Les enquêteurs de l'ONU exigent un accès illimité à la Birmanie     France : L'occupation de la mosquée jugée cinq ans après     Royaume-Uni : des policiers suscitent la colère en entrant dans une mosquée avec leurs chaussures     Achoura 2017 : date officielle     Abu Dhabi : Présentation de manuscrits rares du Coran dans le cadre d’une grande exposition
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Il est donc interdit de les imiter en décalant une festivité de quelques jours, telle que la fête de Pâques ou de Noël...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>La prédication

L’injonction du bien et la réprobation du mal (3)

Cheykh Salih El Fawzan

 

La raison pour laquelle fut légiféré l’injonction du bien et la réprobation du mal
Cette œuvre fut légiférée car il ne suffit pas que l’homme fasse preuve de droiture sans se soucier des autres, il doit plutôt s’efforcer de réformer sa propre personne ainsi que ses semblables. Le Messager d’Allah (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) a dit : « Nul n’est véritable croyant tant qu’il n’aime pas pour son frère ce qu’il aime pour lui-même ». Tout comme tu souhaites entrer au Paradis et être sauvé de l’Enfer en œuvrant dans l’obéissance à Allah et en s’écartant des interdits, tu dois souhaiter pour tes frères l’entrée au Paradis et la préservation de l’Enfer, et cela ne peut se concrétiser que par l’injonction du bien et la réprobation du mal.
 
De plus lorsque tu leur ordonnes le bien et que tu leur interdis le mal, tu dois vouloir leur bien, tu ne dois pas chercher à montrer une faiblesse présente en eux ou un défaut, tu ne dois pas non plus les dénigrer ou chercher à les rabaisser. Tu dois leur être utile en essayant de faire en sorte qu’ils soient épargnés de l’Enfer et qu’ils entrent au Paradis. Comment pourrais-tu les délaisser les voyant voués à l’Enfer sans rien faire alors que tu pourrais leur faire éviter, et ce, par l’injonction du bien et la réprobation du mal ?
 
En effet, il est rapporté de manière authentique que le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) a dit : « Celui qui observe strictement les prescriptions d’Allah, et celui qui les transgresse, sont comparables à des gens qui se trouvent sur un bateau et après un tirage au sort, les uns occupent le pont et les autres la partie inférieur… », et la partie inferieur se trouve bien évidemment plus proche de l’eau, « …Ceux qui se trouvent en bas sont obligés lorsqu’ils ont besoin d’eau, de monter sur le pont pour en obtenir. Ils se dirent : « Si nous faisions un trou dans notre part du bateau ainsi nous pourrions nous abreuver… », c'est-à-dire un trou dans la coque du bateau, « … et éviterions de gêner ceux qui se trouvent sur le pont », en montant et en allant constamment à leur rencontre. Cependant, il est bien évident que si la coque d’un bateau est fissurée, l’eau pénètre et immerge le bateau qui finit par sombrer avec tous ceux qui sont à bord, « … mais si ceux qui se trouvent sur le pont les laissent faire, tous les hommes périront, alors que s’ils les empêchent, ils seront tous sauvés »[1].
 
Telle est l’image de la société, ceux qui occupent le pont du bateau correspondent à la haute classe de notre société dont fait parti les dirigeants, les hauts fonctionnaires ainsi que les gens doués de raison, tandis que ceux qui occupent la partie inferieur du bateau correspondent au reste des individus qui compose la société parmi les pervers, les faibles de foi qui sont quant à eux de classe moindre. Il est donc une obligation pour la haute classe parmi les gens de foi, doués de raison d’empêcher le reste de la société (de commettre le blâmable), et ce, par le biais de l’injonction du bien et la réprobation du mal afin que tout le monde soit épargné. En revanche, si personne n’est empêché de se livrer à tout acte de désobéissance, c’est à ce moment qu’ils seront comparables aux gens occupant le pont du bateau ayant délibérément laissé ceux de la partie inferieur fissurer la coque du bateau, car quand vient le châtiment d’Allah, il s’abat sur tout le monde sans exception. Allah dit : « Et craignez une calamité qui n’affligera pas exclusivement les injustes d’entre vous. Et sachez qu’Allah est dur en punition »[2]. Il s’abat aussi bien sur les vertueux que sur les pervers, sur les pervers à cause de leurs désobéissances et sur les vertueux en raison de leurs silence devant ces actes répréhensibles et leur délaissement de l’injonction du bien et de la réprobation du mal.
 
Par conséquent, l’injonction du bien et de la réprobation du mal demeure la garantie de la sureté de cette communauté, tant que ce devoir est accompli et subsiste, la sureté et l’ordre sont garantis, par contre si ce devoir n’est plus accompli ou s’il est négligé alors la société court à sa perte. C’est en ces termes que Aicha, qu’Allah l’agrée, interrogea le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) : « Ô Messager d’Allah ! Serions-nous anéantis alors qu’il y a parmi nous des gens vertueux ? Il dit alors : « Oui, si la perversion est répandu »[3].
 
