont droit à la jouissance d’une allocation convenable, [constituant] un devoir pour les pieux.} [Al-Baqara 241]

 

Il a été rapporté dans un Hadith de faible chaine de transmission que lorsqu’un homme est venue au  le prophète paix et bénédictions d’Allah sur lui disant : « J’ai divorcé de mon épouse trois fois »,  celui-ci lui répondit : « Joues-tu avec le livre d’Allah alors que je suis parmi vous ? »

Et il a été rapporté dans un hadith que 4umar Ibn Al-Khattab  mentionna  au prophète paix et bénédictions d’Allah sur lui que ‘AbdAllah Ibn ‘Umar a divorcé de son épouse tandis qu’elle était en état de menstrues, le prophète paix et bénédictions d’Allah sur lui dit alors à ‘Umar : « Qu’il la reprenne et qu’il la garde jusqu’à ce qu’elle soit pure puis qu’elle revienne à l’état de menstrues, s’il souhaite divorcer d’elle, qu’il divorce durant son état de pureté. »

Ainsi, le problème du divorce est un problème complexe, il est nécessaire d’en étudier les causes permettant de le refouler,  et  il est nécessaire que nous mettions fin aux causes et aux comportements facilitant le divorce dans nos sociétés, car le divorce entraine des impacts mauvais et détestables.

Parmi les impacts du divorce :

1/ Tous ce qu’apporte le divorce comme mal pour l’état d’âme de chacun des époux. Ce qui influe sur leur vie, si l’homme qui a divorcé de sa femme, cela aura un impact sur sa personne, de même pour l’épouse. Une vie paisible de longues années a été détruite par un seul instant, il est essentiel de se rendre compte que cet instant unique apportera de nombreuses conséquences nuisibles.

2/ Egalement, avec le divorce, tous les bénéfices apportés par le mariage s’envoleront. Le mariage est basé sur la fondation d’une famille, et il est basé sur étant un repos pour les deux époux, comme étant amour, miséricorde, affection et vie paisible. Et par la cause du divorce, nous perdrons ces nombreux bienfaits apportés par le mariage. Quant aux effets néfastes du divorce sur les enfants, alors cela n’en parlons pas tellement ils sont vastes. Cela a des conséquences sur leur état d’esprit, sur leur apprentissage, sur leurs études, sur leur comportement, et sur tous leurs états, même dans leurs projets, dans leurs esprits. Il y’a une différence entre l’enfant qui vit entre ses deux parents qui lui consacrent leur amour et leur affection, et entre l’enfant qui a des parents divorcés, il est alors soit chez sa mère et ne ressent pas l’affection paternel, ou bien il est chez son père et ne ressent alors pas l’amour maternel.

3/ Les conséquences du divorce sur les enfants sont nombreuses, parmi elles il y’a ce qui se rapporte aux dépenses. Il y’à aussi ce qui se rapporte à l’habitude de l’enfant avec ses parents. Un enfant qui vit avec ses parents apprend de leur voie et de leurs manières, de leurs paroles ainsi que de tous ce qui les concerne. Le père le conseille et le guide, et le gronde lorsque cela est nécessaire ; et lorsqu’il accomplit ce qu’il ne faut pas il le conseille. Il y’a une grande différence entre l’enfant qui vit chez un seul parent, qui ne lui porte pas toute son attention, et il ne bénéficie pas de tous son temps, et l’enfant qui vit avec deux parents. Il y’a une différence entre un enfant qui ne vit que chez l’un de ses parents, et qui rate l’éducation qui doit être donné par l’autre parent, et l’enfant qui bénéficie de l’éducation des deux parents.

