UK : Londres lance une grande campagne contre l’islamophobie     Kenya : un prêtre embrasse l’islam et transforme son église en mosquée     Somalie : au moins 276 morts et 300 blessés dans le terrible attentat survenu samedi à Mogadiscio     France : Le halal, entre normalisation et marchandisation     France : Retour sur la fermeture de la mosquée de Sartrouville
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Il est donc interdit de les imiter en décalant une festivité de quelques jours, telle que la fête de Pâques ou de Noël...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>Fatawa

Comment inviter les non-musulmans à L’Islam ?

Le Comité Permanent ... (Al-Iftâ')

Comment inviter les non-musulmans à

L’Islam ?

Question: « Un chrétien et sa femme ont  voulu entrer dans l’Islam. La personne chargée des questions juridiques leur a ordonné de se laver les mains, puis de formuler l’attestation de foi (achchahâda) de bon gré avec consentement et soumission, puis d’accomplir la circoncision. Il demande si cela est juste ou pas ? En outre, il souhaite qu’on lui écrive les paroles des pieux prédécesseurs concernant ce sujet, et la méthode

qui était utilisée à l’époque du Prophète  pour faire entrer un non-musulman dans l’Islam.

Réponse : La méthode du Prophète  dans L’invitation des non-musulmans à l’Islam était de les appeler à reconnaître qu’il n’y a point de divinité (digne d’être adorée) si ce n'est Allah et que Muhammad est Son Messager. S’ils approuvaient cela, il les appelait ensuite aux autres commandements de l’Islam par ordre d’importance et selon les circonstances. Quant à ce qui nous est parvenu à ce sujet, ce hadith rapporté par al-Boukhâry et Mouslim d’après Ibn cAbbâss  qui rapporte que le Prophète  lorsqu’il a envoyé Mu‘âdh  au Yémen, lui a dit : « Tu vas aller à la rencontre d’une communauté des gens du Livre (juifs et chrétiens). Invite-les à attester qu’il n’est de divinité (digne d’être adorée) qu’Allah 1 – et dans une autre narration : « à unifier Allah »2 – S'ils acceptent cela, informe-les qu’Allah leur a prescrit cinq prières chaque jour et chaque

nuit. S’ils acceptent cela, fais-leur savoir qu’Allah leur a imposé une aumône prélevée chez leurs riches et redistribuée à leurs pauvres. Garde-toi de toucher à leurs biens les plus précieux, et crains l’invocation de l’opprimé, car nul voile ne s'interpose entre elle et Allah. »3

Dans le même sujet, il est rapporté également par al-Boukhâry et Mouslim d’après Sahl Ibn Sa‘d As- Sâ‘idî que le Prophète  a dit à ‘Ali  lorsqu’il lui a donné l’étendard le jour de Khaybar : « Dirige-toi doucement jusqu’à leur emplacement, puis invite les

à l’Islam, et informe-les de ce qu’Allah est en droit de leur imposer. Et par Allah ! si par ton entremise Allah guide une personne, ceci est meilleur pour toi que [de posséder] des chamelles rouges1. »2 Et dans une narration différente : « Invite les

à attester qu’il n’est de divinité (digne d’être adorée) qu’Allah et que Muhammad est le

Messager d’Allah. »3

Les prédécesseurs ont divergé concernant leprécepte imposant au mécréant qui vient de se convertir à l’islam de prendre un bain rituel (Alghousl). Ceux qui se sont prononcés en faveur de son obligation sont Mâlik, Ahmad, et Abu Thawr – qu’Allah leur fasse miséricorde –, se référant à ce qu’ont rapporté Abu Dawûd et An-Nasâ’î d’après

Qays Ibn ‘Âsim  qui a dit : « Je me suis rendu chez le Prophète  pour me convertir à l’Islam, et il m’a ordonné de prendre un bain avec de l’eau mélangée à du jujubier. » Et l'ordre (le verbe à l'impératif) marque le caractère obligatoire [de ce qui est

ordonné].

Ach-Châfi‘î et certains hanbalites ont quant à eux affirmé que le bain rituel était recommandé (et non obligatoire), sauf s'il était en état d'impureté majeure au moment de sa conversion, auquel cas le bain lui est alors obligatoire. Abu Hanîfa, pour sa part, a dit que le bain n'était pas obligatoire, quelles que soient les circonstances. » Quoi qu'il en soit, le bain rituel lui a été légiféré en vertu de ce hadith (susmentionné) et de tous les

Autres textes qui vont dans le même sens. À propos de la circoncision, elle est obligatoire

Pour les hommes […], Cependant si tu remets à plus tard l’invitation à la circoncision de celui qui s’intéresse à l’Islam, jusqu’à ce que l’Islam s’installe dans son cœur et le rassure, cela est préférable, de crainte que l’empressement à lui demander

D’accomplir la circoncision ne le dissuade d'embrasser l’Islam. En fonction de cela, ce que vous avez ordonné à cet homme et à sa femme lors de leur conversion est juste.

C’est d’Allah que dépend notre réussite. Qu’Allah couvre d’éloges et salue notre Prophète Muhammad, les siens, et ses Compagnons.

