Birmanie: une bombe artisanale explose dans une mosquée     Birmanie : Les ministres des Affaires étrangères d'Egypte et du Bangladesh discutent des moyens de protéger les musulmans Rohingyas     Canada : Un colloque sur l'islamophobie à Québec     Allemagne : l'entrée tonitruante de l’AfD, parti islamophobe et xénophobe, au Bundestag     France : Les Turcs abandonnent leur projet de mosquée à Quimper
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Il est donc interdit de les imiter en décalant une festivité de quelques jours, telle que la fête de Pâques ou de Noël...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>Moyens de rapprochement et d'obtentions de bienfaits

Explication du hadith « Crains Allâh où que tu sois… »

Le message de l'Islam

D’après Abû Houreira, le Prophète (sallallahu ’alayhi wa salam) a dit : « Crains Allâh où que tu sois. Fais suivre la mauvaise action par la bonne action, celle-ci l’effacera. Comporte toi avec les gens en faisant preuve d’une haute moralité. » Rapporté par Ahmad, Ibn Hibbân et at-Tirmidhî.

SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh (qu’Allâh le préserve) a expliqué que ce hadîth constitue un ordre quand à la crainte qu’il faut avoir en tout lieu et tout moment où que tu te trouves. Car le terme employé « où » indique une généralité de lieu et de temps. Ce qui veut dire que cela est applicable en tout lieu et en tout instant ; d’où aussi la liaison des deux termes « Crains Allâh où que tu sois » c’est-à-dire : crains Allâh en tout lieu et à tout moment où que tu puisses te trouver. L’ordre de craindre Allâh prend dans ce hadîth le sens d’une obligation, car la crainte constitue un fondement d’une grande importance parmi les fondements religieux.[1]

Ibn Rajab al-Hanbalî (rahimahullâh) a expliqué que cette recommandation est d’une très grande importance, puisqu’elle rassemble les droits d’Allâh et ceux de Ses adorateurs ; le droit d’Allâh sur Ses adorateurs est qu’ils le craignent, qu’ils Le respectent autant que possible, car la crainte est la recommandation d’Allâh aux premiers comme aux derniers. Le fondement de la crainte, est que l’adorateur mette entre lui et et entre ce qu’il redoute et ce qu’il fuit, une précaution qui le protègera contre cette chose ; alors, la crainte de l’adorateur à l’égard de son Créateur consistera en ce qu’il mette entre lui et sa crainte, et qui risque de provoquer la malédiction et la colère divine, des précautions nécessaires afin de ne pas tomber dans ce risque. Et cela se manifestera dans l’obéissance à Allâh et l’interdiction de Lui désobéir. Al-Hassan a dit : « La piété n’a quitté les pieux que lorsqu’ils ont délaissé le licite de peur de tomber dans l’illicite. » Ath-Thawrî a dit : « Les pieux ont été nommés ainsi parce qu’ils ont fait preuve de crainte là où cela n’était pas nécessaire. » Moûssa Ibn A’în a dit : « Les pieux se sont élevés au-dessus des choses licites de peur de tomber dans l’illicite, et c’est la raison pour laquelle Allâh les a nommés les pieux. » Comme nous l’avons expliqué dans le commentaire d’un autre hadîth, l’adorateur ne peut prétendre faire parti des pieux que s’il délaisse ce qui ne comporte pas de mal, cela de peur de tomber dans ce qui comporte une forme d’interdiction ou des choses douteuses. Et le hadîth : « Celui qui s’éloigne des choses douteuses a certes préservé sa religion et son honneur. » Maimoun Ibn Mihrân a dit : « Le pieux est celui qui examine son âme de la manière que le fait l’associé avare à l’égard de son associé au sein de son commerce. » Allâh - Ta’âla - dit : « Et craignez Allâh comme Il doit être craint. »[2] Ibn Mass’oûd a dit de ce verset : « Cela veut dire qu’il faut lui obéir et ne pas lui désobéir, se rappeler de Lui et ne pas l’oublier, être reconnaissant et ne pas nier Ses bienfaits. » Allâh - Ta’âla - dit : « Ceux qui dépensent dans l’aisance et dans l’adversité, qui dominent leur rage et pardonnent à autrui - car Allâh aime les bienfaisants. »[3]

SHeikh ’Abder-Rahmân Ibn Sa’dî (rahimahullâh) a expliqué que la description qui a été donnée est celle de ceux qui craignent Allâh profondément, croyants et attachés aux fondements de la loi islamique, à ses pratiques apparentes comme cachées, observant scrupuleusement les actes d’adoration accomplis physiquement et financièrement, résistant dans la peine, la maladie et lorsque les luttes font rage, pardonnant aux autres, supportant leurs humiliations tout en étant bienfaisants envers eux, se repentant et demandant pardon à Allâh aussitôt qu’ils ont accompli une turpitude ou ont été injustes envers eux-mêmes en commettant un péché. Ainsi, le Prophète (sallallahu ’alayhi wa salam) a ordonné de craindre continuellement Allâh où que l’on soit, en tout temps, en tout lieu, et dans toutes les situations. En effet, le serviteur éprouve un besoin impérieux de craindre Son Seigneur, et il ne peut se passer de cette crainte quelque soit le contexte.[4]



[1] Charh al-Arba’în an-Nawawiyyah du SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh, p.265

[2] Coran, 3/102

[3] Coran, 3/134

[4] Bahjatou Qouloûb il-Abrâr wa Qourratou ’ouyoûn il-Akhyâr fî Charh Djawâmî’ al-Akhbâr du SHeikh Ibn Sa’dî, p.69-70

 

Notez  




Autres articles
Les deux sortes d'injustice
Le mérite de la salutation
Comment faire disparaitre la tristesse et l'angoisse?
Le mérite de rendre visite au malade
La mauvaise passion est le véritable ennemi du croyant
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
Pусский
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com