 
Ce qui a touché les sociétés contemporaines en raison de leur délaissement de l’injonction du bien et de la réprobation du mal
Les sociétés contemporaines souffrent en raison de ce délaissement, de désastres, de discordes, d’attitude bestiale, de la perte de nobles caractères, de l’honneur et de la sureté, comme vous pouvez le constatez. Et même si ces sociétés détiennent armes, force et équipements modernes, cela n’empêche qu’elles soient débauchées, déshonorées, et qu’elles fassent l’objet d’oppressions extérieur. Contrairement à une communauté qui croit en Allah et Son messager (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) et qui ordonne le bien et réprouve le mal, qui elle, vivra en toute sureté, comme vous pouvez le voir dans ce pays[4] qu’Allah soit loué, et nous l’implorons de parfaire Son bienfait et de faire perdurer Sa grâce, et qu’il en fasse une communauté vertueuse qui ordonne le bien et réprouve le mal car c’est un aspect d’enjeu capital.
 
Par ailleurs, l’injonction du bien et de la réprobation du mal comporte des effets bénéfiques notoires immenses. Certes, Allah évoque ce devoir dans Son Noble Livre et informe que ce devoir est un facteur de stabilité et de consolidation sur terre. Allah dit : « …Allah soutient, certes, ceux qui Le soutiennent. Allah est assurément Fort et Puissant, 41. Ceux qui, si Nous leur donnons la puissance sur terre, accomplissent la alāt, acquittent la Zakāt, ordonnent le convenable et interdisent le blâmable. Cependant, l’issue finale de toute chose appartient à Allah »[5]. Allah nous informe donc, et jure même, qu’Il soutient ceux qui le soutiennent, qui sont donc ceux qui soutiennent Allah ? Ce sont ceux qui soutiennent la religion d’Allah. Donc, l’injonction du bien et de la réprobation du mal est une cause de sureté, de stabilité, de secours contre l’ennemi et de consolidation sur terre.
 
(…) Et lorsque Allah évoque dans la sourate Hûd ce qu’il advint des communautés passées comme désastres, châtiments et anéantissements en ces termes : « Si seulement il existait, dans les générations d’avant vous, des gens vertueux qui interdisent la corruption sur terre! (Hélas) Il n’y en avait qu’un petit nombre que Nous sauvâmes, alors que les injustes persistaient dans le luxe (exagéré) dans lequel ils vivaient, et ils étaient des criminels. 117. Et ton Seigneur n’est point tel à détruire injustement des cités dont les habitants sont des réformateurs »[6], Il emploie le terme « mouslihoun » et non « salihoun » qui lui, désigne la rectitude personnel, alors que le terme « mouslihoun » quant à lui désigne ceux qui réforment leur semblables. En d’autres termes, ce sont ceux qui ordonnent le bien et réprouvent le mal, car Allah dit en effet : « (Hélas) Il n’y en avait qu’un petit nombre que Nous sauvâmes ». Allah mentionne qu’Il épargna ce petit nombre qui réprouvaient le désordre commis sur terre, et que la plupart furent anéantis parce qu’ils ne réprouvaient rien de tout cela.
 

 

Par conséquent, tout comme la réprobation est facteur de protection contre le châtiment et le supplice d’Allah, se soustraire à ce devoir constitue la cause de l’anéantissement et de la malédiction d’Allah sur un peuple. Allah dit : « Ceux des Enfants d’Israël qui n’avaient pas cru ont été maudits par la bouche de David et de Jésus fils de Marie, parce qu’ils désobéissaient et transgressaient. 79. Ils ne s’interdisaient pas les uns aux autres ce qu’ils faisaient de blâmable. Comme est mauvais, certes, ce qu’ils faisaient ! »[7]. Le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) récita ce verset à ses compagnons et dit : « Mais non, par Allah ! Assurément si vous ordonnez le bien, réprouvez le mal, empêchez le faible d’esprit (de commettre le blâmable) et si vous vous pliez devant la vérité, (vous serez épargnés de tout mal), sinon Allah frappera assurément vos cœurs les uns contre les autres et Il vous maudira comme Il les a maudit »[8]. Certes, Allah nous relate ceci à leur propos, afin que nous prenions garde de commettre des faits similaires et que nous encourions par conséquent Sa malédiction et Sa colère. (…).

 

A Suivre...

 



[1] Rapporté par Boukhari (2/111. 164), At-Tirmidhi (2/26), Ahmed (4/268)
[2] Sourate 8 le butin verset 25
[3] Rapporté par Boukhari (13/9) et Mouslim (8/165)
[4] L’auteur de la conférence fait allusion à son pays l’Arabie Saoudite
[5] Sourate 22 le pèlerinage versets 40-41
[6] Sourate 11 Hûd versets 116-117
[7] Sourate 5 la table servie versets 78-79
[8] Hadith n.1822 dans «Dha’if el jami’» jugé faible selon Cheykh Al-Albani

 

 

Notez  




Autres articles
Les effets louables de la charité contre la tristesse et l'angoisse
N'enterrez pas vos morts en ces moments sauf en cas de nécessité !
La médisance… le péché ignoble et répandu
La Polémique et la dispute sont défendues en Islam
La célébration de Mawlid fait-t-elle partie de notre religion?
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
Pусский
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com