Side Links

  |      |   

Les meilleures œuvres après les deux attestations de foi sont les cinq prières, elles constituent –selon le dire du prophète paix et salut sur lui- la principale limite séparant l'Islam de la mécréance, ces nobles adorations  sont soumises à des conditions et à des règles définies. La condition la plus importante est qu’il faut appartenir à l’Islam. Il faut aussi être sain d’esprit, avoir atteint l’âge de raison ou de discernement (puberté), observer la purification, et veiller à se défaire de la souillure, cacher ses parties intimes, se mettre en face de la Qibla, attendre l’arrivée de l’heure de la prière et formuler l’intention.

Ses actes obligatoires sont au nombre de quatorze : la station debout pour celui qui en est capable, dire "Allahou Akbar" (takbirou al ihram), la récitation de la Fatiha, l’inclinaison (roukou‘), le redressement après l’inclinaison, la prosternation sur les sept parties du corps concernées, le relèvement après la prosternation, la pause entre les deux prosternations, la sérénité pendant tous ces actes, l’ordre d’accomplissement de ces actes, le dernier "tachahoud", la position assise, la prière pour le prophète et le "salam" à la fin.

Quant à ses actes vivement recommandés, ils sont au nombre de huit : Toutes les "takbirates" (Allahou akbar) sauf celle de la consécration (Ihram), dire pendant l’inclinaison 3 fois "Sobhana Rabbi Al ‘Adhim" (Gloire au Seigneur, le Sublime), dire pendant la prosternation "Sobhana Rabbi Al A‘la" (Gloire au Seigneur, le Très Haut), dire entre les deux prosternations "Rabbi Ighfirli" (Seigneur absout-moi), le premier tachahoud et la position assise. Tout le reste des actes et des paroles de prière n’est que sounna.

 

Lettre d'information

© 2015 - 2016 All rights reserved Islam Message