France : Dix individus liées à l'extrême droite arrêtées pour projet d'attentats contre des mosquées     Arabie Saoudite : Le TGV Haramain arrive enfin à Makkah     France : Une chroniqueuse britannique critiquée pour son tweet anti-musulmans dans le sillage du scandale Weinstein     Lausanne : 500 personnes réunies contre l'islamophobie après la profanation du carré musulman     Canada : un lycée autorise le port du hijab pour la fine fleur de ses athlètes musulmanes
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Il est donc interdit de les imiter en décalant une festivité de quelques jours, telle que la fête de Pâques ou de Noël...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>Habillement et nourriture

Est-il permis de manger la viande sacrifiée rituellement par le mécréant ou l’apostat ?

Le message de l'Islam

 

Q: Concernant la question des viandes sacrifiées par le mécréant et l’apostat (mourtad), dans le cas d’une viande sacrifiée rituellement, sur laquelle le nom d’Allah a été invoqué. Y a-t-il un texte, en dehors du consensus, pour l’interdire, en référence à ce verset du Très-Haut : « Vous est permise la nourriture des gens du Livre »[1] ?

R: Le consensus est une preuve légale par laquelle on se met d’accord sur un point. Nécessairement, le consensus relève d’une preuve apportée par le Coran et la Sunna. Pourtant, cette preuve semble ne pas être prise en compte par certains savants.

Si le consensus conclut à l’interdiction des viandes sacrifiées rituellement par le mécréant et l’associateur n’appartenant pas aux religions du Livre, que cela te suffise.

D’ailleurs, c’est ainsi que l’on comprend ce verset saint, comme vous n’êtes pas sans savoir.

Réponse au sujet de ce qu’il a dit : « sur laquelle le nom d’Allah a été invoqué ». On dira :

« Le fait d’invoquer le nom d’Allah de la part du mécréant d’origine et de l’apostat (mourtad) ne saurait être pris en considération, en raison de la vanité de leurs actes à chacun. Qu’il le fasse ou pas, cela revient au même.

De la même manière, s’il se met à prononcer “Pas de divinité à part Allah”, tandis que ce qui ressort de lui, c’est qu’il n’a pas cessé d’être un associateur, son témoignage ne sera pas pris en compte ; et qu’il l’accomplisse ou pas, ce sera du pareil au même. Cela ne peut lui être bénéfique que s’il le fait en pleine connaissance de sa signification, en se conformant à ce que cela implique, ainsi que l’a dit le Très-Haut :

« […] à l’exception de ceux qui auront témoigné de la vérité en pleine connaissance de cause. »

(Sourate 43; verset 86)

Ibn Jarîr -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- a dit – ainsi que d’autres que lui : « Ceux-là connaissent la vérité de ce dont ils ont témoigné. »

 

 

Source : « Al-Iman wa rad ‘ala ahl bid‘a » page 12, chapitre : « L’égorgement de la part des mécréants et des apostats lorsqu’ils prononcent le nom d’Allah ». Par l’Imâm ‘Abd ar-Rahmân Ibn Hassan Al-Cheikh 

 



[1] Sourate 5; verset 5.

 

Notez  




Autres articles
Des règles islamiques concernant le repas du Musulman
Quel est l’âge auquel le hijab(le voile) devient obligatoire pour la jeune fille?
Précision intéressante sur le sujet du visage de la femme en Islam
Les Vêtements de l' homme en l'Islam
La couverture des parties intimes pendant la prière
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
Pусский
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com