4/ également parmi les conséquences du divorce, il y’a les choses qui ne sont pas conseillés qu’accomplis l’homme envers son ex épouse ou la femme envers son ex époux. Et parmi ces choses il y’a : les mauvaises et basses  paroles que tiennent chacun d’entre eux contre l’autre. La femme divorcée se permet de parler en mal de son mari, en le rabaissant, en dévoilant ses défauts et en l’insultant. Et l’homme fait de même. Une fois c’est de la médisance avec ses réels défauts, mais cependant il n’est pas autorisé de les mentionner, car parmi les plus mauvais des gens il y’a l’homme qui se plein de sa femme, et la femme qui se plient de son mari, chacun d’entre eux révèle les secrets de l’autre, et cela est un type parmi les types de médisance dabs la parole du Très Haut : {et ne médisez pas les uns des autres. L’un de vous aimerait-il manger la chair de son frère mort? (Non!) vous en aurez horreur.} [Al-Hujurat 12]

Leurs paroles peuvent aussi être des mensonges et des accusations mensongères, ainsi que des paroles qui sont contraire à la vérité qui peuvent être des causes de l’entrée en Enfer : « Prenez garde au mensonge, car le mensonge mène à la dépravation et la dépravation conduit à l’enfer ».

Le  mensonge est de la médisance, et ainsi donc, ce discours que tiens chacun des époux sur l’autre, ainsi que ce mépris l’un envers l’autre et les mauvaises paroles, sont des conséquences du divorce, et ceci est interdit par la législation.

5/ Beaucoup de femmes divorcées ont perdu la famille qui l’accueillait, et qui prenait soins de se dépenses, et cela a donc des conséquences sur elle.

Parmi les causes menant au divorce :

1/ Que chacun des époux ne prenne pas soins de respecter le droit de l’autre, l’absence de bon comportement. Que l’époux  ne respecte pas les droits de l’épouse, et que l’épouse ne respecte pas les droits de l’époux, tandis qu’Allah ‘Azza wa Jall a ordonné cela à chacun d’entre eux : {Et comportez-vous convenablement envers elles. Si vous avez de l’aversion envers elles, il se peut que vous ayez de l’aversion dans une chose dans laquelle Allah a déposé un grand bien}. [An-Nissa verset 19]

Et il dit : {Mais s’ils se décident au divorce, (celui-ci devient exécutoire) car Allah est certes Audient et Omniscient.} [Al-Baqarah verset 227 ]

2/  Ne pas donner de l’importance au divorce, et le prononcer sans prendre garde au règles légiférées qui sont en rapport, et sans prendre compte des résultats finaux qui en découlent.

3/ Les réunions en mixité où les hommes et les femmes sont rassemblés dans un seul et même endroit, et alors s’en suit des comportements douteux menant l’un des époux à douter de l’autre. Elle regarde les hommes qui lui sont étrangers, et il regarde les femmes qui lui sont étrangères et de là né la jalousie dans le cœur de l’époux, et né la jalousie dans le cœur de l’époux et il commence à douter d’elle et à douter de ses actions, et ils ne sont plus apaisés dans leur vie commun. Et le dernier palier de tous cela est le divorce. Ainsi, ces réunions où règne la mixité et même lorsqu’elles ont lieu au sein d’une même famille, alors qu’il y’a les frères de l’époux et leurs épouses, ainsi que certains de leurs proches, à partir de cette mixité né la flamme de la jalousie, et cause des conséquences et des résultats qui ne sont pas louables.

4/ Egalement, que les femmes ne portent pas le voile légiféré entraine le doute entre les deux époux, et entraine l’attachement du cœur des hommes à d’autres que leurs épouses, et cela les pousse à comparer ce qu’ils voient chez les autres femmes avec leur propre épouse.

