Les enquêteurs de l'ONU exigent un accès illimité à la Birmanie     France : L'occupation de la mosquée jugée cinq ans après     Royaume-Uni : des policiers suscitent la colère en entrant dans une mosquée avec leurs chaussures     Achoura 2017 : date officielle     Abu Dhabi : Présentation de manuscrits rares du Coran dans le cadre d’une grande exposition
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Il est donc interdit de les imiter en décalant une festivité de quelques jours, telle que la fête de Pâques ou de Noël...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>Dans le couple

Le droit du mari sur son épouse (4)

Cheykh Al ‘Otheymine

 

Extrait du commentaire de l’éminent Cheykh Mohammed ibn Sâlih Al ‘Otheymine de l’ouvrage « le jardin des vertueux » de l’imam An-Nawawi
 
 
Suite…

Hadiths
D’après Ibn ‘Omar, le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) a dit : « Chacun de vous est responsable et sera interrogé au sujet de ceux qui sont sous son autorité. Le dirigeant est responsable, l’homme est responsable de sa famille, la femme est responsable de la maison de son mari et de ses enfants. Chacun de vous est responsable et sera donc interrogé au sujet de ceux qui sont sous son autorité »[1].
 
D’après Abou Ali Talq ibn Ali, le Messager d’Allah (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) a dit : « Lorsqu’un homme invite son épouse afin de satisfaire un plaisir charnel, celle-ci doit répondre même si elle est occupée au four »[2].
 
Selon Abou Houreyra le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) a dit : « Si j’avais dû ordonner à quelqu’un de se prosterner devant un autre, j’aurais ordonné à la femme de se prosterner devant son mari »[3].
 
D’après Oum Salama, le Messager d’Allah (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) a dit : « Toute femme [musulmane] qui meurt avec la satisfaction de son époux entrera au paradis »[4].

Commentaire
Dans le premier hadith, il est question d’un discours du Messager d’Allah (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) s’adressant à l’ensemble de la communauté et à travers lequel il nous indique que chacun de nous est responsable de toux ceux qui sont sous son autorité. On entend par le terme « râ’i » (responsable) employé ici, le fait de gérer une chose en veillant à ses intérêts et en évitant ses préjudices éventuels, à l’exemple du berger qui s’efforce de trouver un endroit convenable pour faire paître ses bêtes, et de les épargner des prés infertiles. Il en est de même pour tous les enfants d’Adam, chacun d’eux est responsable et sera interrogé sur ce qui est sous son autorité. Le gouverneur est responsable et sera interrogé au sujet de ceux qui sont sous sa responsabilité. Cependant, leur responsabilité diffère en fonction de l’exercice de leur devoir et en fonction de l’étendue du territoire qu’ils gouvernent. De ce fait, plus le territoire qu’ils gouvernent est grand et plus leur responsabilité est grande. C’est le cas par exemple du gouverneur des croyants dans son pays, tel qu’un roi ou un président. Ou bien encore tel que le prince des croyants, comme c’était le cas à l’époque des califes de ‘Omar, Othmâne, ‘Ali, et les califes qui leur succédèrent de la dynastie des Omeyades et des Abbassides.  
 
De ce fait, la responsabilité qui pèse sur chacun varie en fonction de ce qui est sous sa responsabilité, et peu être plus ou moins importante. Le musulman de la masse par exemple, est responsable des membres de sa famille qui vivent sous son toit, parmi son épouse, ses enfants, ses frères et sœurs, ses oncles et tantes. Il est responsables d’eux et sera interrogé à leur sujet, c’est pourquoi il se doit de veiller soigneusement à leurs conditions. De même, la femme est responsable à l’intérieur du foyer conjugal, elle est donc tenue de remplir contentieusement les tâches qui lui sont confiées, à savoir le rangement, la cuisine qu’elle doit faire de manière raisonnable sans excès. La femme musulmane doit être une femme économe, car cette vertu représente l’un des principaux facteurs d’une vie harmonieuse. Elle a également une grande partie de la responsabilité de l’éducation des enfants, et de leur vie quotidienne à travers laquelle elle doit s’occuper de les vêtir, de changer leurs lits, de les faire dormir, de veiller à bien les couvrir durant l’hiver, etc.…En somme elle est celle qui est chargée de gérer les différentes tâches du foyer conjugal.
 
De même, l’esclave est responsable des biens de son maître auxquels il doit veiller convenablement et qu’il doit gérer judicieusement sans outrepasser les limites. Ainsi, chacun est responsable et sera interrogé au sujet de ce qui est sous sa responsabilité.
 
