Arabie Saoudite : Surprenant, une tempête transforme le jour en nuit à la Mecque (vidéos)     Allemagne : lancement d’un programme de bourses d’études pour les étudiants musulmans     Inde : allouement de 5% des services publics aux musulmans     France : La construction médiatique de l’islamophobie et le réflexe niqab     Arabie Saoudite : 28 détenus se convertissent à l'islam à Djeddah
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Le consensus « al 'idjmâ' » est une des sources du droit musulman, après le Coran et la Sounnah...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>Actualités

Monde : 1100 milliards de dollars d’actifs financiers islamiques d’ici 2012

18/12/2011

Selon le cabinet Ernst & Young, les actifs financiers islamiques dans le monde devraient atteindre 1100 milliards de dollars (812 milliards d'euros) d'ici la fin de l’année 2012, soit une progression de 33% par rapport à 2010 en raison d’une réorientation des flux financiers vers cette finance alternative et de l’arrivée au pouvoir de plusieurs gouvernements musulmans en Afrique du Nord (Libye, Tunisie, …) favorables à ces mécanismes financiers adossés à des actifs réels.
 
La grave crise des dettes souveraines européennes et les lourdes pertes réalisées par les fonds du Moyen-Orient sur les marchés financiers occidentaux (dérivé action, crédit default swap, …) créent les conditions de l’augmentation de leur allocation sur les actifs sharia compliant.
 
La zone Moyen-Orient (Iran, Arabie Saoudite, …) et Afrique du Nord concentreront la plupart de ces actifs avec 990 milliards de dollars en 2015 contre 416 milliards en 2010 même si les diasporas musulmanes en Europe (France, Allemagne, Angleterre, …) et de nombreux pays musulmans (Sénégal, Côte d’Ivoire, Mali, ...) aspirent à développer une industrie financière conforme aux aspirations de leurs populations.
 
Malgré un potentiel de croissance important, il demeure de nombreux obstacles réglementaires, législatifs et fiscaux qui entravent le développement du marché de produits financiers islamiques pour les particuliers.
 
Par exemple en Tunisie, Al Baraka, banque de détail offshore avec un total bilan de 523 millions $ en 2009 est contraint de ne pas avoir un total dépôt moudaraba supérieurs à 1% de l’ensemble des dépôts du système bancaire. Les deux autres banques sont Noor Bank et Bank Zitouna.
 
Au Maroc, le gouverneur Abdellatif Jouahri de Bank Al Maghrib, a autorisé en 2007 la création des produits financiers islamiques, en particulier le mourabaha pour le financement du commerce, le crédit-bail idjara et le moucharaka pour les investissements dans les entreprises. Pour l’instant la plupart des banques conventionnelles (Groupe banque populaire, BMCE Bank, …) n’ont pas réellement développés ces produits et la législation interdit la création de banque 100% islamique.
 
L’unique expérience marocaine dans le retail banking vient de Wafasalaf, filiale du groupe Attijariwafa bank, spécialisé dans le crédit à la consommation et crédit bail automobile avec son produit de financement automobile islamique Taksit structuré sur une base mourabaha qui consiste à l'achat et la revente de véhicule moyennant une marge bénéficiaire fixe et déterminée à l'avance avec le client.
 

En Algérie, la finance islamique s’exerce à travers la banque Al Baraka Algérie et Banque Al Salam. Ces deux établissements ont des activités modestes par rapport à leurs concurrents.

Notez  




Autres articles
Inde : fatwa contre un exercice de yoga
Indonésie : violente manifestation pour que l’Indonésie soit un vrai état islamique régi par la charia
France : Le FN diabolise l'islam au nom de la laïcité
France : La "secte" soufie a tenté de mettre la main sur le footballeur Ben Arfa
Arabie Saoudite : En un seul mois, 13 personnes embrassent l’islam dans un bureau de prédication !
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com