5/ Les mauvaises paroles que prononcent l’un des époux envers l’autre, il parle sur elle et parle sur lui, et cela entraine le divorce, lorsque l’épouse élève sa voie contre son mari, et qu’il élève sa voie contre  elle. Lorsqu’il ya présence d’insultes et de dénigrements comment alors se pourrait-il que la vie soit paisible entre eux ?! Allah Le Très Haut dit : {Et dis à Mes serviteurs d’exprimer les meilleures paroles, car le Diable sème la discorde parmi eux. Le Diable est certes, pour l’homme, un ennemi déclaré.} [sourat Al Isra verset 53]

6/ Parmi les causes de divorce également : ces corrupteurs, et destructeurs qui entrent dans la vie de famille, et qui tentent de semer la destruction entre l’homme et sa femme, ils montent la femme contre son époux, et ils font détester sa femme à l’époux. Et cela en colportant de faux propos, ou en colportant leurs doutes, ou en apportant une description  négative des actions de l’époux qui pousse l’autre époux à le repousser. Et la personne qui accomplit cela sera châtiée d’un grand châtiment. Et tout cela peut avoir pour conséquence le divorce.

Ainsi donc, nous devons soigner le problème du divorce, et nous nous devons  d’accomplir ce qui est nécessaire dans la protection de notre société contre le fléau du divorce. Ce divorce qui a pour conséquences ce que nous avons cités,  possède des moyens pour le soigner avant qu’il n’arrive. Et il existe aussi de quoi soigner les conséquences du divorce après qu’il ai eut lieu.

Quelles ont les mesures, qui lorsqu’elles sont prises permettent par l’aide d’Allah de nous protéger contre le divorce ou de ses maux ?

 

 

Parmi les voies permettant de guérir le problème du divorce :

1/  On peut prévenir du divorce en réglant les problèmes conjugaux, et en les éloignant de notre famille et de notre société. Plus on s’efforcera à régler les problèmes et les différents conjugaux, plus on diminuera par l’aide d’Allah le taux de divorce.

2/ Ne pas prendre le divorce comme une chose facile. Certaines personnes à la moindre chose, le premier mot qui leur vient à la bouche est celui du divorce. En effet, tu vois un homme  discuter  avec son amie du prix de l’essence,  ils ont pris 10 ryals d’essence et voilà que l’un dit « C’est à moi de payer sinon je divorce » et l’autre qui renchérit : «c’est moi qui divorce si c’est toi qui paye». Est-ce que cette somme est équivalente à cette chose si importante et essentielle qu’est la vie conjugale ? Pour 10 Riyal tu es capable de divorcer de ta femme ?! Honorer ton ami une seconde est plus chère à tes yeux que ton épouse,  tes enfants, ton foyer, et que ton  bonheur familial ? Cela est l’une des manières jouer avec le livre d’Allah Azza Wa Jall,  contre quoi le prophète paix et bénédictions d’Allah sur lui a mis en garde. Et cela fait parti du fait de prendre les versets d’Allah en moquerie, il est interdit de jurer par autre qu’Allah comme le prophète paix et bénédictions d’Allah sur lui a dit : « celui qui souhaite jurer qu’il jure par Allah  ou qu’il se taise. » Celui qui jure par le divorce désobéis à Allah, et est pêcheur, et transgresseur par cette parole qu’il a prononcé, il lui faut se repentir à Allah et il ne doit pas revenir à cette pratique une seconde fois.

3/ Ne pas utiliser le divorce comme un moyen de pression contre l’épouse. Il se peu que l’époux ai des ambitions et des envies et il souhaite que sa femme le suive dans cela, et il ne trouve d’autre moyen pour que sa femme le suive dans cela que d’utiliser le divorce. Il la menace : si tu vas à tel endroit tu es divorcée, et si tu reviens tu es divorcée. Premièrement ce comportement émanent de l’époux va à l’encontre de la législation, et celui qui accomplit un tel acte est pêcheur. Et utiliser un moyen légiféré requiert de l’utiliser dans ce qu’il convient et au moment où il est propice. Deuxièmement, cela compte parmi les manquements dans la raison, le fait de menacer par le divorce provient d’une faible raison. Car le divorce est un avantage qu’Allah a donné à l’homme, et le rendre comme étant une menace contre son épouse, c’est comme lui donner cet avantage là. Lorsqu’il lui dit : si tu sors tu es divorcée, c’est comme si en réalité il lui donnait le divorce entre les mains, lui disant « c’est toi qui divorces ». Car il a rattaché le divorce à l’une de ses actions. Et à ce moment là, l’époux s’est refusé à lui-même m’un des avantages que la législation lui a permis pour la donner à sa femme, et il a donc accomplit par cela un acte témoignant d’un manque dans la raison.

