Birmanie: une bombe artisanale explose dans une mosquée     Birmanie : Les ministres des Affaires étrangères d'Egypte et du Bangladesh discutent des moyens de protéger les musulmans Rohingyas     Canada : Un colloque sur l'islamophobie à Québec     Allemagne : l'entrée tonitruante de l’AfD, parti islamophobe et xénophobe, au Bundestag     France : Les Turcs abandonnent leur projet de mosquée à Quimper
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Il est donc interdit de les imiter en décalant une festivité de quelques jours, telle que la fête de Pâques ou de Noël...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>Moyens de rapprochement et d'obtentions de bienfaits

Les œuvres et leur agrément auprès d'Allah.

Le message de l'Islam

Lorsque l'œuvre est juste (c'est-à-dire conforme à la Sunnah), mais non vouée exclusivement à Allah, alors elle n'est pas agréée. De même, si elle est vouée exclusivement à Allah, mais n'est pas conforme à la Sunnah, alors, elle ne saurait être acceptée. Ainsi, elle doit être vouée exclusivement à Allah et juste, conforme à la Shari‘ah de Muhammad -salla llahou ‘alayhi wa sallam-.

Ainsi, Allah - Gloire et pureté à Lui - a dit au sujet des savants, des gens pieux et des gens instruits parmi les gens du Livre : « Dis : "Voulez-vous que Nous vous apprenions lesquels sont plus grands perdants en œuvres ? Ceux dont l'effort, dans la vie présente, s'est égaré, alors qu'ils s'imaginaient faire le bien". » (Sourate La caverne (Al-Kahf) V103,104)

Et Allah le Très-Haut dit : « Ce jour-là, il y aura des visages humiliés, préoccupés, harassés. Ils brûleront dans un feu ardent. » (Sourate L'enveloppante (Al-Ghashiyah) V 2-4)

Ces versets ne concernent pas uniquement les gens du Livre mais toute personne qui fait un effort dans le domaine d'une science, d'un travail ou d'une étude, et dont finalement l'effort n'est pas conforme à la Shar‘îah de Muhammad -salla llahou ‘alayhi wa sallam-. Par conséquent, cette personne se trouvera du nombre des perdants mentionnés par Allah dans Son Noble Livre, même si elle est douée d'intelligence et de sagacité, et qu'elle possède les qualités de l'ascétisme et du bon comportement. Ceci n'est pas une excuse valable et ne saurait ni lui procurer le bonheur (sur terre), ni l'épargner du châtiment (dans l'au-delà), sauf si elle se conforme au Livre d'Allah (le Coran) et à la Sunnah.

On rapporte dans le Sahîh d'Al-Bukhârî, par Abû Sa‘id Al-Khudrîy -qu’Allah l’agrée- : « J'ai entendu l'Envoyé d'Allah -salla llahou ‘alayhi wa sallam- s'exprimer ainsi : « Il apparaîtra parmi vous des gens qui vous feront mépriser votre prière au vu de la leur, votre jeûne au vu du leur, vos œuvres au vu des leurs ; ils réciteront le Coran sans qu'il ne dépasse leur gorge ; ils traverseront la religion comme la flèche traverse le gibier. Si l'on regarde la pointe de la flèche, on ne voit rien. Si on regarde l'orifice, on ne voit rien. Si l'on regarde le pelage, on ne voit rien ; de sorte que l'on doute que la flèche ait été lancée. »[1]

Dans le Sahîh d'Al-Bukhârî également, [du hadith de ‘Alî -qu’Allah l’agrée-] : « J'ai entendu le Prophète -salla llahou ‘alayhi wa sallam- dire : « A la fin des temps, viendront des gens jeunes, faibles d'esprit, qui répéteront les paroles du meilleur des hommes (le Prophète -salla llahou ‘alayhi wa sallam-), et qui traverseront l'islam comme la flèche traverse le gibier. Leur foi ne dépassera pas leurs gosiers. Où que vous rencontriez ces gens-là, tuez-les, car au Jour de la Résurrection, il y aura une récompense pour ceux qui les auront tués. » »[2] 

Et le Prophète -salla llahou ‘alayhi wa sallam- a dit : « Il y aura à la fin des temps des menteurs qui rapporteront des hadiths que ni vos pères et ni vous-mêmes n'ont jamais entendu. Prenez garde qu'ils ne vous égarent et qu'ils ne vous séduisent. »[3]

Et le Prophète -salla llahou ‘alayhi wa sallam- a dit : « Tous les prophètes qu'Allah a envoyés parmi les communautés qui m'ont précédé, ont eu des disciples et des compagnons qui ont suivi leur tradition et se sont conformés à leurs ordres. Par la suite, ces communautés ont été succédées par des générations de gens qui disaient ce qu'ils ne faisaient pas, et qui faisaient ce que l'on ne leur avait pas ordonné de faire. Celui qui les combat de sa main est un croyant, celui qui les combat avec sa langue (par la désapprobation verbale) est un croyant et celui qui les combat dans son cœur (en détestant ce qu'ils font) est un croyant ; ceci est la dernière forme de combat après laquelle il n’y a plus de foi, même du poids d’un grain de moutarde. »[4]

Le Prophète -salla llahou ‘alayhi wa sallam- a dit : « Un groupe de ma communauté demeurera dans la vérité. Ni ceux qui les abandonneront, ni ceux qui les contrediront ne sauront leur nuire, jusqu'à ce qu'Allah donne Son ordre (le Jour du Jugement). »[5]