Quant au reste des ahadiths cités par l’auteur, à l’exception du dernier, il s’agit de ahadiths qui méritent de faire l’objet d’une étude quant à leur authenticité. Cependant, ils mettent en évidence la grandeur du droit du musulman sur son épouse, et incitent la femme à s’acquitter de ce devoir qui lui incombe, au même titre qu’il est de son devoir de respecter les droits dont elle jouit sur lui, en vertu de la parole d’Allah : « Quant à elles, elles ont des droits équivalents à leurs obligations, conformément à la bienséance »[5].

Hadith
Selon Oussâma ibn Zayd, le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) a dit : « Je n’ai pas laissé après moi de pire épreuve pour les hommes que les femmes »[6].
 
Commentaire
Le sens de ce hadith indique que le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) n’a laissé derrière lui une épreuve plus néfaste que celle des femmes, et ce, car un grand nombre de choses de ce bas-monde est enjolivé aux yeux des gens, comme l’indique la parole d’Allah : « On a enjolivé aux gens l’amour des choses qu’ils désirent: femmes, enfants, trésors thésaurisés d’or et d’argent, chevaux marqués, bétail et champs »[7]. Tout ceci est enjolivé aux gens au cours de leur existence et fait l’objet de tentations. Cependant, la plus grande de ces tentations est sans nul doute la tentation des femmes. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’Allah débute le verset par leur mention : « On a enjolivé aux gens l’amour des choses qu’ils désirent [parmi les] femmes… ». D’autre part, le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) entend nous mettre en garde par cette information afin que nous soyons vigilants, car le musulman n’est qu’un simple être humain qui est susceptible de succomber à la tentation des femmes s’il y est exposé.
 
Nous déduisons donc de ce hadith qu’il est une obligation en Islam, de barrer tout chemin qui mène à cette tentation, c’est pourquoi il fait parti des devoirs pour la femme de se voiler devant les hommes qui lui sont étrangers. Il lui incombe de se couvrir le visage, mais aussi les mains et les pieds d’après l’avis d’un grand nombre de savants. Elle doit également s’éloigner de tout endroit où se trouve de la mixité entre les hommes et les femmes, car ce fléau est la cause d’un grand mal pour les hommes comme pour les femmes. C’est pour cette raison que le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) a dit au sujet des rangs durant la prière : « Le meilleur des rangs pour les hommes est le premier et le pire des rangs pour eux est le dernier, tandis que le meilleur des rangs pour les femmes est le dernier et le pire des rangs pour elles est le premier »[8]. Le principal intérêt de ce principe est d’éloigner la femme du contact avec les hommes, et moins cette dernière est proche des hommes et plus cela est préférable.
 
A ce sujet, le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) avait pour habitude d’ordonner aux femmes de sortir assister à la prière de l’Aïd, sans toutefois se mélanger aux hommes. Un endroit leur était particulièrement réservé au point que  lorsqu’il achevait son discours adressé aux hommes, le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) se déplaçait pour se diriger en direction des femmes qu’il exhortait, ce qui prouve bien que les femmes étaient à l’écart des hommes. De plus, il s’agissait d’une époque où les musulmans étaient d’un culte dévoué loin de toute turpitude, que donc dire de notre époque ? Il est donc du devoir de tout musulman de mettre tous les moyens en œuvre pour se préserver de la tentation des femmes, et nous ne devons pas être dupé par ce à quoi appelle les adeptes du désordre et de la dépravation, fidèles disciples des mécréants d’occident, à savoir la mixité entre les sexes, car il ne s’agit en fait que d’une inspiration de Satan. C’est lui qui enjolive cela dans leurs cœurs. En outre, force est de constater que la plupart des communautés qui ont opté pour l’essor de « l’émancipation » de la femme et la mixité, connaissent aujourd’hui de grands déséquilibres au sein de leur société, espérant en vain trouver des solutions à ces bouleversements. C’est avec regret que nous voyons malgré tout, certains individus parmi nous, appeler à cette dépravation et à introduire toutes ces tentations dans notre pays par l’émancipation de la femme et  tentent d'introduire la femme dans le monde du travail aux côté des hommes ! 
 
Nous implorons Allah de nous épargner ainsi que tous les musulmans de la discorde, des épreuves, Il est Doux et Généreux.
 
 


[1] Rapporté par Al Boukhari (893) et Mouslim (1829)
[2] Rapporté par At-Tirmidhi (1160)
[3] Rapporté par At-Tirmidhi (1159)
[4] Rapporté par At-Tirmidhi (1161)
[5] Sourate 2 La vache verset 228
[6] Rapporté par Al Boukhari (5096) et Mouslim (2740)
[7] Sourate 3 La famille d’Imrane verset 14
[8] Rapporté par Mouslim (440)

 

Notez  




Autres articles
Le droit de la femme à l'égard de son époux après le divorce
Les moyens remédiant aux divergences conjugales
L'islam préfère la durabilité du mariage à la répudiation
L'équité envers ses épouses est une obligation religieuse et un devoir social.
La sentence religieuse sur l'avortement ?
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
Pусский
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com