Les enquêteurs de l'ONU exigent un accès illimité à la Birmanie     France : L'occupation de la mosquée jugée cinq ans après     Royaume-Uni : des policiers suscitent la colère en entrant dans une mosquée avec leurs chaussures     Achoura 2017 : date officielle     Abu Dhabi : Présentation de manuscrits rares du Coran dans le cadre d’une grande exposition
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Il est donc interdit de les imiter en décalant une festivité de quelques jours, telle que la fête de Pâques ou de Noël...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>Conseils et Points importants à savoir

Les dispositions religieuses relatives à celui qui enseigne aux gens la science utile

Le message de l'Islam

Au vu de la grande récompense divine réservée à celui qui enseigne aux gens la science utile, il est important d'évoquer les mœurs et principes devant être adoptés par l'enseignant; afin qu'il puisse conquérir cette grandiose récompense, sans pour autant qu'Allah soit insatisfait de lui; car la validité divine des bonnes œuvres au près d'Allah est toujours conditionnée à des dispositions qui régissent la bonne tenue de ces œuvrés en termes d'actions et intentions .

Voici donc ces dispositions qui notamment sont liées à l'œuvre de celui qui enseigne la science aux gens:

1.     Etre sincère envers Dieu dans l'enseignement de la science

Selon Abou Hourayra -qu’Allâh l’agrée-, le Prophète -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam- a dit : « Une personne qui a étudié la science l'a enseignée et a récité le Coran, on l'amènera (le Jour de la Résurrection) et on lui présentera les faveurs dont Allâh l'avait comblé et il reconnaîtra.

On lui dira : "Et qu'en as-tu fait ?".

Il dira : "J'ai étudié la science, je l'ai enseignée et j'ai récité le Coran en vue de te plaire".

On lui dira : "Tu mens ! Tu as appris pour qu'on dise de toi que tu es savant et que tu as récité le Coran pour qu'on dise : c'est un lecteur, et c'est ce qu'ils ont dit".

Ensuite, on ordonnera qu'il soit traîné sur son visage jusqu'à ce qu'il soit jeté en Enfer." »[1] [Rapporté par Mouslim]

2.     L'enseignement de l'essentiel à une personne passe avant l'enseignement de choses  secondaires à un groupe

Témim Ibn Ouseyd -qu’Allâh l’agrée- rapporte : « Je parvins au Messager d’Allâh -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam- alors qu'il faisait un discours.

Je dis: "Ô Messager de Dieu! Un étranger est venu se renseigner sur sa religion, ne sachant pas quelle est sa religion!"

Le Messager d’Allâh -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam- se dirigea vers moi en interrompant son sermon. Quand il arriva près de moi on lui apporta une chaise et il s'assit dessus. Il se mit alors à m'enseigner de ce que Dieu lui avait enseigné. Puis il alla reprendre son discours et l'acheva. » [Rapporté par Mouslim]

3.     L'interdiction de se taire sur une science reçue alors que la question a été posée

Selon Abou Hourayra -qu’Allâh l’agrée-, le Messager d’Allâh -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam-a dit : « Celui qui a été interrogé sur une science et l'a tue sera doté, le jour de la résurrection, d'une bride de feu. » [Rapporté par Abou Dâwoûd et At-Tirmidhi]

4.     L'utilisation de la douceur et de la sagesse dans la manière d'enseigner

Mou‘âwiya Ibn Al-Hakam As-Soulami -qu’Allâh l’agrée- rapporte: « Alors que je priais avec le Messager d’Allâh -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam-, voilà que l'un des orants éternua.

Je lui dis : "Qu’Allâh soit clément avec toi".

Les gens me jetèrent des regards de réprobation.

Je dis : "Malheur à moi ! Qu'avez-vous à me regarder ainsi ?"

Ils se mirent à taper des mains sur leurs cuisses (pour me faire taire). Quand je compris qu'ils voulaient me faire taire, je me tus.

Quand le Messager d’Allâh -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam- - puissé-je lui servir de rançon ainsi que mon père et ma mère - acheva sa prière, je n'ai jamais vu avant lui, ni après lui, un instructeur meilleur que lui.

Il dit tout simplement : "Durant la prière il n'est pas permis de prononcer une seule parole de ce que les gens se disent entre eux. La prière, en effet, n'est faite que pour purifier et glorifier Dieu et pour réciter le Coran". » [Rapporté par Mouslim n°537]

 

 



[1] Vous pouvez lire le Hadîth dans son intégralité dans notre rubrique de sélection de Ahadîth.

 

Notez  




Autres articles
Les premières choses à faire après avoir embarrassé l'Islam?
Evitez cette pratique qui annule vos bonnes œuvres!!
La sagesse du Prophète Mohammad dans l'appel à l'Islam.
Les moyens de raffermissement du musulman sur sa religion.
Quel est l'impact de la sincérité sur la validité des bonnes œuvres du croyant?
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
Pусский
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com