Et le Prophète -salla llahou ‘alayhi wa sallam- a dit : « Toute ma communauté ira au paradis sauf celui qui refuse ». On lui demanda : « Ô Prophète ! Et qui est donc celui qui refuse ? », Et au Prophète de dire : « Quiconque m'obéit entrera au paradis, et  quiconque me désobéit, aura refusé [d'y entrer]. »[6]

Ibn Umar -qu’Allah ta’ala l’agrée-rapporte du Prophète -salla llahou ‘alayhi wa sallam- qu'il a dit : « Nul d'entre vous ne croira [vraiment] jusqu'à ce que ses passions soient conformes à ce qui m'a été révélé. »[7]

C'est un devoir que de rechercher la science qu'Allah a révélée à Son Prophète -salla llahou ‘alayhi wa sallam- sous la forme du Livre (le Coran) et de la sagesse (la Sunnah), et d'en comprendre le sens comme l'ont compris les Compagnons (as-Sahâba), les Successeurs (at-Tâbi‘în) et tous ceux qui ont suivi leur voie. Tout ce dont les gens ont besoin a été clarifié par Allah et Son Prophète, sans qu'il n'y ait besoin d'en rajouter, et à plus forte raison, dans les fondements du Tawhîd et de la croyance.

Après avoir compris ce que le Prophète a expliqué, on peut examiner ce que les gens ont dit et ce qu'ils ont voulu dire. Mais, on se doit d'examiner leurs paroles à la lumière du Coran, de la Sunnah, et de la raison saine, celle qui est en accord avec le Prophète -salla llahou ‘alayhi wa sallam-, la juste balance avec le Coran, et c'est cela le chemin qui mène vers la guidée.

Quant au chemin de l'égarement, de l'innovation et de l'ignorance, c'est le contraire : c'est apporter des innovations basées sur les opinions des gens et leurs interprétations, puis de vouloir les justifier par des enseignements du Prophète C'est aussi déformer le sens des mots et les interpréter pour les rendre en conformité avec les règles qu'ils ont inventées.

Ces gens-là, on les voit, sur une même question, s'appuyer sur ce que le Prophète -salla llahou ‘alayhi wa sallam- a rapporté, sans en retirer la guidée, mais plutôt ce qui leur convient, puis de s'en servir comme argument. Quant à ce qui n'est pas conforme à leur vision, ils le transforment tout comme « ceux (les juifs) qui détournent les mots de leur sens »[8] ou ils l'interprètent comme « ceux qui ne connaissent du Livre que leurs aspirations ».[9]

Beaucoup d'entre eux consultent l'explication du Coran et du Hadith pour y trouver ce qui coïncide avec leur vision des choses, et d'autres ne se soucient même pas de baser leur argumentation sur les textes, comme ceux parmi les juifs auxquels Allah a fait allusion dans le verset : « ... Ils profèrent des mensonges contre Allah alors qu'ils savent. » (Sourate La famille de ‘Imran (Ali-‘Imran) V 75) Puis, sont venus après eux, des gens qui, de bonne foi, ont cru à leurs paroles, et qui ont ainsi été pris de doutes. Allah le Très-Haut dit : « ... Ceux à qui le Livre a été donné en héritage après eux sont vraiment à ce sujet dans un doute troublant. » (Sourate La consultation (Achoura) V 14)

Et on rapporte dans les deux recueils authentiques d'Al-Bukhârî et de Muslim, que le Prophète -salla llahou ‘alayhi wa sallam- a dit : « Vous suivrez pas à pas le chemin de ceux qui vous ont précédés, même s'ils vous conduisent jusqu'à un trou de lézard ». Alors nous dîmes: « Ô Envoyé d'Allah ! Sont-ils les juifs et les chrétiens ? » « Eh bien, qui donc alors ? », S’écria-t-il. »[10]

 

Qu'Allah guide bien nos pas vers la vérité. Ameen



[1] Rapporté par Al-Bukhârî (5058), livre des mérites du Coran.

[2] Rapporté par Al-Bukhârî (5057), livre des mérites du Coran; Muslim (3/116)

[3] Rapporté par Muslim (1/65) commentaire d'An­Nawawî, selon Abû Hurayrah.

[4] Rapporté par Muslim (1/228) commentaire d'An­ Nawawî, dans le livre de la foi, selon Ibn Mas‘ûd.

[5] Rapporté par Al-Bukhârî (3641), livre des vertus ; Muslim (4/583) commentaire d'An-Nawawî, livre du pouvoir, selon Mu‘âwiyah.

[6] Rapporté par Al-Bukhârî (7280), livre de l'attachement ferme (au Coran et à la Sunnah), selon Abû Hurayrah.

[7]  Rapporté par Al-Baghawî dans Sharh us-Sunnah (1/201). Hadith faible.

[8] Traduction approximative de l'Extrait du verset 46, les Femmes ; voir aussi la Table Servie, v. 13 et 41.

[9] Traduction approximative de l'Extrait du verset 78, la Vache.

[10] Rapporté par Al-Bukhârî (6/360) dans le récit des prophètes ; Muslim (2669), dans le livre de la science.

 

Notez  




Autres articles
Les deux sortes d'injustice
Le mérite de la salutation
Comment faire disparaitre la tristesse et l'angoisse?
Le mérite de rendre visite au malade
La mauvaise passion est le véritable ennemi du croyant
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
Pусский
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com