Les enquêteurs de l'ONU exigent un accès illimité à la Birmanie     France : L'occupation de la mosquée jugée cinq ans après     Royaume-Uni : des policiers suscitent la colère en entrant dans une mosquée avec leurs chaussures     Achoura 2017 : date officielle     Abu Dhabi : Présentation de manuscrits rares du Coran dans le cadre d’une grande exposition
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Il est donc interdit de les imiter en décalant une festivité de quelques jours, telle que la fête de Pâques ou de Noël...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>Les glorifications et invocations

Demandez le bienfait de ce bas-monde et de l’au-delà !

Cheykh Abdelaziz Ar-Râjhi

Le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Ô mon Seigneur ! Accorde le bien dans ce bas-monde, et le bien dans l’au-delà, et protège-moi du châtiment du Feu. »

[Rapporté par al-Bukhârî]

Cette invocation rassemble l’ensemble des invocations. Elle constitue une grande invocation qui inclut le bien de ce bas-monde et de l’au-delà. Celui à qui Allâh donne le bien de ce bas-monde et le bien de l’au-delà bénéficie du bien de ce bas-monde et de l’au-delà. Il hérite d’un grand bienfait. C’est pourquoi le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a terminé son invocation par celle-ci, et il a demandé de faire de même avec cette invocation.

Le bien de ce bas-monde inclut la science utile, les œuvres pieuses, la Foi et l’Unicité d’Allâh, le bien-être, la subsistance licite et la femme pieuse. Tout cela entre dans ce bien.

Le bien de l’au-delà inclut le Paradis et ses merveilles, la récompense et l’agrément d’Allâh – Subhânahu wa Ta’âla.

Certes Allâh – Ta’âla – a expliqué dans Son Livre à la fin du verset de la sourate « Le Pèlerinage » et dans la sourate « La Vache » que les gens se distinguent de deux manières : ceux qui demandent le bien de ce bas-monde sans rien de plus ; et ceux qui demandent l’au-delà. Allâh – Ta’âla – dit : « Et quand vous aurez achevé vos rites, alors invoquez Allâh comme vous invoquez vos pères, et plus ardemment encore. Mais il est des gens qui disent seulement : « Seigneur ! Accorde nous [le bien] ici-bas ! » - Pour ceux-là, nulle part dans l’au-delà. »[1] Cela constitue un manque, car ils ne demandent pas l’au-delà. Ils n’auront donc rien de l’au-delà. « Et il est des gens qui disent : « Seigneur ! Accorde nous belle part ici-bas, et belle part aussi dans l’au-delà ; et protège-nous du châtiment du Feu ! ». »[2] Il est demandé aux musulmans qu’ils ambitionnent le plus élevé, et qu’ils invoquent Allâh pour le bien de ce bas-monde et de l’au-delà. Qu’ils multiplient cette invocation, qui est une grande invocation.[3]



[1] Coran, 2/200

[2] Coran, 2/201

[3] Minhat ul-Malik il-Djalîl Charh Sahîh Muhammad Ibn Ismâ-îl du SHeikh ‘Abdel-‘Azîz ar-Râdjihî, 11/289

 

Notez  




Autres articles
Reconnaitre son pèche favorise l'exaucement de la prière :
Ces erreurs pourraient empêcher l’exaucement de vos invocations!
Confie-toi à Allah, il répondra à ton appel!
Une condition nécessaire pour exaucer les prières
Que faire suite à un mauvais rêve?
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
Pусский
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com