Puis s’il rattache la vie conjugale,  pour laquelle il est nécessaire de rester constant, et dans laquelle réside beaucoup de  bienfaits, et de nombreux fruits, à un seul instant, il n’a certes aucune raison. Rattacher une vie de plusieurs années, 50 ou même 60 ans à une seule action qui s’est produite dans une journée ou une simple heure, est ce que cela compte dans que ce soit de raisonnable ? Par Allah, il n’ya rien de raisonnable en cela.

4/ S’éloigner des insufflations de Chaytan qui sont la cause de divorce. Chaytan vient à beaucoup de personnes pour leur insuffler de mauvaises pensées : toi tu as divorcé, tu t’es séparé de ta femme, ta parole que tu viens de prononcer vaut un divorce. Et le remède de cela consiste à délaisser ses insufflations, et de ne pas y prêter attention. La personne doit savoir que si elle prête attention aux insufflations de Chaytan et y réponds positivement, alors il aura commis un péché, et aura en cela contredit la législation.

5/ Retourner vers les savants, en ce qui concerne les jugements légiférés qui se rapportent au  divorce.   Lorsqu’il y a une question concernant le divorce entre toi et ton épouse, et tu ne sais pas si le divorce a eut lieu ou pas ? Comment alors se rétracter ? Il te faut alors retourner aux savants de confiance, afin qu’ils te guident vers ce qui t’es le pus profitable, et par cela tu seras premièrement confiant que ta vie conjugale sera dans la meilleure situation, et tu seras sûre que ton épouse reste avec toi dans le licite et non dans l’illicite. Puis troisièmement, tes actions seront jugées en fonction de la législation, et les savants sauront te trouver le jugement relatif à ta situation, et te mettrons en évidence comment éviter ce divorce. 

6/ Divorcer durant le temps dans lequel il est permis. Le divorce n’est pas autorisé n’importe quand, il y’a des moments précis dans lesquels il est autorisé de divorcer, et il est interdit de divorcer en dehors de celle-ci. Et c’est pourquoi, les savants ont divisé le divorce en : divorce sounni, (suivant la sounnah) divorce bid’i (innové).

Quant au divorce bid’i, Ce qui est le plus juste, c’est qu’il se divise en trois sortes :

Le premier : le divorce pendant la période menstrues, ce qui est illicite. Il n’est pas autorisé de divorcer de ton épouse pendant sa période de menstrues.

Le deuxième type : le divorce pendant la période de pureté tandis que l’homme a eut des rapports charnels  avec son épouse durant celle-ci. Si l’homme a des rapports charnels avec son épouse durant cette période il lui est interdit de divorcer d’elle jusqu’à ce que vienne sa période de menstrues puis qu’elle en soit pure. Alors il la divorce pendant sa période de pureté avant d’avoir un rapport charnel durant cette période de pureté

 Le troisième type : regrouper les trois divorces en une seule parole, c’est illicite et compte parmi les divorces innovés selon l’unanimité des savants.

Si les gens ne pratiquaient le divorces qu’en respectant ces périodes, ils auraient alors diminués de beaucoup  le taux de divorce. 

Il ne peut la divorcer que pendant sa période de pureté sans avoir eut de rapports charnels, et cela est une période d’absence. Une période d’absence de l’époux pour son épouse, et une période d’absence de l’épouse pour son époux, depuis des jours il n’a pas eut de rapports avec elle, alors il ne la divorcera alors dans ce cas la que si la vie conjugale a atteint un point de non retour, elle ne peut être corrigée ou remédiée.

