France : Dix individus liées à l'extrême droite arrêtées pour projet d'attentats contre des mosquées     Arabie Saoudite : Le TGV Haramain arrive enfin à Makkah     France : Une chroniqueuse britannique critiquée pour son tweet anti-musulmans dans le sillage du scandale Weinstein     Lausanne : 500 personnes réunies contre l'islamophobie après la profanation du carré musulman     Canada : un lycée autorise le port du hijab pour la fine fleur de ses athlètes musulmanes
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Il est donc interdit de les imiter en décalant une festivité de quelques jours, telle que la fête de Pâques ou de Noël...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>La prière [salât]

Le statut de celui qui abandonne de la prière (obligatoire)

Le message de l'Islam

Voici les dires de l'illustre savant Ibn Qudama- qu'Allah lui fasse miséricorde- (décédé au Ve siècle après la Hijrat) l'auteur du célèbre livre "Al- Mughny" qui est considéré comme l'une des incontournables références en matière de jurisprudence islamique, ces propos expliquent clairement  l'avis religieux quand à celui qui délaisse la prière obligatoire en Islam.

L'imam dit: « Il n’y a pas de divergence entre les savants quant à la mécréance de celui qui abandonne [la prière] en reniant son obligation, si une personne comme lui ne peut ignorer [qu’elle est obligatoire].

Par contre, si une personne telle que lui n’en connait pas l’obligation, comme celui qui vient de se convertir à l’Islam, ou qui ne grandit pas dans une terre d’Islam, ou dans un désert loin des contrées où se trouvent les savants : il ne sera pas jugé mécréant.[1]

Il faudra d’abord lui faire connaître [l’obligation de la prière] et lui confirmer les preuves de son obligation ; si après cela il en renie toujours l’obligation : il devient mécréant. Mais si celui qui en renie l’obligation est quelqu’un qui grandit dans une contrée où se trouvent les savants : il devient mécréant dès qu’il la renie.

Et il en est de même pour tous les piliers de l’Islam qui sont la Zakât, le jeûne et le pèlerinage : car ce sont les piliers de l’Islam et les preuves de leurs caractère obligatoire n’échappe quasiment à personne, vu que le Coran et la Sounna sont rependus ainsi que leurs preuves, ceci fait objet de consensus.

Le seul qui puisse renier son obligation est celui qui s’entête contre l’Islam et refuse de s’engager à ses lois et d’accepter le Livre d’Allah, la Sounna de Son prophète et le consensus de sa communauté. »

 

Source : Al Moughnî, tome 12, page 275.

 


[1] C'est-à-dire : il n’est pas banni de l’Islam et reste musulman, tant qu’il est monothéiste.

 

Notez  




Autres articles
Les effets méritoires de la prière sur le Musulman
Les vertus de la prière de la nuit dans le Coran et la Sunnah
La prononciation du nom d'Allah est-elle obligatoire avant l’accomplissement des ablutions?
Celui qui ne priait pas doit il rattraper?
Comment connaitre les heures des 5 prières avec ou sans montre?
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
Pусский
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com