Birmanie: une bombe artisanale explose dans une mosquée     Birmanie : Les ministres des Affaires étrangères d'Egypte et du Bangladesh discutent des moyens de protéger les musulmans Rohingyas     Canada : Un colloque sur l'islamophobie à Québec     Allemagne : l'entrée tonitruante de l’AfD, parti islamophobe et xénophobe, au Bundestag     France : Les Turcs abandonnent leur projet de mosquée à Quimper
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Il est donc interdit de les imiter en décalant une festivité de quelques jours, telle que la fête de Pâques ou de Noël...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>Histoire et Géographie de l'islam

La bataille d’Ouhoud

Le message de l'Islam

La bataille d’Ouhoud

Les chefs Qouraychites qui avaient survécu à la bataille de Badr décidèrent à l'unanimité de venger leurs morts. Des tribus arabes se joignirent aux Mecquois. Quand ils quittèrent la Mecque, ils étaient au nombre de trois mille.

A Médine, le Prophète Mouhammad (salut et prière d'Allah sur lui) convoqua ses Compagnons (qu'Allah les agrées) et leur demanda si les Musulmans devaient attendre l'ennemi à Médine ou bien aller à leur rencontre, bien que le Prophète Mouhammad (salut et prière d'Allah sur lui) désira combattre l'ennemi à Médine, il fut décidé d'aller au devant de l'ennemi. Le Prophète Mouhammad (salut et prière d'Allah sur lui) revêtit son armure et quitta Médine à la tête de 1000 hommes le 7 du mois de Chawwal (10e mois) 32 mois après l'Hégire.

A mi-chemin, Abdoullah ibnou Oubayï ibnou Saloul déserta avec sa troupe (300 hommes). Certains Musulmans demandèrent au Prophète Mouhammad (salut et prière d'Allah sur lui) de demander de l'aide aux Juifs conformément à la constitution. L'Envoyé d'Allah (salut et prière d'Allah sur lui) leur répondit : « Nous ne devons pas nous faire aider par des idolâtres contre des idolâtres ».

Les Musulmans dont le nombre dépassait 700 combattants, campèrent dans un défilé d'Ouhoud. Le Prophète Mouhammad (salut et prière d'Allah sur lui) rassembla 50 archers au sommet de la Montagne en leur faisant les recommandations suivantes : « Gardez vos positions et couvrez nous de derrière. Si vous nous voyez triomphant, ne vous mêlez pas à nous et si vous nous voyez massacrés, ne nous prêtez aucune assistance ».

La bataille eût lieu et faisait rage, l'étendard fut confié à Mouss’ab ibnou Oumayr. Les polythéistes étaient en pleine débâcle, les Musulmans, triomphants, se ruèrent sur le butin. Les archers en oublièrent les recommandations du Prophète Mouhammad (salut et prière d'Allah sur lui) et descendirent de la Montagne pensant que la guerre était finie. Seuls quelques Musulmans campèrent sur leurs positions en exhortant les autres hommes à garder leurs places.

Khalid ibnou Al-Walîd, l'un des stratèges de Qouraych, vit que les Musulmans n'avaient aucune arrière-garde. Il s'ensuivit un revirement de situation favorable à l'armée polythéiste. Khalid ibnou Al-Walîd contourna la montagne avec ses cavaliers et tous se ruèrent sur les Musulmans qui furent pris "entre deux feux" à savoir, la cavalerie dans leur dos et l'armée qouraychite en face d'eux. Ce fut une débâcle complète pour les Musulmans, le Prophète Mouhammad (salut et prière d'Allah sur lui) fut blessé dans la bataille suite à une rumeur certains combattants pensèrent qu'il était mort.

La bataille finit par se calmer et les polythéistes se retirèrent satisfaits de leur victoire. Quant aux musulmans, ils pleurèrent leurs morts : Hamza ibnou Abdoulmouttalib, Mouss’ab ibnou Oumayr et bien d'autres (qu'Allah les agrées). Le Prophète Mouhammad (salut et prière d'Allah sur lui) pleura beaucoup la perte de son oncle Hamza ibnou Abdoulmouttalib qui fut mutilé par l'ennemi, il demanda à ce que les morts soient rassemblés deux par deux dans des linceuls et il enterrait en premier ceux qui étaient les meilleurs connaisseurs du Noble Coran. Il donna l'ordre de les enterrer sans nettoyer leurs blessures, ni embaumer leurs corps et ni faire la prière mortuaire.

De retour, à Médine, les déserteurs et hypocrites dirent aux Musulmans : "Vous auriez dû nous suivre, si vous nous aviez écouté vous n'auriez pas perdu tous ces hommes, vous n'auriez pas dû aller au devant de l'ennemi et au contraire les attendre à Médine..."

Les Polythéistes voulaient en finir une bonne fois pour toutes avec les Musulmans et avaient décidé après les festivités liées à leur victoire de se rendre à Médine. Le Prophète Mouhammad (salut et prière d'Allah sur lui) quitta à nouveau Médine malgré les blessures et la grande fatigue et campèrent à 20 km de la ville où ils allumèrent de grands feux afin que l'ennemi pût les voir de loin et croire qu'ils étaient très nombreux. Un Polythéiste se rendit à Ouhoud où festoyait l'armée mecquoise et leur tint ce discours : "Mouhammad est à la tête d'une armée dont l'effectif dépasse tout ce que j'ai connu jusqu'à présent, ils sont mus par une haine terrible...". Allah Exalté-soit-Il sema la panique dans le cœur des polythéistes qui regagnèrent bien vite la Mecque.

Leçons à tirer de la bataille d'Ouhoud.

A suivre…

 

Notez  




Autres articles
La modestie du Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui)
Quelques traits du comportement de notre prophète avec les gens
Histoire d'Oumar avec le Nil d'Egypte
L'histoire des premières heures de la révélation du Coran
Salâhuddîn Al-Ayyûbî, le sauveur de Palestine
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
Pусский
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com