7/ Egalement parmi les choses demandées : que la femme reste dans le foyer de son époux après le divorce ar-ruj’i ,  il n’est pas autorisé pour la femme de sortir du foyer du mari. Et si elle a été divorcé par un divorce ar-ruj’i elle reste une épouse tant qu’elle est encore dans la période de continence. En effet elle reste une épouse  qui a les même jugements que tout autre épouse, elle s’embellit pour son mari, et il lui est autorisé de se montrer à lui jusqu’à ce qu’elle se purifie de ses troisièmes menstrues, dés lors qu’elle se purifie de ses troisièmes menstrues elle devient une femme étrangère pour lui. Et il lui est alors obligatoire de se voiler devant lui ; et Allah Azza wa Jall dit {Ô Prophète! Quand vous répudiez les femmes, répudiez-les conformément à leur période d’attente prescrite} [At-Talâq verset 1]. C'est-à-dire : Vous pouvez les divorcer mais pendant la période de continence durant leur période  de pureté sans avoir eut de rapports charnels. {et comptez la période; et craignez Allah votre Seigneur. Ne les faites pas sortir de leurs maisons, et qu’elles n’en sortent pas, à moins qu’elles n’aient commis une turpitude prouvée} [At-Talâq verset 1].

Cela fait référence aux mauvaises propos que tiens la femme envers on ex mari, ou à propos des proches de l’époux. Et dans ce cas là il lui est permis de la sortir de la maison à cause du mal qu’elle engendre.

8/ Egalement parmi les mesures permettant  de prévenir du divorce, et qui éloigne ce problème de nos sociétés : cesser de se détourner des femmes divorcées lorsque l’on cherche une épouse. Le prophète pais et bénédictions d’Allah sur lui s’est marié avec de nombreuses femmes ayant étés divorcées, ou avec des veuves ayants perdus leur époux.

9/ Bien se comporter avec les ex-épouses. Le père et la mère de la femme ayant été divorcée, ainsi que ses frères et ses enfants doivent bien se comporter avec elle. Et par cela ils se rapprochent d’Allah Azza wa Jall. Car elle est certes blessée et meurtrit, et il est donc nécessaire de particulièrement bien veiller à bien la traiter jusqu’à ce que son état s’améliore.

10/ Il est nécessaire de subvenir aux  besoins financiers de la femme divorcée durant sa période de retraite de continence, ainsi qu’envers celles qui sont enceintes, et il est nécessaire à l’ex époux de subvenir aux besoins des enfants qu’il a eut avec cette femme qu’il a divorcé, et il ne lui est pas autorisé de se détourner de cette obligation.

Enfin, je rappelle dans cette fin de discours que le prophète paix et bénédictions d’Allah sur lui a divorcé de son épouse Hafsa Bint Omar qu’Allah les agrées, et lui est parvenue la révélation venant d’Allah que cette femme est jeuneuse et pieuse, Allah lui ordonna ainsi de revenir vers elle et de la reprendre pour épouse.

Et pour cela, si une personne divorce de son épouse, il doit garder un lien de communication possible avec son ancienne épouse peut être Allah améliorera-t-Il la situation en la faisant retourner à ce qu’elle était avant le divorce. Comme Allah a dit : {Tu ne sais pas si d’ici là Allah ne suscitera pas quelque chose de nouveau} [At-Talâq verset 1].

Je demande à Allah Le Puissant d’améliorer la situation de notre communauté, et qu’Il la fasse revenir vers la religion de la meilleure manière. Ô Allah, Le Vivant accorde la réussite aux couples dans leur vie, ô Allah éloigne d’eux le divorce, ô Allah rends les paisibles l’un avec l’autre.

Et Allah est le plus savant, et les salutations sont sur notre prophète Mouhammad, et sur sa famille et ses compagnons. 

Notez  




Autres articles
Le droit de la femme à l'égard de son époux après le divorce
Les moyens remédiant aux divergences conjugales
L'islam préfère la durabilité du mariage à la répudiation
L'équité envers ses épouses est une obligation religieuse et un devoir social.
La sentence religieuse sur l'avortement ?
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
Pусский
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com