Side Links

  |      |   

Toucher le corps d'une femme pendant le Tawâf ou et dans l'embouteillage, où que ce soit ne met pas en cause son Tawâf ni son ablution selon le plus précisé des deux avis prêchés des Oulémas. L'un des sujets à controverse au sein des Oulémas est de savoir si oui ou non l'attouchement de la femme annule l'ablution. Trois avis sont avancés et se présentent comme suit:

1-    Cela n'annule absolument pas l'ablution.

2-    L'ablution est absolument nulle.

3-    L'ablution est nulle si l'attouchement est accompagné du désir.

Mais l'avis le plus précisé est que cela n'annule absolument pas l'ablution. L'ablution de l'homme ne s'annule pas s'il touche ou embrasse la femme selon l'avis le plus précisé car: « Le Messager (saws.gif) embrassa certaines de ses femmes, ensuite accomplit la prière sans pour autant refaire ses ablutions ». Aussi parce que la règle est la continuité de la validité de l'ablution et l'état de pureté. Il n'est permis de juger l'ablution nulle qu'avec un argument juste selon lequel l'ablution s'annule absolument quand on touche la femme. Quant au verset ci-après où Allah (l'Exalté) dit: {ou si vous avez touché aux femmes}[1]. Le plus précisé pour son interprétation en est qu'il s'agit du rapport conjugal. Donc, il ne s'agit pas seulement de toucher la femme comme il est rapporté d'Ibn Mas`oud (qu'Allah soit satisfait de lui), mais ce passage est interprété par l'acte conjugal, tel que disent Ibn `Abbâs et un groupe de savants. Nous comprenons donc que le Tawâf de celui dont le corps touche à celui de la femme pendant son accomplissement reste valide, aussi bien que son ablution. S'il ne sécrète aucun liquide en touchant ou embrassant sa femme, son ablution reste intacte.



[1] La table servie (Al Mâ’ida) 5: Verset 6

 

Lettre d'information

© 2015 - 2016 All rights reserved Islam Message