Le Comité Permanent pour la Fatwa 1 tiré de fatwas destinées aux nouveaux musulmans

 Comment inviter les non-musulmans à

L’Islam ?

Question: « Un chrétien et sa femme ont  voulu entrer dans l’Islam. La personne chargée des questions juridiques leur a ordonné de se laver les mains, puis de formuler l’attestation de foi (achchahâda) de bon gré avec consentement et soumission, puis d’accomplir la circoncision. Il demande si cela est juste ou pas ? En outre, il souhaite qu’on lui écrive les paroles des pieux prédécesseurs concernant ce sujet, et la méthode

qui était utilisée à l’époque du Prophète  pour faire entrer un non-musulman dans l’Islam.

Réponse : La méthode du Prophète  dans L’invitation des non-musulmans à l’Islam était de les appeler à reconnaître qu’il n’y a point de divinité (digne d’être adorée) si ce n'est Allah et que Muhammad est Son Messager. S’ils approuvaient cela, il les appelait ensuite aux autres commandements de l’Islam par ordre d’importance et selon les circonstances. Quant à ce qui nous est parvenu à ce sujet, ce hadith rapporté par al-Boukhâry et Mouslim d’après Ibn cAbbâss  qui rapporte que le Prophète  lorsqu’il a envoyé Mu‘âdh  au Yémen, lui a dit : « Tu vas aller à la rencontre d’une communauté des gens du Livre (juifs et chrétiens). Invite-les à attester qu’il n’est de divinité (digne d’être adorée) qu’Allah 1 – et dans une autre narration : « à unifier Allah »2 – S'ils acceptent cela, informe-les qu’Allah leur a prescrit cinq prières chaque jour et chaque

nuit. S’ils acceptent cela, fais-leur savoir qu’Allah leur a imposé une aumône prélevée chez leurs riches et redistribuée à leurs pauvres. Garde-toi de toucher à leurs biens les plus précieux, et crains l’invocation de l’opprimé, car nul voile ne s'interpose entre elle et Allah. »3

Dans le même sujet, il est rapporté également par al-Boukhâry et Mouslim d’après Sahl Ibn Sa‘d As- Sâ‘idî que le Prophète  a dit à ‘Ali  lorsqu’il lui a donné l’étendard le jour de Khaybar : « Dirige-toi doucement jusqu’à leur emplacement, puis invite les

à l’Islam, et informe-les de ce qu’Allah est en droit de leur imposer. Et par Allah ! si par ton entremise Allah guide une personne, ceci est meilleur pour toi que [de posséder] des chamelles rouges1. »2 Et dans une narration différente : « Invite les

à attester qu’il n’est de divinité (digne d’être adorée) qu’Allah et que Muhammad est le

Messager d’Allah. »3

Les prédécesseurs ont divergé concernant leprécepte imposant au mécréant qui vient de se convertir à l’islam de prendre un bain rituel (Alghousl). Ceux qui se sont prononcés en faveur de son obligation sont Mâlik, Ahmad, et Abu Thawr – qu’Allah leur fasse miséricorde –, se référant à ce qu’ont rapporté Abu Dawûd et An-Nasâ’î d’après

Qays Ibn ‘Âsim  qui a dit : « Je me suis rendu chez le Prophète  pour me convertir à l’Islam, et il m’a ordonné de prendre un bain avec de l’eau mélangée à du jujubier. » Et l'ordre (le verbe à l'impératif) marque le caractère obligatoire [de ce qui est

ordonné].

Ach-Châfi‘î et certains hanbalites ont quant à eux affirmé que le bain rituel était recommandé (et non obligatoire), sauf s'il était en état d'impureté majeure au moment de sa conversion, auquel cas le bain lui est alors obligatoire. Abu Hanîfa, pour sa part, a dit que le bain n'était pas obligatoire, quelles que soient les circonstances. » Quoi qu'il en soit, le bain rituel lui a été légiféré en vertu de ce hadith (susmentionné) et de tous les

Autres textes qui vont dans le même sens. À propos de la circoncision, elle est obligatoire

Pour les hommes […], Cependant si tu remets à plus tard l’invitation à la circoncision de celui qui s’intéresse à l’Islam, jusqu’à ce que l’Islam s’installe dans son cœur et le rassure, cela est préférable, de crainte que l’empressement à lui demander

D’accomplir la circoncision ne le dissuade d'embrasser l’Islam. En fonction de cela, ce que vous avez ordonné à cet homme et à sa femme lors de leur conversion est juste.

C’est d’Allah que dépend notre réussite. Qu’Allah couvre d’éloges et salue notre Prophète Muhammad, les siens, et ses Compagnons.

Le Comité Permanent pour la Fatwa 1 tiré de fatwas destinées aux nouveaux musulmans

 

Notez  




Autres articles
Réponse à un Chrétien
Quel est l'avis religieux sur le port de la croix?
La circoncision n'est pas obligatoire dans ce cas-ci !
La conversion en Islam annule t-elle les dettes envers les non musulmans?
Il s'est converti à l’islam, que faire de ses dettes ?
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
Pусский
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com